L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C

Nous vous invitons dans cette série à découvrir, lettre par lettre, les principales espèces et variétés de fleurs que vous pourrez intégrer dans votre jardin. Aujourd’hui, l’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C !

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Calcéolaire

Parmi les nombreuses espèces de calcéolaires, nous n’aborderons que les calcéolaires ligneuses (ou calcéolaires de plein air) servant à la décoration de nos jardins. Les calcéolaires herbacées (ou calcéolaires de serres) sont utilisées pour le fleurissement de nos intérieurs.

Calcéolaire ligneuse

Petit arbuste ligneux, vivace, haut de 40 à 60 cm. Nombreuses ramifications dressées, à feuilles rugueuses, terminées par un bouquet de fleurs jaune vif. Les fleurs sont originales, renflées en deux poches arrondies.

Attrait : Floraison jaune vif ininterrompue pendant tout l’été.

Sol / Exposition : Bonnes terres de jardin à pH acide. Supporte le climat maritime. Redoute les terrains calcaires.

Culture : La calcéolaire ligneuse était autrefois multipliée uniquement par boutures.

Celles-ci se faisaient en septembre dans du sable presque pur et en pots placés au chaud. On mettait trois à quatre boutures par pots. Les nouvelles variétés hybrides permettent maintenant une multiplication facile par semis qui évite l’hivernage toujours délicat des boutures.

  • Semez clair en janvier-février, sous abri, à une température d’environ 15°C. Ne couvrez pas les graines car la levée demande de la lumière.
  • Repiquez sous châssis, les jaunes plants ne demandant que 10 à 12°C. Mettez en place fin mai à 25 cm d’écartement. La floraison commence en juin et dure jusqu’à l’automne.
  • Arrosez en période de sécheresse pour assurer la continuité de la floraison.

Utilisation : Bordures, massifs, potées. De très bel effet en association avec la verveine rugueuse et un pétunia rose.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Campanule

Ce genre comprend de très nombreuses espèces en annuelles, bisanuelles ou vivaces, naines, demi-naines ou hautes. Nous vous présenterons les espèces les plus courantes.

Espèce bisanuelle

Campanule à grosse fleur

Plante velue, à tiges ramifiées, de port pyramidal, haute de 60 à 80 cm. Feuilles de la base en rosette. Fleurs tubuleuses, en cloches penchées, de 4 à 5 cm de long, en grappes aux extrémités des rameaux. Elles apparaissent de mai à juillet. Violettes dans le type, elles sont blanches, lilas et roses dans les variétés simples ou doubles.

Sa forme Campanula calycanthema présente un calice largement accru et transformé en une large collerette très évasée, de même coloration que la corolle. Elle est de plus longue floraison que les campanules à fleurs simples et présente les mêmes coloris.

Attrait : Production de fleurs coupées de mai à juillet.

Sol / Exposition : Tous sols, même calcaires. Résiste au climat maritime.

Culture : Semez en pépinière en mai-juin. Repiquez en pépinière. Mettez en place à l’automne ou au printemps à 40 ou 50 cm de distance.

Utilisation : Production de fleurs coupées. Les campanules bisannuelles peuvent être aussi utilisées en plates-bandes et massifs mais leur floraison est de courte durée.

Variété : Campanule à grosse fleur double variée. Hauteur 70 cm.

Espèces vivaces

Espèces à tiges dressées, hautes de 30 à 50 cm. Les fleurs bleu violacé sont agglomérées en sortes de capitules.

Campanule à bouquets

Attrait : Plante très rustique. Coloris bleu violet. Floraison mai-juin.

Sol / Exposition : Sols calcaires et frais, même mi-ombragés.

Culture : Multiplication par éclats de souches au printemps.

Utilisation : Massifs de plantes vivaces.

Campanule des carpathes

Plante basse de 25 à 35 cm. Tiges très ramifiées, d’abord étalées puis dressées. Fleurs bleues, dressées, en cloches évasées, portées sur des rameaux grêles, en panicules lâches, de juin à septembre. Il en existe une variété à fleurs blanches.

Campanule des murs

Petite espèce, de 10 à 20 cm, tapissante, à fleurs bleues en coupe, apparaissent en mai-juin.

Attrait : Plantes vivaces tapissantes.

Sol / Exposition : Terrains sains, à exposition ensoleillée ou mi-ombragée.

Culture : 1. Semez très clair en pépinière en mai-juin. Mettez en place en août septembre. 2. Il est également possible de procéder à la multiplication par éclats de souches au printemps.

Utilisation : Pour rocailles et murets fleuris. La campanule des Carpates est utilisée aussi en bordure. Elle peut être enfin plantée en guise de fond entre des rosiers buissons afin de cacher le sol sous un manteau de verdure et de fleurs.

Campanule à feuilles de pêcher

Tiges raides, dressées, hautes de 40 à 80 cm. Fleurs bleu clair, grandes, largement ouvertes, en grappes allongées, simples ou ramifiées. Elles se montrent en juin-juillet. Les plus intéressantes variétés sont à fleurs blanches, à fleurs doubles blanches et bleues, à fleurs couronnées blanches et bleues.

Attrait : Plante de culture très facile, à floraison de longue durée.

Sol / Exposition : Tous sols. Préfère les endroits ombragés.

Culture : 1. Semez très clair en pépinière en mai-juin. Repiquez directement en place en août-septembre. 2. Il est également possible de multiplier par éclats de souches au printemps.

Utilisation : Massifs de plantes vivaces. Fleurs à couper de longue conservation.

Campanule pyramidale

Tiges droites, dressées, pouvant atteindre 2 m. Elles portent, de la base au sommet, de grandes fleurs bleu clair ou blanches, disposées en longs épis.

Attrait : Excellente plante vivace de grande taille à floraison prolongée de juillet à septembre.

Sol / Exposition : Terrains secs, même caillouteux, à exposition chaude.

Culture : Semez d’avril à juin en pépinière. Repiquez en pépinière. Mettez en place à l’automne à 50 cm de distance. Les campanules pyramidales peuvent également se cultiver en pots.

Utilisation : Massifs de plantes vivaces. Fleurs coupées.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Canna

Les cannas cultivés actuellement sont issus d’hybridations de plusieurs espèces. La souche est un rhizome souterrain. Les feuilles larges, très grandes, ovales, aiguës, engainantes, vertes ou pourpres, bronzées, ou même striées, enveloppent une tige haute de 60 cm à 1,50 m. Les fleurs apparaissent au sommet de juillet à octobre, en magnifiques panaches. Les coloris, très vifs et très variés, s’étendent du blanc crème au rose et au rouge. Il en existe un choix considérable.

Attrait

Leur feuillage vert, pourpre ou strié, est un élément de décoration essentiel qu’accentuent une croissance rapide et une floraison renouvelée.

Sol / Exposition

Sols riches, fumés abondamment, humifères, perméables, à exposition chaude et ensoleillée.

Culture

Les rhizomes que vous vous procurerez dans le commerce ou provenant de votre culture précédente doivent être mis “en végétation” de février à avril, sous abri (15 à 20°C), en pots ou dans une caissette que vous placerez à l’intérieur.

Enterrez légèrement les rhizomes dans du terreau ou de la tourbe humide. Quelques bassinages favoriseront la sortie des tiges. La mise en place a lieu en mai lorsque les gelées ne sont plus à craindre, à 50 ou 60 cm d’écartement, en prenant soin de conserver la motte de terre autour des racines. Quand les plantes sont reprises et que de nouvelles feuilles apparaissent, leur appliquer un bon paillis.

Pendant leur végétation, les cannas réclament de copieux arrosages journaliers, au pied. Quelques arrosages à l’engrais liquide leur seront très favorables.

Vers la fin de l’automne, lorsque les gelées sont à redouter, il faut rabattre les plantes à 10 cm du pied, les arracher et les rentrer avec toute leur motte ressuyée. Les placer en serre, sous les tablettes, ou dans tout local sain, clair et  température constante (8 à 10°C).

Avant la mise en place en culture suivante, les rhizomes pourront être divisés à condition de laisser au moins deux yeux sur chacun des fragments.

Utilisation

Du fait de leur ampleur, les cannas sont surtout utilisés pour donner du relief aux plates-bandes fleuries. On peut également en faire des groupes pittoresques en les isolant sur fond de pelouse. Leur allure évoquant la végétation tropicale, ils peuvent être harmonieusement associés à des plantes de même caractère : bananiers, bambous…

Variétés

Elles se classent en fonction de leur taille et de la couleur de leur feuillage. On distingue :

  • Les variétés à feuillage vert, à végétation haute.
  • Les variétés à feuillage pourpre, à végétation haute.
  • Les variétés à feuillage strié, à végétation semi haute.
  • Les variétés naines.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Capucine

Parmi les nombreuses races existantes, beaucoup n’ont qu’un intérêt botanique. Nous n’avons retenu que les principales espèces grimpantes et naines qui, en raison de leurs caractéristiques, sont intéressantes pour la décoration des jardins.

Malgré la diversité des espèces, les capucines présentent des caractéristiques assez homogènes.

Attrait : Floraison de juin aux gelées. Facilité de culture.

Sol / Exposition : Tous sols, même pauvres. Expositions chaude et ensoleillées, sauf la capucine des Canaris qui préfère les situations abritées, légèrement ombrées et demande une terre franche, riche et fraîche.

Culture : 1. Semez en février-mars, sous châssis et en pots (cinq à six graines par pot) et mettez en place en mai sans diviser, à 50 cm d’écartement pour les variétés grimpantes et à 30 cm pour les naines. 2. Semez directement en place, fin avril-mai, en poquets de quatre à cinq graines aux distances ci-dessus. Arrosez copieusement en cours de culture pendant les périodes sèches.

Utilisation : 1. Capucines grimpantes – décoration de clôture, balcons, treillages, tonnelles. 2. Capucines naines – bordures de massifs et plates-bandes, potées, jardinières.

Capucines grimpantes

Capucine hybride de Lobb

Cette race très vigoureuse peut atteindre 4 à 5 m de hauteur en peu de telos? Très florifère, elle offre des coloris très vifs et très variés, dans les tons roses, jaunes orangés et rouges plus ou moins foncés.

Variété : Capucine hybride de Lobb Spit-Fire – Fleurs rouge vermillon éclatant, feuillage vert franc, fleurs petites, mais extrêmement nombreuses.

Capucine des canaris

Cette capucine grimpante (2 m et plus) diffère de la capucine hybride de Lobb par la forme de ses fleurs.

Les feuilles vert tendre sont palmées, à cinq ou sept lobes, et évoquent la découpe d’une feuille de figuier. Les fleurs sont nombreuses et petites, jaune soufre, à pétales laciniés, surtout les deux supérieurs qui sont relevés et plus importants que les autres.

Capucines naines à fleurs simples

Capucine naine Tom-Pouce

Elle forme des touffes basses, compactes, arrondies, ne dépassant pas 40 cm.

Capucine impératrice des Indes

Petites fleurs écarlate foncé, feuillage bronzé, n’atteint que 25 à 30 cm.

Capucine pirouette

Race au port compact, très florifère, caractérisée par de grandes fleurs sans éperon, largement ouvertes vers le ciel et nettement au-dessus du feuillage vert clair. Cette particularité donne à la floraison un effet décoratif supérieur à celle de toutes les autres capucines naines.

Capucines naines à fleurs doubles

Capucine globe

De port compact, elle forme une touffe en globe parfaitement régulier.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Carthamus tinctorius

Plante utilisée depuis des siècles en teinturerie.

Attrait : Les fleurs jaunes en forme de petit chardon s’épanouissent de juin à septembre.

Sol / Exposition : Sols légers, secs, à exposition chaude et ensoleillée.

Culture : Semez directement en plein terre, à la volée, en avril-mai. Éclaircissez en plusieurs fois pour enlever les plants en surnombre.

Utilisation : En rocailles ou massifs exposés en plein soleil. Ses fleurs s’utilisent aussi bien en bouquets frais ou secs.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Catananche

Cette plante, connue aussi sous le nom de “cupidone”, est indigène dans les régions méditerranéennes. Ses feuilles étroites, disposées en rosette, sont d’un vert gris. Ses longues tiges grêles et ramifiées portent, à leur extrémité, des fleurs en capitules bleu clair à centre pourpre. La hauteur de la plante fleurie est de 60 à 70 cm. Il en existe une variété blanche.

Attrait : Plante prospérant en sol sec et calcaire.

Sol / Exposition : Sols légers, même secs et calcaires, à exposition ensoleillée.

Culture : Les touffes dépérissant assez rapidement, il est préférable de la cultiver comme une plante bisanuelle.

  • Le semis s’effectue en pépinière en juillet.
  • La mise en place peut être faite dès l’automne après un repiquage en pépinière. La floraison se produit de juin à août.
  • Des plantes issues d’un semis fait sous châssis en mars peuvent fleurir dès l’automne suivant.

Utilisation : Bien que sa floraison soit d’assez courte durée, la catananche peut être utilisée pour la décoration des lieux secs et ensoleillés. Ses fleurs ont la particularité de se fermer l’après-midi.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Célosie

Plante formant de fortes touffes d’où émergent des tiges dressées, terminées par un panache plumeux composé d’une multitude de petites fleurs du plus brillant effet dans les coloris cramoisi, feu, jaune d’or, pourpre.

Attrait : La richesse des coloris et aspect original de la floraison.

Sol / Exposition : Sols sains, riches en humus, à exposition ensoleillée. Redoute le calcaire.

Culture : Semez en mars-avril sous abri. Repiquez à 10 cm d’écartement pour Celosia Fontana naine et à 35 cm pour Celosia Pampas Plume. Arrosez copieusement au pied pendant les chaleurs.

Utilisation : Massifs et plates-bandes. Egalement potées fleuries pour la variété naine.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Centaurée

La centaurée est une jolie fleur sauvage et mellifère. La plus populaire des centaurées est incontestablement le bleuet. Les centaurées s’installent dans les massifs, les rocailles et sur les talus secs. Vous souhaitez tout savoir sur la centaurée ?

Espèces annuelles

Centaurée impériale

Plante vigoureuse à tige dressée, ramifiée, haute de 50 à 70 cm. Fleurs en aigrette, en capitules longuement pédonculés, violet pourpre, blanc, bleu, rose, lilas foncé.

Attrait : Coloris frais et variés. Léger parfum très agréable. Floraison de juin à octobre.

Sol / Exposition : Tous sols à exposition ensoleillée. Supporte le climat maritime.

Culture : Facile. 1. Semez en mars-avril sous châssis pour mettre en place fin mai, à 25 cm d’intervalle. 2. Semez en avril-mai en place et éclaircissez à 25 cm.

Utilisation : Massifs, fleurs coupées.

Centaurée barbeau ou bleuet

Plante à tiges très ramifiées. Fleurs doubles à l’extrémité des rameaux, portées par de longs pédoncules. Hauteur 1 m. Floraison de mai à septembre selon l’époque du semis.

Attrait : Beaux coloris bleu, blanc, rose, violet. Culture ne nécessitant que peu de soins.

Sol / Exposition : Tous terrains ensoleillées.

Culture : Facile. 1. Semez en mars-avril en pépinière et mettez en place en mai, à 30 cm d’intervalle. Floraison de juillet à septembre. 2. Semez de mars à mai en place et éclaircissez à 30 cm de distance. 3. Vous pouvez également semer fin septembre directement en place et éclaircir au printemps à 30 cm. La floraison, dans ce cas, est plus précoce (mai à juillet) et les fleurs sont plus grosses que celles obtenues avec les semis de printemps.

Utilisation : Fleurs coupées qui tiennent longtemps en vases.

Espèces vivaces

Centaurée Montana ou bleuet des montagnes

Plante émettant de nombreuses tiges formant une touffe, haute de 40 cm, à feuilles lancéolées, duveteuses.

Attrait : Plante vivace, rustique, à fleur de bleuet, de 6 à 8 cm de diamètre et d’un très beau bleu, ou blanc, de fin avril à fin mai.

Sol / Exposition : Terrains sablonneux de préférence.

Culture : 1. Multiplication par éclats de touffes en août. Plantation à 30 cm d’écartement. 2. Le semis en mai-juin en pépinière est possible. Après un repiquage en pépinière, mettez en place à l’automne ou au printemps.

Utilisation : Plantes-bandes de plantes vivaces, rocailles.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Ceraiste

Oreille de souris

Plante herbacée, tapissante et retombante, de 15 à 20 cm, à feuilles ovales lancéolées, revêtues de poils soyeux et argentés leur donnant un aspect laineux. Fleurs d’un blanc pur transparent, réunies en grappes paniculées, en mai-juin.

Attrait : Une excellente plante couvre-sol, décorative par son feuillage et sa floraison.

Sol / Exposition : Tous sols même secs et calcaires, à exposition ensoleillée.

Culture : Extrêmement facile.

  • Semez en mai-juin, en pépinière, en terre légère et à mi-ombre.
  • Repiquez en pépinière bien exposée à l’automne et mettez en place au printemps suivant à 20 cm d’écartement. On peut aussi replanter des éclats de touffes au printemps.

Le cerasium supporte très bien la taille. Il est souvent nécessaire de limiter son développement en coupant à la bêche ou à la cisaille le bord des touffes qui ont tendance à trop s’étaler.

Utilisation : Rocailles, bordures, talus, murets. Associés à des abrietias, le cerastium est du plus brillant effet.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Cheiranthus

Plante de 30 à 40 cm, voisine des giroflées ravenelle, mais de floraison plus hâtive.

Attrait : Floraison printanière (avril à juin). Fleurs légèrement parfumées.

Sol / Exposition : Sols bien drainés, même pauvres, mais ensoleillés.

Culture : Facile.

  • Semez en juin-juillet pour mettre en place à l’automne, à 25 cm de distance.
  • Au printemps, éliminez les siliques (sorte de gousses contenant les graines) au fur et à mesure de leur formation pour prolonger la floraison. Le cheiranthus peut également être cultivé comme une plante annuelle, le semis étant effectué en mars-avril directement en place. Floraison en juillet-août.

Utilisation : Massifs, bordures, rocailles, fleurs coupées. Produit un très bel effet en association avec les tulipes, pensées, myosotis.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Chionodoxa

Parmi les premières fleurs du printemps, les chinodoxas sont des plantes très rustiques. Leur feuillage vert clair rappelle celui des jacinthes.

Attrait : Très rustique. Petite taille. Floraison précoce. Joli coloris bleu.

Sol / Exposition : Terres légères, perméables, de préférence ensoleillées. Supporte la mi-ombre.

Culture : Plantez les petits bulbes de septembre à nombre à environ 5 cm de profondeur et à 10 ou 12 cm d’écartement. Vous avez intérêt à laisser les bulbes en place pendant plusieurs années : il se formera des touffes du plus brillant effet. Le chionodoxa peut aussi se forcer en appartement comme les crocus.

Utilisation : Sous-bois, bordures de massifs d’arbustes. Excellente plante de rocaille.

Chionodoxa Gigantea

Cette espèce doit son nom à sa hauteur car c’est la plus haute du genre avec ses 25 cm. Les fleurs de 2 ou 3 cm de diamètre sont bleu pâle illuminé par un œil blanc. La variété Alba a les fleurs entièrement blanches.

Chionodoxa Luciliae

Petite plante de 15 cm de hauteur présentant quelque analogie avec la scille de Sibérie. Fleurs en épis de cinq à dix fleurs bleu outremer pâlissant jusqu’au blanc pur au centre.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Chou d’ornement

Cette espèce comprend différents types de choux non pommés, à feuillage dressé ou étalé, frisé, frangé ou lisse et diversement coloré ou panaché de blanc, jaune, vert et rouge. La coloration est d’autant plus marquée que les plantes ont subi les premières gelées.

Attrait : Plante très originale pour décoration de fin d’automne et de début d’hiver.

Sol / Exposition : Sols frais. Résistante au vent et à la neige. Supporte le climat maritime.

Culture : Facile.

  • Semez en mai-juin et repiquez en pépinière, après trois à quatre semaines, en espaçant suffisamment les plants.
  • Mettez en place à 50 cm de distance, en juillet-août, en enfonçant bien le collet car la tête devient assez lourde.

La plante atteint son complet développement à l’automne et sa coloration s’accentue dès l’apparition des premiers frimas. C’est à partir de ce moment qu’elle est la plus décorative.

Utilisation : Massifs, corbeilles, potées. Les choux d’ornement sont également utilisés coupés pour la décoration des appartement. Ils tiennent bien dans l’eau et servent de garnitures d’intérieur à une époque où il n’y a plus de fleurs au jardin.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Chrysanthème

Il existe de nombreuses espèces de chrysanthèmes, annuelles ou vivaces, dont certaines semblent assez éloignées des chrysanthèmes traditionnels de la Toussaint, par leur port, la forme de leurs fleurs, leur date de floraison.

Nous leur donnerons la classification suivante : les chrysanthèmes annuels et chrysanthèmes vivaces et regrouperons ensuite les espèces communément dénommées chrysanthèmes (ou chrysanthèmes des fleuristes), à floraison en général automnale.

Espèces annuelles

Plantes buissonnantes, ramifiées, à fleurs plates de forme semblable à celle de la marguerite des près.

Attrait : Facilité de culture. Floraison abondante aux couleurs vives.

Sol / Exposition : Tous terrains à exposition ensoleillée. Supportent la sécheresse et le climat maritime.

Culture : Semez de mars à mai en pépinière ou en place et mettez en place ou éclaircissez à 25-30 cm d’écartement. Ce sont des plantes peu exigeantes, de développement rapide.

Utilisation : Massifs, fleurs coupées (surtout chrysanthème spectabile “Cecilia”), rocailles, talus (chrysanthème paludosum).

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Chrysanthèmes des jardins

Tige dressée, très ramifiée, haute de 1 m. Feuilles dentées. Il en existe des variétés à fleurs simples et à fleurs doubles dans des tons allant du blanc au jaune d’or. La floraison a lieu en juillet-août.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme : Chrysanthèmes à carène

Plante ramifiée, haute de 50 à 60 cm, à feuilles épaisses, vert-bleu, dentées. Les fleurs simples, portées par de longues tiges rigides, apparaissent de juin à septembre.

Variété : Chrysanthème à carène Cachemire varié – Grandes fleurs de 5 à 6 cm de diamètre. Coloris riches.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Chrysanthèmes des moissons

Tige dressée, ramifiée, haute de 40 à 50 cm. Fleurs terminales en capitules entièrement jaune d’or dans le type. La floraison, abondante, se prolonge de juin à septembre.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Chrysanthèmes paludosum

Hauteur 25 cm. Plante tapissante extrêmement florifère, se couvrant de fleurs blanches de juin aux gelées. Préfère les terrains secs et ensoleillés.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Chrysanthèmes spectabile “Cecilia”

Hauteur 60 cm. Race vigoureuse, à port dressé divergent. Les tiges, solides, portent des fleurs nettement plus grandes que celles du type, blanches à disque jaune pâle et centre jaune vif, d’épanouissement précoce.

Espèces vivaces

Marguerite d’été

Ce sont les grandes marguerites de nos jardins ou leucanthèmes.

Plantes de 70 à 80 cm, à feuilles lancéolées, dentelées, vert foncé. Fleurs blanches, simples, portées par une grande tige et apparaissant de juin à septembre.

Culture : Semez en mai-juin en pépinière. Mettez en place à l ‘automne, à 50 cm de distance. La floraison aura lieu de juin à septembre de l’année suivante.

Utilisation : Massifs de plantes vivaces, fleurs coupées (de très bonne tenue).

Variétés : Marguerite “Etoile d’Anvers” – A très grande fleur blanche. Marguerite “Margo” – Feuillage dense et très ramifié. Très grande fleur, hauteur 75 cm.

Marguerite du Japon

Plante de 70 cm de hauteur, aux tiges épaisses, ligneuses et dressées portant des feuilles coriaces et dentelées. Les fleurs sont blanches et apparaissent en automne.

Culture : Semez en février-mars sur couche, en terrine ou en mini serre à l’intérieur. Mettez en place en avril-mai, à 40 ou 50 cm de distance.

Utilisation : Les marguerites du Japon permettent de réaliser de très beaux massifs d’arrière-saison. Il est aussi possible d’en faire des potées fleuries.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Chrysanthemum pacificum ou Ajania pacifica

Petit arbuste de 30 cm de hauteur. Le feuillage vert et persistant est bordé de blanc argenté. Les fleurs sont groupées en pompons jaunes. La floraison est automnale d’octobre à novembre.

Utilisation : En massifs ou en potées fleuries. Il craint les fortes gelées et l’excès d’humidité.

Marguerite d’automne ou Chrysanthèmes hybrides des jardins

Ce sont les innombrables variétés issues de croisement effectués entre des espèces originaires d’Extrême-Orient. Les marguerites d’automne regroupent toutes les espèces appelées autrefois indicum, coreanum et rubellum.

Nombre de ces dernières sont suffisamment rustiques pour participer au décor du jardin parmi les plantes vivaces et fournissent des fleurs à couper d’une durée exceptionnelle en vase.

Les variétés les plus précoces fleurissent dès le mois de juillet. Les chrysanthèmes sont réellement les rois de l’automne et ils peuvent prolonger les floraisons de votre jardin tant qu’une gelée sévère n’y vient pas mettre un terme.

Culture : 1. Les marguerites d’automne se multiplient par bouturage de janvier à mai. Mettez en place en pleine terre à partir de mai, les premières boutures racinées. Les plantes se ramifient normalement sans pincement. Cependant, des pincements effectués jusqu’au 15 juillet permettent d’obtenir des plantes basses compactes et très florifères. il n’est pas utile d’ébourgeonner. 2. Les chrysanthèmes hybrides s’obtiennent aussi très facilement par semis. Si celui-ci est assez précoce (janvier-février à chaud) les plantes fleurissent dès l’automne. Sans matériel spécial, semez en pépinière en mai-juin. Repiquez et hivernez en pépinière bien exposée et plantez au printemps. La floraison a lieu à partir du mois de septembre suivant.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Chrysanthèmes des fleuristes

Ce groupe d’hybrides représente un marché très important au moment de la Toussaint, mais aussi en tant que fleurs coupées. Ils comprennent les chrysanthèmes à grosses fleurs, mais aussi des races très différentes, simples ou doubles, à capitules plus ou moins gros.

Culture pour fleurs à couper

Choisissez de préférence les variétés à très grosses fleurs.

Les capitules les plus volumineux sont produits par la culture en uniflore, c’est-à-dire sur une seule tige. Ne pincez pas la bouture. Supprimez toute ramification latérale sur la tige unique en cours de croissance. Réservez le deuxième bouton couronne.

Vous obtiendrez des fleurs un peu moins grosses mais plus nombreuses en cultivant ces mêmes variétés sur trois ou quatre branches : faites un premier pincement fin avril, éventuellement un second début juin. Réservez le premier bouton couronne.

Il est préférable d’exécuter cette culture en pleine terre en prévoyant l’installation d’un système d’abri, pour protéger les plantes du froid, sur place à l’automne.

Culture pour potées

Pour obtenir des potées dites “décoratives”, relativement grosses et à grands capitules, utilisez les variétés hautes. Soumettez-les à la culture sur trois à quatre branches avec un pincement comme indiqué au paragraphe précédent. Le deuxième pincement, effectué au plus tard le 20 juin, donne des plantes à six ou huit fleurs, un peu moins grosses mais d’un effet splendide.

Si vous désirez des potées plus compactes, recourez aux variétés basses ou très basses particulièrement aptes à se ramifier.

Pincez une à deux fois, au plus tard le 20 juin, et sélectionnez un nombre de branches (huit à douze) en rapport avec la taille de fleurs souhaitée. Même si ce nombre est peu élevé, il est généralement préférable de pincer deux fois pour ne conserver ensuite que les plus belles ramifications : les plantes seront ainsi moins hautes. Réservez, dans les deux cas, le premier bouton couronne.

Soins de culture

Le principale – surtout pour les plantes en pots – est d’assurer des arrosages réguliers afin que la végétation ne soit jamais stoppée par la sécheresse.

Deux à trois fois par mois, additionnez cette eau d’un engrais spécial à action rapide, tel que l’engrais fleurs.

Sous peine de brûlures, ces arrosages nutritifs ne doivent jamais être appliqués sur une motte sèche. Faites-les toujours précéder, la veille, d’un arrosage à l’eau claire. Ils peuvent commencer trois à quatre semaines après la plantation, ou le premier empotage, et doivent cesser dès que les pétales commencent à montrer leur couleur définitive.

Quand le nombre de branches désiré a été atteint, supprimez au fur et à mesure de leur apparition toutes les pousses secondaires qui se développent à l’aisselle des feuilles.

Pour toutes les plantes à grosses fleurs, pourvoyez chaque branche d’un tuteur en bambou auquel celle-ci est attachée au fur et à mesure de son développement.

Ce tuteur sera coupé quelques centimètres au-dessous du capitule pour ne pas blesser celui-ci. Dès que les fleurs commencent à s’ouvrir, protégez les plantes des intempéries en les disposant sous un abri couvert mais aérez largement pour éviter tout confinement propice aux maladies. A défaut de matériel, une certaine protection est obtenue en enfermant individuellement chaque capitule dans un sac de papier sulfuré analogue à ceux utilisés pour l’ensachage des fruits (fleurs à couper notamment).

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Chrysanthèmes cascade

Ce sont des variétés qui, avec un artifice de culture, produisent de longs rameaux florifères à port retombant. Pour en obtenir, bouturez en mars et repiquez ensuite dans des pots de grandes dimensions. Conduisez la tige vers le nord, le long d’un tuteur presque horizontal ; elle peut atteindre 1,50 m. Pincez les rameaux qui se forment, pour obtenir des ramifications très nombreuses, qui se couvriront de fleurs. Cette floraison a lieu en octobre-novembre.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Chrysanthèmes à grosses fleurs

Les coloris sont très variés, ainsi que la forme des capitules, plats à globuleux, réguliers ou non, et la disposition des ligules :

  • Fleurs incurvées, “en boule”, aux ligules recourbées vers l’extérieur.
  • Fleurs incurvées/récurvées, ou échevelées, aux ligules recourbées vers l’extérieur.
  • Fleurs incurvées/récurvées, où les ligules centrales convergent vers l’intérieur et celles du pourtour retombent vers la périphérie.
  • Fleurs rayonnantes, aux ligules enroulées sur elles-mêmes, présentant l’aspect pointu d’une aiguille droite ou contournée.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Chrysanthèmes pompon

Race très rustique à petites fleurs doubles, en boule.

Bouturez de février à mai, au-delà les plantes obtenus sont basses. Pour une plantation en pleine terre, espacez de 30 cm. Vous pouvez pincer plusieurs fois pour obtenir des plantes trapues et très fleuries, mais plus au-delà du 15 juillet.

Dans cette catégorie, les chrysanthèmes Margaret, en bouquets de fleurs type reine-marguerite double, diamètre 5-6 cm, et en fleurs dès la fin septembre.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Chrysanthèmes pour fleurs coupées

Chrysanthèmes “Exotic Spider” : ce sont les “Tokyo” des fleuristes. Fleurs très originales par leur forme rayonnante et leurs ligules très fines et contournées. Les tiges atteignent 70 cm à 1 m. “Exotic Spider” donne des fleurs à couper élégantes et de longue durée. Appliquez-leur la culture indiquée pour les variétés à couper à grosses fleurs, sur six à huit branches avec deux pincements. Réservez le premier bouton couronne. Coloris jaune, bronze, rose, mauve, rouge.

Chrysanthèmes Plesman : Variétés à fleurs simples et plates portées par des tiges de 70/80 cm. Excellente tenue en vase.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Cœur de Marie

Le cœur de Marie est une plante de 50 à 70 cm de haut, vivace par sa souche, au gai feuillage vert. Les fleurs sont d’une curieuse forme en cœur et d’un joli coloris rose vif. Elles sont disposées en grappes pendantes très allongées et fleurissent de mai à juillet. Il en existe aussi une variété à fleurs blanches (Dicentra spectabilis Alba).

Attrait : Originalité de la fleur aux coloris frais. Légèreté de feuillage.

Sol / Exposition : En sols légers, sableux ou terre de bruyère, à exposition légèrement ombragée.

Culture : Se multiplie par division de touffes au printemps. Plantez en isolé ou à 40 cm de distance.

Utilisation : A inclure dans un massif de vivaces ou en bordures et rocailles. Le cœur de Marie peut également se cultiver en pots et se force aisément en hiver lorsqu’il est rentré en serre dès la fin de janvier ou de février.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Colchique

Attrait : Floraison en automne (de septembre à novembre).

Sol / Exposition : Tous sols frais, ensoleillés de préférence.

Culture : Facile.

Compte tenu de leur cycle de végétation, les bulbes de colchique se plantent en juillet-août, à environ 15 cm de profondeur et à 10 ou 15 cm d’écartement.

  • Nous vous conseillons d’en faire de petits groupes qui seront autant de taches de couleur à l’automne. Les touffes sont d’autant plus belles qu’elles sont laissées plusieurs années en place.
  • L’arrachage peut se faire en juillet lorsque les feuilles se fanent.

Utilisation : Rocailles, bordures, ou en groupes à la base des massifs d’arbustes.

Colchique d’automne

Plante à floraison automnale. Les fleurs rose-lilas, longuement tubuleuses, ressemblent à celles des crocus mais apparaissent avant les feuilles qui ne sortent de terre qu’au printemps.

Colchicum Bizantinum

Espèce assez proche du colchique d’automne, un peu plus court de 12 à 15 cm. Les fleurs sont rose clair liliacé et fleurissent à la mi-septembre.

Cette espèce réussit très bien en pot et en appartement pour la culture sans terre ni eau. Les fleurs sont nombreuses et le feuillage long très abondant.

Colchicum speciosum

Cette espèce est la plus rustique. Ses grandes fleurs rose vif à cœur blanc apparaissant mi-septembre sont sans doute les plus belles du genre. La variété Album est à fleurs blanches, la variété Atrorubens est à fleurs rouge pourpre.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Coléus

Plante vivace en serre, cultivée comme annuelle, de 40 à 50 cm, à tige dressée, ramifiée, à feuillage décoratif, vivement coloré et panaché de rouge, jaune, blanc, violacé ou pourpre foncé. Les fleurs bleuâtres sont insignifiantes.

Attrait : Feuillage vivement coloré de juin à octobre.

Sol / Exposition : Tous sols, à exposition mi-ombragée.

Culture : 1. Semez de janvier à mars, sous abri chauffé, en pépinière ou en godets. Repiquez en godets sous abri et mettez en place en mai-juin. 2. On peut aussi multiplier les coléus par boutures.

  • Avant les froids, placez en godets les pieds mères choisis et rentrez-les en serre tempérée.
  • Bouturez sur ces pieds-mères, en février-mars, dans le sable.
  • Rempotez en godets de 6 cm et mettez sous abri en aérant, après reprise, le plus possible.
  • Pincez, mettez en place à 30 cm de distance quand les gelées ne sont plus à redouter. Pincez à nouveau pour faire ramifier.
  • Pendant la pleine végétation, les arrosages peuvent être copieux : ceux à l’engrais liquide sont particulièrement favorables au développement et à la coloration du feuillage. Il est indispensable d’éliminer les inflorescences au fur et à mesure de leur apparition pour maintenir au feuillage toute l’intensité de sa coloration.

Utilisation : Les coléus sont les plus brillantes des espèces à feuillage coloré, ils s’utilisent à mi-ombre, en groupes ou en association avec des impatiens ou des bégonias tubéreux.

Les variétés naines constituent enfin de très jolies bordures et peuvent être cultivées en pots ou en jardinières. Le coléus est aussi une plante se prêtant bien à la mosaïculture.

Variété : Arc-en-ciel – Hauteur 30 cm. Feuilles nombreuses, aux colorations rouges, roses, brunes, jaunes et bordées d’un ourlet vert ou jaune.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Coloquinte

Plante annuelle, à tiges grimpantes ou traînantes, atteignant 4 à 5 m. Fleurs jaunes sans intérêt, mais donnant naissance, à l’automne, à des fruits très variés de forme, de volume, de coloris, lisses ou portant des excroissances.

Attrait : Fruits diversement colorés et de formes curieuses. Croissance rapide.

Sol / Exposition : Tous sols bien drainés, à exposition ensoleillée.

Culture : Semez en mars-avril en pots à l’abri. Mettez en place en mai à 80 cm ou 1 m d’écartement. Vous pouvez également semer en place en mai.

Utilisation : Garniture de clôtures, treillages, tonnelles. Laissez les fruits mûrir sur pied. Cueillez-les lorsqu’ils sont bien durs et colorés et que les feuilles commencent à jaunir. Laissez-les sécher dans un endroit frais quelques semaines. Les fruits, une fois séchés, se conservent longtemps et servent à des décorations hivernales. Ils font aussi d’originales boules à suspendre dans l’arbre de Noël.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Commélina ou Ephémère

Plante non rustique, sauf dans les régions de climat doux. Ailleurs, il faut rentrer les bulbes (qui sont en fait des racines tubéreuses) en hiver. Touffe de tiges dressées de 50 cm de hauteur.

Attrait : Les fleurs s’épanouissent de juin à août et sont d’un bleu qui est l’un des plus jolis du monde horticole.

Sol / Exposition : Ensoleillée ou mi-ensoleillée, en sol fertile et bien drainé.

Culture : Plantez les racines tubéreuses à 5 ou 20 cm de profondeur au printemps, avec un écartement de 15 à 20 cm.

Utilisation : Massifs et bouquets.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Coquelicot

Le coquelicot, ou pavot coquelicot est une plante élégante, de 40 à 60 cm de hauteur. Elle donne en juin-juillet, portées par des pédoncules velus, des fleurs larges de 5 à 6 cm, à quatre pétales très légers, rouge ponceau, tachés de noir à la base.

Le coquelicot a donné un bon nombre de variétés offrant, du blanc au carmin, une infinité de coloris ravissants plus ou moins panachés.

A fleurs simples, ou à fleurs doubles, elles sont toutes remarquables par la légèreté de leurs fleurs et la transparence de leurs coloris délicats.

Attrait : Aspect champêtre de la fleur. Grande facilité de culture.

Sol / Exposition : Tous sols, toutes expositions.

Culture : Facile. Semez en mars-avril, en place. Eclaircissez à 25 cm d’écartement. La floraison a lieu en juin-juillet. Il est possible de semer fin septembre, en place. La floraison a lieu, dans ce cas, en mai-juin.

Utilisation : Rocailles, massifs rustiques. S’associe très bien à la julienne de Mahon, à la campanule Miroir de Vénus, à la nigelle de Damas, et au némophile, de même rapidité de végétation.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Coquelourde des jardins

Plante de 50 à 60 cm de hauteur, à feuillage argenté, cotonneux. Fleurs à pétales entiers, rouge sang velouté, de juin à août. On en cultive plusieurs variétés de coloris allant du rouge pourpre au blanc en passant par le rose.

Attrait : Couleur particulière des fleurs. Floraison de juin à août. Très grande facilité de culture.

Sol / Exposition : Tous sols bien drainés, ensoleillés ou à mi-ombre.

Culture : Facile. Semez en mai-juin en pépinière. Mettez en place en septembre ou en mars, à 40 cm de distance. La coquelourde des jardins s’acclimate très bien et vous devez supprimer les graines dès leur apparition pour éviter des semis spontanés.

Utilisation : Plates-bandes, massifs de vivaces.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Coquelourde rose du ciel

A ne pas confondre avec la coquelourde des jardins, la coquelourde Rose du ciel (Silene coeli-rosa) est une plante annuelle aux nombreuses petites fleurs roses, pourpres ou blanches qui s’épanouissent en été.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Coréopsis

Ce genre comprend de très nombreuses espèces annuelles et vivaces dont quelques-unes, à floraison abondante, sont cultivées pour la décoration des jardins. Vous souhaitez tout savoir sur le coréopsis ?

Espèces annuelles

Attrait : Abondance et durée de la floraison.

Sol / Exposition : Tous sols, même secs. Toutes expositions. Résistent au climat maritime.

Culture : Semez en clair, en fin mars-avril, en pépinière bien exposée. Repiquez en place en mai, à 30 cm d’écartement. La floraison a lieu de juin à septembre. On peut semer clair en place en mai et éclaircir à 25/30 cm. Dans ce cas, la floraison a lieu de juillet à octobre.

Utilisation : L’abondance et la durée de la floraison des coréopsis annuels ainsi que leurs coloris vifs et lumineux leur donnent place dans tous les groupes de fleurs rustiques. Ils supportent facilement la transplantation en motte et peuvent ainsi remplacer, dans les corbeilles, des plantes de floraison plus précoce et moins durable. Leurs fleurs conviennent également bien à la confection de bouquets.

Coréopsis de Drummond

Plante velue, de 30 à 40 cm de hauteur, à larges feuilles, offrant de juin aux gelées, selon l’époque du semis, des fleurs jaune foncé à centre brun.

Coréopsis élégant

Plante haute de 25 à 75 cm. Tiges grêles, dressées, partant d’une rosette de feuilles dentées. Nombreux rameaux terminés par des fleurs étoilées, jaune d’or à centre brun foncé, de juillet à octobre.

Variété : Coréopsis élégant varié – Mélange de nombreux coloris pourpre, jaune, jaune et brun. Hauteur : 75 cm.

Espèces vivaces

Œil de jeune fille

Plante haute de 50 à 60 cm. Les fleurs de 5 à 8 cm de large, jaune vif, longuement pédonculées, se montrent en juin-juillet.

Attrait : Abondante floraison d’un jaune très lumineux.

Sol / Exposition : Bonnes terres assez légères. Exposition ensoleillée.

Culture : Semez en mai-juin en pépinière, en plein air. Repiquez en pépinière en août-septembre. Mettez en place en avril, à 40 cm d’écartement. Les Coréopsis lanceolata se multiplient également d’éclats de touffes en octobre ou en mars.

Utilisation : En association dans les massifs de vivaces, rocailles ; fleurs coupées.

Coréopsis verticillata

Plante à port buissonnant érigé, haute de 50 à 60 cm, à feuilles finement découpées, très différentes des autres espèces. Très nombreuses fleurs jaune clair de 4 cm de diamètre.

Attrait : Abondance de la floraison entre juin et septembre. Légèreté et élégance du feuillage.

Sol / Exposition : Tous sols. Exposition ensoleillée.

Culture : Le coréopsis verticillata se multiplie par division de touffes en octobre ou en mars. Plantez à 40 cm d’écartement.

Utilisation : Plates-bandes, massifs de vivaces.

Coréopsis grandiflora

L’espèce type n’est pas cultivée. Elle n’est pas cultivée. Elle est représentée par des variétés aux touffes généreuses qu’il faut rajeunir tous les 2 ou 3 ans pour avoir des plantes vigoureuses. Floraison de juin à octobre.

Variété : Coréopsis grandiflora “Sunray” – Fleurs doubles jaune d’or. Feuillage compact et ramifié. Plante très florifère. Hauteur 30 cm.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Corydalis

Corydalis Cheilanthifolia

La plante de 30 cm de haut évoque une fougère avec ses longues feuilles finement découpées disposées en rosette. Les hampes florales dressées sont constituées de fleurs jaunes en mai-juin.

Sol / Exposition : Léger et frais, en situation ombragée.

Utilisation : Garniture d’un muret ou d’une rocaille.

Corydalis flexuosa

Les fleurs sont groupées en grappes et sont d’un très joli bleu. Le feuillage glauque est parfois teinté de pourpre dans le cas de la variété Purple Leaf.

Sol / Exposition : Léger, humifère et plutôt frais, en situation ombragée.

Utilisation : Rocaille, massif ombragé.

Corydalis lutea

Plante gazonnante, haute de 20 à 30 cm, à feuillage léger, blond vert. Fleurs en grappes dressées, jaune d’or à la base, plus clair au sommet.

Attrait : Plante tapissante, à feuillage décoratif persistant presque toute l’année. Floraison de mai à septembre.

Sol / Exposition : Sols légers, humifères, à exposition assez ensoleillée.

Culture : Facile. Semez en septembre directement en place, ou multipliez par éclats de touffes en mars.

Utilisation : En raison de son port, le Corydalis lutea est une excellente plante de rocailles, peu exigeante.

Corydalis solida

Le feuillage est découpé en lobes arrondis. Les fleurs se présentent en grappes en mars-avril. Cette espèce est plus petite avec une hauteur de 10 à 20 cm.

Sol / Exposition : Léger, sableux et humifère, en situation ombragée.

Utilisation : Garniture d’arbustes à feuillage caduc ou d’une rocaille.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Cosmos

Dans ce genre, comprenant vingt cinq espèces, trois seulement à floraison abondante sont cultivées pour la décoration du jardin.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Cosmos sensation

Plante haute de 0,60 m à 1,20 m, très ramifiée. Feuilles très divisées, grandes fleurs fines rappelant celles du dahlia simple, mais à pétales moins larges, plus légères et élégantes, portées sur de longs pédoncules. Groupées par trois ou quatre, elles présentent les coloris rose vif, cramoisi, pourpre et blanc.

Attrait : Feuillage très léger. Floraison abondante et de longue durée : juin à octobre.

Sol / Exposition : Tous sols, même secs. Toutes expositions.

Culture : Très facile. Le semis, très clair, s’effectue généralement en place fin avril. Un éclaircissage à 30 ou 40 cm permet un meilleur développement ultérieur des plantes. On peut également semer en mars-avril sous abri et mettre en place fin avril-mai à 40 ou 50 cm d’écartement.

Utilisation : En groupes, en plates-bandes, le long d’une clôture, d’un mur ou d’un treillage. Le caractère rustique des cosmos leur permet d’être associés avec les plantes vivaces. Fleurs coupées de très bonne tenue en vase.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Cosmos hybride du Klondike

Plante haute de 70 cm, différant de la précédente par la taille, un feuillage plus dense et surtout des fleurs de couleur jaune orangé, ton que ne possède pas le cosmos sensation.

Attrait : Belle et longue floraison aux couleurs vives.

Sol / Exposition : Pour tous sols, toutes expositions.

Culture : Identique à celle du cosmos sensation. Semis en place fin avril ou semis sous abri en mars-avril. Mise en place fin avril-mai, à 50 cm d’écartement.

Utilisation : Moins haut que le cosmos sensation, le cosmos sulphureus s’emploie de la même manière. Les tons chauds et lumineux de ses fleurs sont du meilleur effet dans des plates-bandes de vivaces ou devant un massif d’arbustes.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Cosmos chocolat

Cette espèce fleurit abondamment de juillet à octobre, avec une nuance, plutôt rare, brun-pourpré couleur chocolat. Son appellation est d’autant plus justifiée que les fleurs sentent le cacao par temps chaud.

Les tiges sont assez hautes (60 à 80 cm), les feuilles sont grandes et finement découpées, les fleurs sont veloutées et élégantes. Le cosmos chocolat disparaît en hiver pour réapparaître au printemps si le tubercule a bien été protégé. Pour cela il est préférable de le cultiver en pot dans les régions à hivers rigoureux et de le rentrer en véranda. Dans le midi, un simple paillage de la souche suffira, après avoir supprimé les parties aériennes.

Sol / Exposition : Perméable et riche, en situation ensoleillée et chaude.

Utilisation : Massifs.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Courge d’ornement

Plante rampante ou grimpante, de 2 à 3 m de long, s’accrochant par ses vrilles rameuses. Feuilles grandes, cordiformes ; grandes fleurs blanches sans intérêt. Les fruits de forme variée, d’abord verts, deviennent blancs ou jaunâtres, ligneux et creux à leur maturité.

Attrait

Comme les coloquintes, les courges d’ornement sont surtout cultivées pour leurs fruits originaux qui se conservent très longtemps.

Sol / Exposition

Terre riche en humus, à exposition ensoleillée et chaude.

Culture

  1. Semez en mars-avril à l’abri et repiquez séparément en pots. Mettez en place en mai, à 80 cm d’écartement.
  2. Semez en mai en place. La conduite de la culture est la même que pour les courges comestibles (ou courgettes).

Faites des trous à 80 cm de distance. Garnissez le fond de fumier et remplissez de terreau. Semez par poquets de deux à trois graines. Placez un solide tuteur de 2 m sur lequel vous palisserez les jaunes plants à mesure de leur développement. Les fruits acquièrent leurs formes régulières à la condition d’être suspendus ; ceux qui se développent sur des plantes traînantes sont toujours difformes.

Utilisation

Comme les coloquintes, les courges sont surtout cultivées pour leurs fruits originaux qui se conservent très longtemps. Leur feuillage exhale une odeur désagréable et il est préférable de les plantes à l’écart des lieux de séjour.

Pour une bonne conservation des fruits, cueillez-les lorsqu’ils rendent un son creux sous le choc et que l’écorce résiste à la pression. Raclez la pellicule externe et retirez par un orifice pratiqué au sommet du col, les graines et la pulpe spongieuse intérieure. Suspendez ensuite dans un lieu sec et aéré pour achever la dessiccation.

Variétés

Les plus remarquables sont :

  • Courge massue : Col très allongé et renflé à l’extrémité.
  • Courge massue longue : Dépasse 1 m de longueur, moins renflée que la précédente.
  • Courge pélerine ou calebasse : Fruit en forme de bouteille, étranglé à la partie supérieure, employé comme bouteille quand il est séché et vidé.
  • Courge poire à poudre : En forme de poire allongée.

Il y a peu d’intérêt à cultiver ces variétés séparément et, d’ailleurs, elles sont couramment commercialisées en mélange.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Crocus

Les plus connus des crocus sont ceux à floraison printanière mais il existe aussi des crocus à floraison automnale. Bien qu’intéressants, ils ne sont pratiquement pas commercialisés actuellement.

Crocus à floraison printanière

Plantes de 10 à 15 cm de hauteur, très connues pour la précocité de leur floraison en février-mars. Les fleurs, en coupe, aux coloris nombreux et panachés, allant du blanc au violet en passant par le jaune se montrent en même temps que les feuilles étroites, linéaires, dressées et engainantes.

Les variétés cultivées sont issues de deux espèces principales : crocus vernus ou crocus à grande fleur et crocus chrysanthus ou crocus botanique. A fleurs un peu plus petites que celles de l’espèce précédente, les crocus botaniques sont plus précoces et présentent une gamme de coloris très intéressante.

Attrait : Précocité de la floraison.

Sol / Exposition : Tous sols bien drainés. Les crocus redoutent l’humidité stagnante en été.

Culture : Plantes les bulbes de septembre à décembre, en terre légère, à 5 cm de profondeur et à 5 cm d’écartement ou par groupes de trois tous les 15 ou 20 cm. Après la floraison et lorsque les feuilles sont desséchées, vous pouvez enlever les bulbes et les conserver à l’abri, en lieu sec et aéré, jusqu’à la nouvelle plantation, mais lorsque cela est possible, il est préférable de les laisser en place. Ils formeront des touffes de plus en plus florifères.

Plantation dans un gazon : C’est une utilisation courante des crocus mais, bien souvent, les résultats obtenus ne sont pas ceux escomptés. Vous éviterez bien des déboires en prenant les quelques précautions suivantes : Ne plantez jamais vos crocus au plantoir ordinaire car les bulbes se coinceraient à quelques centimètres du fond du trou et les racines se développeraient dans le vide.

Faites un trou au plantoir à bulbes ou au transplantoir de façon à poser les bulbes sur une surface plate. Après la floraison, laissez s’achever le cycle végétatif des crocus et attendez que les feuilles jaunissent avant de les retirer ou de les couper (bien souvent la première tonte s’effectue avant le jaunissement des feuilles et le bulbe n’a pu accumuler suffisamment de réserves pour refleurir correctement l’année suivante.

Utilisation : Les crocus conviennent très bien aux rocailles. Ils s’emploient aussi en groupes dans les massifs d’arbustes, au pied des arbres en sous-bois, dans une pelouse… Les crocus se prêtent également bien au forçage en pots.

Crocus à grandes fleurs

Variétés :

  • Grand jaune : Jaune, à floraison précoce.
  • Jeanne d’Arc : Blanc.
  • Pickwick : Strié violet et blanc.
  • Remembrance : Bleu à reflets argentés.

Crocus botaniques

  • Ard Schenk : Fleurs blanc, cœur jaune.
  • Blue Pearl : Fleurs bleu clair, cœur jaune.
  • Fuscotintus : Fleurs jaune.
  • Ruby Giant : Fleurs mauve marginées de violet.

Crocus à floraison d’automne

Pour mémoire, nous citerons le Crocus sativus ou safran. Fleurissant en automne avant l’apparition des feuilles, il était autrefois très cultivé pour la production du safran, utilisé en cuisine. Alors que les fleurs des crocus à floraison printanière s’épanouissent en plein soleil et se referment la nuit, les fleurs du Crocus sativus présentent la particularité de rester ouvertes de nuit comme de jour.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Cuphea

Petite plante buissonnante de 20 à 30 cm, au feuillage persistant vert foncé bleuté et garnie de petites fleurs rose vif, pourpre violacé ou blanc de juillet à octobre. Rustique jusqu’à -2°C.

Sol / Exposition : Tous sols, en situation ensoleillée ou mi-ombragée.

Utilisation : Potées fleuries, massif.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Cyclamen

Deux espèces rustiques méritent d’être citées dans ce chapitre. Le cyclamen de Perse (ou cyclamen des fleuristes à grandes fleurs) est cultivé en pot comme plante fleurie d’intérieur.

Attrait : Splendide floraison automnale. Fleurs agréablement parfumées. Magnifique feuillage du cyclamen de Naples.

Sol / Exposition : Terrains frais, riches en humus et perméables, à mi-ombre.

Culture : Facile. Plantez les bulbes en août-septembre, à 10 cm de profondeur et protégez le cyclamen d’Europe pendant l’hiver. Très sensible à la transplantation, le cyclamen gagne à rester en place plusieurs années. Le semis, possible, est rarement pratiqué par l’amateur car la floraison n’a lieu qu’après quatre ou cinq ans de culture. Il est à noter que, bien qu’atteignant parfois un fort diamètre, les bulbes de cyclamen ne se divisent jamais.

Utilisation : Rocailles, sous-bois.

Cyclamen de Naples

C’est le plus cultivé. Bulbe gros. Feuilles très décoratives dont la forme évoque celles du lierre, vert foncé, marbées ou panachées de blanc, souvent dentées, qui se montrent après la sortie des fleurs, en septembre-octobre et persistent jusqu’en juillet. Les fleurs, roses, blanches ou rouges, sont odorantes et nombreuses. Hauteur : 15 cm.

Cyclamen d’Europe

Plante haute de 15 cm. Bulbe arrondi, déprimé. Feuilles rondes, vert foncé au-dessus, rougeâtres en dessous. Les fleurs petites, roses, très odorantes, se montrent d’août à octobre.

L’abécédaire des principales espèces et variétés de fleurs : C comme Cynoglosse amabile

Plante bisannuelle pouvant être cultivée comme annuelle. Parfaitement rustique. Les feuilles se développant en rosette sont allongées et tomenteuses. La hampe florale est longue de 60 à 80 cm. Les fleurs sont d’un bleu ciel délicat, mais atténué. La variété Compactum Firmament a des fleurs d’un bleu plus soutenu.

Attrait : Fleurs bleu turquoise en juillet-août.

Sol / Exposition : Tous sols légers.

Culture : 1. Semez en août-septembre, très clair, en pépinière et mettez en place en avril à 20 cm de distance. 2. Semez en mars-avril, en place, et éclaircissez à 15/20 cm.

Utilisation : Corbeilles, bordures. Fleurs à couper. Culture en pots possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *