Tout savoir sur le chou-navet

Dans cette forme de chou, c’est la racine qui prend un développement important : son aspect évoque un très gros navet court. Ce sont les variétés à chair blanche qui portent plus spécialement le nom de chou-navet, celles à chair jaune étant appelées rutabaga. Vous souhaitez tout savoir sur le chou-navet ?

Tout savoir sur le chou-navet : Graines

Type de graines : Petites, arrondies, de couleur brune.

Nombre de graines au gramme : Environ 375 graines.

Temps de levée : La levée s’effectue en 8 à 10 jours en pleine terre.

Rendement : Un gramme permet d’obtenir une centaine de plants permettant de planter une dizaine de mètres carrés avec une production de 4 à 5 kg/m² à plein développement.

Tout savoir sur le chou-navet : Particularités de la végétation

Très rustiques au froid, les choux-navets aiment les climats humides, marins ou de montagne et se développent mal en climat sec.

Tout savoir sur le chou-navet : Sol – Fumure

Préférant les sols argileux et frais mais tirant parti des terres acides, des cols de landes ou des terrains granitiques, ils peuvent s’employer avec avantage dans nombre de terrains impropres à la culture de la betterave où ils donnent un ample rapport de racines très nutritives.

En ce qui concerne les engrais, enfouissez au labour 3 à 4 kg/m² de fumier ou compost décomposé et 100 g/m² d’engrais de fond.

Tout savoir sur le chou-navet : Culture

Durée de la culture : 3 à 4 mois pour récolte à plein développement.

Semez en pépinière, en pleine terre, de mai à juillet et repiquez ou éclaircissez à 7 x 7 cm.

Mettez en place à 30 cm de distance sur des rangs espacés de 35 cm, lorsque le plant atteint le diamètre d’un crayon.

Tout savoir sur le chou-navet : Récolte

Les racines, parfaitement rustiques, peuvent être laissées en terre durant l’hiver et arrachées au fur et à mesure des besoins.

Protégez cependant une partie de la culture avec de la paille afin de faciliter l’arrachage par temps de gel.

Tout savoir sur le chou-navet : Utilisations

Très utilisées pour la nourriture du bétail, mais, consommées jaunes au 2/3 de leur grosseur, les racines conviennent aussi à l’alimentation humaine.

Tout savoir sur le chou-navet : Variétés

Ces deux variétés sont les plus recommandées pour la cuisine :

Rutabaga jaune rond à grand collet vert : Racine sphérique de conservation prolongée.

Rutabaga Champion à collet rouge : Racine très volumineuse, arrondie. Collet fin, violacé. Variété fourragère remarquable pour sa rusticité, son rendement et sa teneur élevée en matières nutritives.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *