Tout savoir sur le bégonia

Le genre Begonia comprend de nombreuses espèces différentes par leur taille, mode de culture, ou intérêt décoratif. Les classifications botaniques sont complexes et nous ne citerons que les principales espèces utilisées dans les jardins. Vous souhaitez tout savoir sur le bégonia ?

D’autres, non rustiques, sont d’excellentes plantes de serre ou d’appartement ; elles ne sont pas traitées ici. Parmi les bégonias de plein air, nous distinguerons ceux qui ne produisent pas de tubercules et dont la multiplication se fait couramment par semis, et les bégonias tubéreux.

Tout savoir sur le bégonia : Bégonias se multipliant par semis (annuels)

Les variétés actuelles sont dérivées des Begonias gracilis, à rameaux frêles et à nombreuses petites fleurs, et des Begonias semperflorens, en général un peu plus hauts, à fleurs plus grandes mais moins nombreuses.

Attrait : Floraison abondante de juin aux gelées. Plantes basses pour massifs, bordures, jardinières…

Sol / Exposition : Terres légères ayant reçu une bonne fumure organique. Les variétés actuelles supportent bien le soleil mais prospèrent également à mi-ombre.

Culture : Méticuleuse au début. Les graines, très fines, demandent un semis délicat, et le repiquage est, lui aussi assez minutieux.

  1. Semez en janvier-février, en terrine et à l’intérieur, et ne recouvrez pas les graines qui ont besoin de lumière pour germer.
  2. Gardez au chaud (18 à 25°C) et conservez l’humidité avec une plaque de verre posée sur la terrine. Mais évitez les excès d’humidité et essuyez chaque jour l’eau qui se condense sur la vitre.
  3. La levée a lieu en 8 jours. Retirez alors la vitre et tenez à l’abri du soleil.
  4. Repiquez les petites plantules dans un terreau de repiquage ; procédez délicatement, avec une spatule en bois. Terminez par un arrosage léger à la pomme fine. Maintenez à une température proche de 15°C.
  5. Enfin, lorsque les jeunes plants sont assez développés, ils seront repiqués en godets individuels et placés sous châssis.
  6. Mettez en place au jardin fin mai, et maintenez le sol frais surtout par fortes chaleurs.

Utilisation : Massifs, plates-bandes, bordures, potées et jardinières.

Variétés : Des coloris de feuillage différents, un port compact ou au contraire, souple et aéré, occupant d’avantage de surface au sol.

  • Atlanta écarlate : Grosses fleurs. Hauteur 25 cm.
  • Bella Vista varié : Mélange de coloris mis en valeur par un feuillage vert foncé. Hauteur 20 cm.

Semez des graines très fines : Utilisez un terreau spécial semis, léger et finement tamisé. Tassez le légèrement et humidifiez le avant le semis. Pour éviter les semis trop denses, mélangez les graines avec un peu de sable fin, et placez le tout dans une feuille de papier pliée en deux que vous tapoterez légèrement pour faire tomber les graines.

Tout savoir sur le bégonia : Bégonias tubéreux (vivaces)

Les bégonias tubéreux que nous connaissons résultent de nombreux croisements à partir des espèces d’origine découvertes en Amérique du Sud et, pour cette raison, ils sont parfois dénommés bégonias hybrides.

La souche tubéreuse est un tubercule plus ou moins gros, arrondi, brun, noirâtre et, en général, déprimé au centre. Cette face concave est, en fait, le dessus du bulbe.

Les fleurs sont simples, semi-doubles ou doubles suivant les espèces et plus ou moins grandes.

On classe les différentes races selon la forme des fleurs et le port des plantes.

Culture : Facile. Nous n’évoquerons pas la multiplication par semis ou bouture, réservée aux professionnels.

  1. Procurez-vous vos tubercules dès le mois de mars, afin de les mettre en végétation : pour cela, vous les placerez, à peine enterrés, dans un mélange de terreau et de sable, ou de tourbe humide, dans une caissette au chaud en bord de fenêtre. Posez les tubercules de façon à ce que la face qui porte les yeux (souvent un peu en creux), soit orientée vers le haut.
  2. Les pousses apparaîtront au bout de quelques semaines, et vous pourrez les mettre en terre lorsque les gelées ne sont plus à craindre, en sol riche, enterrés de 3 cm et espacés de 25 cm.
  3. La floraison se produit alors dès juillet et, si vous arrosez soigneusement, se prolonge jusqu’aux gelées.
  4. Arrachez ensuite les bégonias, laissez sécher les tubercules quelques jours à l’abri du gel, et stockez à l’abri, après les avoir nettoyés.
  5. La plantation peut aussi se faire directement au jardin, au mois de mai, sans mise en culture préalable à la maison. La floraison sera alors plus tardive.

Utilisation : Les bégonias tubéreux à grosses fleurs et pendula sont parmi les meilleures espèces florales pour la garniture des emplacements ombragés ou exposés au nord, tandis que les bégonias Bertini et Multiflores s’accommodent mieux des situations plus ensoleillées. Tous se cultivent en pots et jardinières et garnissent bien les balcons et terrasses peu ensoleillés.

Astuces : Il arrive que les tubercules soient particulièrement creux sur leur face supérieure, surtout après plusieurs années de culture. Plantez-les alors en position inclinée, afin que l’eau ne stagne pas dans les cavités, ce qui risque d’entraîner une pourriture. Les tubercules de bégonias Bertini vermillon, aplatis, grossissent vite et supportent d’être multipliés par division ; il faut alors faire une coupe franche en s’assurant qu’il y a des bourgeons sur chacun des fragments. Il est aussi indispensable de laisser sécher la coupe à l’air avant plantation.

Tout savoir sur le bégonia : Bégonias tubéreux à grosses fleurs doubles

Les fleurs sont plus ou moins doubles, souvent pleines et globuleuses, à pétales entiers ou découpés. On y trouve :

  • Des bégonias doubles aux coloris purs et vifs.
  • Les bégonias Florida, amélioration des précédents, avec au coeur de la fleur, une espèce de trompette formée par les pétales centraux.
  • Les bégonias Prima Donna, aux fleurs géantes (jusqu’à 15 cm) et pétales finement frangés.
  • Les variétés “Bouton de Rose” (jaune ou blanc), “Fleur de Camélia” (rose bordé de blanc) et “Marmorata” (écarlate strié de blanc).

Tout savoir sur le bégonia : Bégonias tubéreux à grandes fleurs simples

On y trouve essentiellement :

  • Les bégonias crispa marginata : fleurs de 4-5 cm, blanches ou jaunes, avec des pétales épais aux bords frisés et soulignés d’un liseré rouge.

Tout savoir sur le bégonia : Bégonias tubéreux multiflores à fleurs doubles

Fleurs plus petites et bien plus nombreuses, sur des plantes naines et bien compactes, avec de petites feuilles. Plus résistants au soleil que ceux à grosses fleurs. On y trouve :

  • Les bégonias maxima, jaunes, rose ou rouges, bien vigoureux.
  • Les bégonias “La Suisse” (écarlate à feuillage rouge), “Le flamboyant” (rouge) et “Fabiola” (petites fleurs très doubles, rose carmin).
  • Les bégonias Non-Stop, très florifères et compacts, aux fleurs doubles de grosseur moyenne (8-9 cm) blanches, jaunes, orange, rose ou rouges.

Tout savoir sur le bégonia : Bégonias tubéreux multiflores à fleurs simples

Ce sont surtout les bégonias Bertini, bien résistants au soleil, dont le coloris vermillon est encore cultivé bien que donnant une plante assez haute (40 cm), et à laquelle on préfère les différents coloris du Bertini compact, plus trapu et tout aussi florifère.

Tout savoir sur le bégonia : Bégonias tubéreux pendula

Avec leurs tiges allongées et retombant souplement, ils conviennent bien à la décoration des fenêtres et balcons à mi-ombre. On y trouve :

  • Les bégonias pendula à fleurs plus ou moins doubles.
  • Les bégonias pendula “Sensation” (fleurs très doubles et globuleuses, pendantes).
  • Les bégonias pendula “Cascade” (fleurs un peu moins grandes et moins doubles que les précédentes).
  • Les bégonias pendula “Dragon Wing” TM (feuilles oblongues vert brillant et fleurs portées par de longues tiges souples et ramifiées).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *