Quelles sont les grandes familles de fleurs ?

D’origines très différentes, les fleurs de nos jardins présentent également des cycles biologiques variés, mais alors quelles sont les grandes familles de fleurs ?

Il existe la plante annuelle à cycle plus ou moins court, mais qui va réaliser celui-ci en une seule année et mourir ensuite ; la bisanuelle, qui effectue ce même cycle en deux années ; la vivace, dont la souche subsiste parfois de nombreuses années, et qui émet chaque année ses pousses fleuries.

Quelles sont les grandes familles de fleurs : Les plantes annuelles

Il s’agit de plantes qui se développent, fleurissent et meurent la même année.

Leur développement est rapide. Certaines sont originaires de régions à climat chaud et elles ont besoin d’apport de chaleur au début de leur cycle de végétation (semis en serre, en appartement, sous châssis ou sous abri).

Après cette culture en pépinière et souvent un premier repiquage sous abri, elles seront mises en place à l’extérieur.

D’autres, à cycle court et plus rustiques, peuvent être semées en pépinière à l’extérieur ou même directement en place.

Pour quelques espèces qui supportent mal le repiquage, c’est d’ailleurs ce moyen de multiplication qui est utilisé.

Quelles sont les grandes familles de fleurs : Les plantes bisannuelles

Caractérisées par un cycle de végétation qui s’étale sur deux années.

Semées au printemps ou en été, en général en pépinière, elles ne fleurissent qu’au printemps ou l’été suivant après avoir passé l’hiver en pleine terre.

Respectez les dates de semis préconisées. Semés trop tôt, les plants risquent plus d’être endommagés par le froid lorsqu’ils sont très développés que lorsqu’ils sont encore de taille moyenne.

La rusticité varie toutefois suivant les espèces et certains gagnent à bénéficier d’un léger abri durant l’hiver : couverture de paille, voile d’hivernage ou protection d’un châssis.

Quelles sont les grandes familles de fleurs : Les plantes vivaces

Ce sont les plantes qui restent en place, supportent sans dommage les rigueurs de l’hiver et refleurissent tous les ans.

L’entretien de ces plantes est assez réduit : veiller au désherbage, limiter la prolifération des sujets trop envahissants et apporter régulièrement un amendement ou un engrais lors du binage en fin d’hiver.

Ces plantes doivent être associées judicieusement pour des floraisons échelonnées dans le temps.

Elles sont très variées tant par l’aspect que par leurs périodes de floraison.

Les plantes basses se prêtes bien à la confection de bordures et à la garniture des rocailles et talus.

Les plus hautes peuvent être utilisées de multiples façons : associées en massifs, seules ou avec des espèces annuelles ou bisanuelles, ou plantées en appui des groupes d’arbustes.

Le semis s’opère en général d’avril à juillet.

Les plantes obtenus sont repiqués en pépinière, puis mis en place à l’automne ou au printemps suivant, pour fleurir dans le courant de l’année suivant le semis.

Certaines variétés ne peuvent se reproduire fidèlement par semis ; aussi sont-elles multipliées par division de touffes (ou, éventuellement, bouturage de pousses herbacées ou de racines).

Quelles sont les grandes familles de fleurs : Les plantes bulbeuses

Ces espèces sont également vivaces mais elles présentent la particularité de posséder pour souche un bulbe, un rhizome ou un tubercule, servant à accumuler les réserves nutritives qui leur seront nécessaires pour le démarrage de la végétation.

Après leur floraison ou une fois qu’elles ont reconstitué leurs réserves, ces plantes entrent en repos complet.

Nous en distinguerons deux catégories :

Les espèces à floraison printanière

Crocus, jacinthes, narcisses, tulipes… Plantées de septembre à novembre, ces espèces fleurissent de février à fin mai.

A maturité, les bulbes peuvent être arrachés (jacinthes, tulipes) ou laissés en place (crocus, narcisses, anémones…) où ils formeront des touffes chaque années plus fournies.

Ce sont en quelque sorte des “vivaces bulbeuses”.

Les espèces à floraison estivale

Les bulbes de ces espèces craignent le gel et seront arrachés à l’automne, conservés à l’abri en hiver et replantés au printemps suivant.

C’est le cas des bégonias tubéreux, dahlias, glaïeuls, montbretias…

Vous savez désormais quelles sont les grandes familles de fleurs ! N’hésitez pas à vous rendre sur notre boutique pour acheter tout l’équipement nécessaire pour les entretenir parfaitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *