Quelles sont les différentes méthodes de bouturage ?

La méthode du bouturage est le moyen le plus efficace, le plus simple et le moins onéreux de multiplier un grand nombre de végétaux. Il consiste à multiplier les végétaux en prélevant des jeunes pousses (boutures), qui, installées dans la terre humide, vont raciner et reproduire la plante d’origine. Mais alors quelles sont les différentes méthodes de bouturage ?

Quelles sont les différentes méthodes de bouturage : Boutures herbacées “sous l’oeil”

Au printemps, prélevez-les sur des pieds-mères provenant des cultures de l’année précédente, hivernés à l’abri du froide et mis en végétation (soumis à la chaleur) à partir de février.

Sectionnez horizontalement sous un oeil l’extrémité des jeunes pousses au-dessus de la 6e feuille. Supprimez les 2 feuilles de base. Coupez les 2 médianes à mi-limbe pour limiter l’évaporation par transpiration.

Espèces à multiplier : Plantes à massifs.

Époque : Février à mai et août-septembre.

Quelles sont les différentes méthodes de bouturage : Boutures herbacées à talon

Mettez les souches de dahlia, bégonia tubéreux, canna, etc… en végétation sur couche ou en serre. Lorsque les pousses présentent 4 à 6 feuilles, détachez-les à l’aide d’une lame bien affilée en conservant à leur base une petite portion de leur point de naissance sur la souche.

Égalisez parfaitement la plaie. Diminuez au besoin la surface des feuilles inférieures.

Espèces à multiplier : Espèces à rhizomes ou tubercules.

Époque : Février à mai.

Quelles sont les différentes méthodes de bouturage : Boutures mi-aoûtées à talon

“Écalez” les boutures par arrachage du rameau qui les porte de façon à conserver à leur base le “talon” constitué par les tissus de celui-ci. Rafraîchissez et égalisez la plaie au greffoir.

Supprimez au besoin les feuilles inférieures, si cela est nécessaire pour enterrer la base de la bouture. Réduisez la surface des autres en les coupant à mi-limbe.

Espèces à multiplier : Arbustes à feuillage persistant.

Époque : Août à octobre.

Quelles sont les différentes méthodes de bouturage : Boutures à talon ligneuses

Prélevez des boutures de 7 à 12 cm de longueur en les “écalant” comme ci-dessus, de façon à conserver un talon qui sera égalisé de la même manière.

L’enracinement des boutures de conifères et “persistants” est généralement beaucoup plus lent et moins abondant que celui des autres espèces.

Espèces à multiplier : Conifères et arbustes à feuillage persistant.

Époque : Août à octobre.

Quelles sont les différentes méthodes de bouturage : Boutures en “sec” à talon ou sous l’oeil

Coupez les boutures dès la chute des feuilles. Les boutures à talon, prélevées par “écalage” sont d’enracinement plus sûr que celles sectionnées sous un oeil.

Dans un cas comme dans l’autre, elles doivent mesurer environ 15 à 20 cm de longueur. En attendant leur repiquage en février-mars, réunissez-les en petites bottes que vous enfouirez dans du sable.

Espèces à multiplier : Arbres ou arbustes à feuillage caduc.

Époque : Novembre à mars.

Vous connaissez désormais les différentes méthodes de bouturage ! Rendez-vous sur notre boutique pour acheter l’équipement pour réaliser vos boutures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *