Bouturer les figuiers

Connaissez-vous le bienfait des figues ? Elles agissent comme antioxydants et amélioreront l’élasticité et le dynamisme de votre peau. Le bouturage est une technique qui consiste à reproduire un nouveau pied d’une espèce à partir d’un morceau de celle-ci. Continuez pour tout savoir sur comment bouturer les figuiers. 

Bouturer les figuiers : en fin d’été 

Pour une bouture en fin d’été, il vous faudra respecter minutieusement les trois étapes ci-dessous. Pour commencer, il vous faudra prélever les boutures sur votre figuier.

  • Après la chute des feuilles, entre le mois d’octobre et de décembre, effectuez le prélèvement des boutures. 
  • Désinfectez votre sécateur avec de l’alcool ou de l’eau de Javel et vérifiez que ce dernier soit bien aiguisé. 
  • Prélevez un rameau latéral entre 20 et 30 cm de long avec une portion du rameau porteur de 2 à 3 cm. 
  • En partant de la crossette, raccourcissez le rameau pour ne laisser que les trois premiers bourgeons. 

Une fois les boutures prélevées, il vous faudra les stratifier. L’objectif de cette étape étant de pouvoir ramollir les tissus de bois afin de favoriser la sortie des racines. 

  • Remplissez un récipient de sable humidifié (caissette, pot). 
  • Semez les boutures verticalement en plaçant la crosse à l’horizontale. 
  • Ne laissez dépasser que 1 ou 2 bourgeons. 
  • Installez la caisse à l’extérieur de façon à ce que cette dernière soit exposée au nord. 

Pour finir, il vous faudra planter vos boutures au jardin dès le début du printemps. 

  • Ajoutez un mélange de sable et de terreau. 
  • Pour assurer la reprise, conservez une bonne humidité. 
  • En pot, ne placez les plants qu’au cours de l’automne et protégez-les des grosses chaleurs pendant la belle saison. 
  • Arrosez. 

Bouturer les figuiers : en fin d’hiver

Comme pour le cas précédent, la première étape consiste à prélever les boutures de votre figuier. 

  • Dès fin février-début mars, sélectionnez des rameaux de bois sec entre 15 à 25 cm et comportant entre 3 et 5 yeux. 
  • Veillez à ce que ces pousses aient minimum 1 ans. Autrement dit, qu’elles se soient développées la saison précédent vos boutures. 
  • Avec du sable et de la tourbe ou bien du terreau de semis, remplissez le contenant. 
  • Coupez la base du rameau en forme de biseau. 
  • Plongez-la dans de l’hormone de bouturage. 
  • Piquez la bouture en l’enfonçant de moitié dans le contenant. 
  • Si vous avez utilisé une bouteille, replacez le sommet de celle-ci à l’aide d’un scotch à sa base, ou entourez le pot d’un sac plastique transparent en le maintenant à l’aide d’un élastique. 
  • Placez votre culture dans un endroit lumineux et à température ambiante (15°C). 

Dans un second temps, il vous faudra acclimater la jeune bouture effectuée dès l’apparition des premières feuilles. 

  • Dès l’apparition des premières feuilles, ouvrez de manière progressive le bouchon de la bouteille. 
  • Dans le cas du sac plastique, percez quelques trous. 
  • Avant d’ôter le sommet de la bouteille, vérifiez que les racines soient bien développées. 
  • Sortez le jeune figuier à l’extérieur dès que les températures nocturnes dépassent les 13°C. 
  • Placez-le à l’abri du vent au plein soleil. 

Vous pouvez laisser le plant dans la bouteille tout l’hiver, à condition qu’il soit à l’abris d’un châssis. Une fois le printemps arrivé, plantez-le en pleine terre. 

Bouturer les figuiers : dans l’eau

Ne soyez pas surpris par cette méthode, car de nombreux figuiers poussent aux bords ou les pieds dans l’eau !

  • En hiver, sélectionnez des rameaux de figuiers. 
  • Au préalable, insérez un morceau de charbon dans un verre d’eau. 
  • Plongez-y les rameaux choisis. 
  • Si l’eau commence à jaunir, renouvelez-la. 
  • Quand les boutures mesurent près de 5 cm de long, placez-les délicatement dans un substrat léger. 
  • Gardez les plants à l’abris, puis sortez-les en plein air. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *