Tout savoir sur le figuier

Espèce essentiellement méridionale mais cultivable hors du Midi, sous réserve de lui fournir une exposition chaude et abritée et de la protéger du gel en hiver. Dans la région parisienne, le figuier est généralement planté dans l’angle d’un mur orienté au Sud. Vous souhaitez tout savoir sur le figuier ?

Cette espèce préfère les sols chauds et légers, mais s’accommode de tous terrains. Multiplié par marcottage, le figuier n’est pas greffé.

Tout savoir sur le figuier : Variétés

Blanche d’Argenteuil (ou Madeleine) : Fruit moyen, jaune.

Violette Dauphine : Gros fruit violacé.

Noire de Caromb : Gros fruit bleu violacé, chair ferme parfumée, très sucrée.

Grise de la Saint Jean ou figue banane : Fruits moyens, gris violacé, chair parfumée, d’excellente qualité.

Tout savoir sur le figuier : Formes

Éventuellement sur tige dans le Midi : en cépée ailleurs. Cette forme est obtenue en taillant le scion au-dessus de 3 yeux l’année qui suit la plantation.

Les rameaux nés de cette coupe sont à leur tour taillés à 2 yeux un an après et cette opération est répétée une fois encore pour obtenir une touffe de 10 à 12 branches.

Tout savoir sur le figuier : Taille fruitière

Le mode de fructification du figuier est très spécial ; une première génération de figues apparaît d’abord à l’aisselle des feuilles sur les pousses en cours de développement : ce sont les figues d’automne qui mûrissent seulement sous les climats suffisamment chauds.

La pousse continuant à croître, d’autres figues apparaissent à sa partie supérieure, mais leur développement est stoppé par l’hiver qui entraîne la chute des feuilles. Ce sont les “figues fleurs” qui reprennent leur croissance au printemps et qui mûrissent au début de l’été. Elles constituent l’essentiel de la récolte dans les régions septentrionales. La taille fruitière (uniquement pratiquée dans ces dernières) comporte les opérations suivantes :

  1. En avril, épointez les pousses portant des “figues fleurs”.
  2. En mail, éliminez les pousses nées à la suite de cette opération près du point d’insertion des figues, sauf les deux plus proches de la charpentière.
  3. Après la récolte, supprimez toute la partie ayant fructifié, au-dessus de la plus basse de ces pousses, qui deviendra l’année suivante une nouvelle branche fruitière.

Tout savoir sur le figuier : Particularités

Lorsque les figues ont atteint leur plein développement et que “l’œil” situé à l’opposé du point d’attache prend une teinte rouge, une goutte d’huile d’olive, déposée sur celui-ci, hâte la maturité du fruit et augmente son grossissement.

Hors des climats d’élection du figuier, après la chute des feuilles, à l’automne, liez les branches de manière à réduire le volume de la ramure, entourez-les de paille et enveloppez le tout de voile d’hivernage : les “figues feuilles” seront ainsi protégées du froid.

Buttez également la base du pied : au cas où une gelée très sévère détruirait se partie supérieure, l’arbre pourra ainsi “repartir” de sa souche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *