Greffer les fruitiers

Savez-vous en quoi consiste réellement le greffage ? Et bien, ce dernier a pour mission de reproduire les différents végétaux en unissant deux espèces. Continuez pour tout savoir sur comment greffer les fruitiers. 

Greffer les fruitiers : pourquoi ? 

Greffer un fruitier lui confère de nombreux avantages. Tout d’abord, c’est une technique diablement efficace pour multiplier un arbre fruitier, difficilement multipliable via d’autres méthodes. De plus, cela permet aussi d’adapter et de réajuster le fruitier sur un sol non approprié. Vous pouvez pas exemple, greffer un poirier sur une aubépine afin d’obtenir une bonne terre calcaire. La greffe d’un arbre vous garantit aussi des récoltes plus précoces et vous assurera une meilleure qualité de fruits. Pour finir, cela vous permettra de protéger vos arbres de diverses maladies ou invasion d’insectes. 

Greffer les fruitiers : comment ça marche ? 

La première chose à prendre en compte pour réussir comme il se doit la greffe d’un fruitier, est bel et bien la période ou vous souhaitez l’effectuer. Autrement dit, au printemps ou en été. On distingue deux types de greffe : celles au printemps se font à oeil poussant et celles en été, à oeil dormant. 

  • Choisissez un arbre plutôt robuste et en bonne santé. 
  • Sélectionnez un bon greffon. 
  • Pour une greffe en été, les tissus ne doivent absolument pas se dessécher, l’écorce devra se décoller facilement. 
  • Prélevez deux rameaux greffons avec 3 yeux formés. 
  • Coupez la base en biseau. 
  • Fendez le porte-greffe et insérez le greffon. 
  • Enfoncez-le jusqu’à ce que les écorces coïncident. 
  • Faites tenir l’ensemble avec du mastic à greffer. 

Une fois votre greffe réussie, vous les séparerez en coupant la ligature. Un an après, en février-mars, coupez obliquement le trou du porte-greffe, environ 7 cm au-dessus du point de greffe. 

Greffer les fruitiers : quelle greffe pour quel arbre ?

Il existe plusieurs types de greffes d’été. Voici 4 types de greffe les plus courantes et les plus faciles à réaliser. 

  • La plus courante, la greffe en écusson
  • La greffe en fente, qui consiste à réaliser un greffage sur les branches principales. 
  • Pour les espèces dont l’écorce est souple et facile à travailler, optez pour une greffe en couronne. 
  • Pour les végétaux dont l’écorce est plus épaisse, privilégiez la greffe en plaçage. 

Greffer les fruitiers : quand et comment ? 

Voici une liste de quelques arbres fruitiers, leur type de greffe et la période de réalisation de celle-ci. 

  • Pour le cerisier, la greffe doit être réalisée en avril et/ou en septembre. De préférence, optez pour une greffe en fente et à l’anglaise ou bien pour une greffe en écusson. 
  • Réalisez la greffe de l’olivier en mars et/ou septembre en optant pour une greffe en fente, en couronne ou en écusson. 
  • Vous avez la possibilité de réaliser une greffe pour votre pommier entre le mois de mars et mai ou bien entre août et septembre. Favorisez la greffe en fente, à l’anglaise ou en couronne. 
  • Pour le poirier, greffez entre mars et mai ou bien entre juillet et août. Les types de greffes sont identiques à celle du pommier. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *