Comment restaurer vos arbres fruitiers ?

Quand on achète une maison ancienne sur un terrain déjà cultivé, il est fréquent d’y trouver des arbres fruitiers laissés à l’abandon depuis plusieurs années. Mais alors comment restaurer vos arbres fruitiers ?

Si les arbres sont vraiment trop vieux, avec de gros troncs à l’écorce crevassée, de nombreuses branches mortes, une faible vigueur, il est préférable de les supprimer et de les remplacer par des arbres jeunes.

C’est aussi la seule solution pour les arbres fruitiers à noyaux (cerisiers, pruniers…) qui ne supportent pas les élagages sévères, causes de production importante de gomme et de mort certaine.

Au contraire, pommiers et poiriers réagissent bien à un rajeunissement, et vous pouvez les “restaurer” en suivant les prescriptions ci-dessous.

Comment restaurer vos arbres fruitiers : Arbres de plein vent

Généralement, la cime d’arbres négligés est encombrée par une végétation désordonnée et trop vigoureuse dans sa partie centrale, alors qu’au contraire les branches extérieures dépérissent.

Dégagez bien le centre en conservant quelques branches jeunes, bien placées, que vous taillerez en vous inspirant de la taille de formation du gobelet. Les branches retombantes du pourtour sont supprimées et toutes les autres très raccourcies.

Dans certains cas, il est préférable de ne conserver que le départ des grosses branches charpentières : à l’extrémité de chacune d’elles, un greffage en couronne (de la même variété ou d’une autre) assure un véritable rajeunissement de l’arbre.

Il est, dans certains cas, possible d’étaler l’opération sur plusieurs années, ce qui permet de continuer à profiter d’une petite récolte.

Comment restaurer vos arbres fruitiers : Fuseaux

Les branches sont plus ou moins raccourcies selon que la base est encore ou non pourvue de coursonnes. Ultérieurement, surveillez de plus près le centre de l’arbre, afin que la végétation n’y devienne jamais excessive.

Comment restaurer vos arbres fruitiers : Formes palissées

Les palmettes U, U double, ou Verrier, qui n’ont pas été entretenues pendant plusieurs années, ont vu leur partie supérieure “s’emballer” au détriment des coursonnes inférieures.

La taille sera, là aussi, plus ou moins sévère en fonction de l’état de chaque sujet. Il est possible d’envisager également le surgreffage.

Comment restaurer vos arbres fruitiers : Section d’une branche

Lorsque vous sectionnez une grosse branche, n’attaquez jamais la coupe par le dessus de celle-ci, car tout son poids pesant en porte-à-faux provoquerait l’éclatement et la déchirure du bois.

Faites d’abord un trait de scie sous la branche, puis achevez le sectionnement par dessus, quelques centimètres plus loin à l’écart du tronc.

Le résultat obtenu, il ne vous restera plus qu’à supprimer le chicot au ras de son point de départ.

Vous savez désormais comment restaurer vos arbres fruitiers. N’hésitez pas à retrouver notre gamme d’outils dédiés au bûcheronnage pour réaliser leur entretien .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *