Tout savoir sur le topinambour

Le topinambour est originaire du continent Nord Américain. Il est introduit en France au XVIIe siècle et connaît au début un succès plus important que la pomme de terre avec son goût sucré fin et délicat proche de l’artichaut. Ce tubercule est d’ailleurs appelé “artichaut de Jérusalem” par les Anglo-Saxons.Comme la pomme de terre, le topinambour prend toute son importance en cas de disette. A ce titre, il acquiert une mauvaise réputation à la suite de la seconde guerre mondiale. Vous souhaitez tout savoir sur le topinambour ?

Le topinambour retrouve peu à peu ses lettres de noblesse et on le trouve désormais sur les bonnes tables. Le topinambour se mange aussi bien chaud que froid, en potage, en velouté, en purée ou à la vapeur, à la manière des pommes de terre?

Tout savoir sur le topinambour : Heliantus tuberosus

Plante vivace par ses tubercules jaunes ou roses, irréguliers et noueux. Tiges annuelles, dressées, vigoureuses, dépassant souvent 2 m de haut, souvent ramifiée à la base. Feuilles ovales, rugueuses. Fleurs jaunes, assez semblables à celles de Soleils des jardins.

Tout savoir sur le topinambour : Particularités de la végétation

Le topinambour, ne mûrissant jamais ses graines sous notre climat, est reproduit par plantation des tubercules moyens et entiers.

Tout savoir sur le topinambour : Rendement

On peut obtenir en bonne terre un rendement de 3kg/m² à la récolte.

Tout savoir sur le topinambour : Sol – Fumure

Le topinambour se contente de terrains médiocres, mais ne donne vraiment de bons résultats que dans les terres fortement fumées.

Tout savoir sur le topinambour : Culture

Plantez les tubercules entiers de févriers à avril, en lignes, à 60 cm d’écartement en tous sens et à 10 cm de profondeur. Binez et sarclez. Il en faut environ 150 g pour planter 1 m².

Tout savoir sur le topinambour : Récolte

De novembre à avril au fur et à mesure des besoins. N’arrachez pas d’avance les tubercules, car ils se conservent mal hors de terre.

Enterrez très peu la semence mais tassez soigneusement le sol à l’aide d’une batte après le semis.

Les soins en cours de culture se limitent à tenir le terrain propre par sarclage et surtout à arroser régulièrement si le temps est sec.

Entre fin juin et juillet, lorsque les feuilles jaunissent et se dessèchent vous devez également récolter. Conservez les tubercules en cave, dans du sable ou de la tourbe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *