Tout savoir sur le groseillier

Cette espèce comporte trois genres : groseillier à grappes (blanc ou rouge), groseillier noir ou cassis, groseillier à maquereau, dont la culture est pratiquement identique. Vous souhaitez tout savoir sur le groseillier ?

Ces arbustes, à enracinement superficiel, craignent la sécheresse et préfèrent les climats tempérés. Ils prospèrent toutefois dans les régions méridionales, aux expositions modérément ensoleillées.

Les groseilliers se multiplient partout par bouturage en sec.

Tout savoir sur le groseillier : Forme usuelle

Touffe ramifiée à ras de terre obtenue à partir d’une bouture racinée (ou 2 boutures placées côté à côté). Plantation au fond d’un sillon de 10 cm de profondeur. Distance de 1 m à 1,20 m en tous sens.

En première année (hiver), les rameaux portés par la bouture sont taillés à 2 yeux qui fournissent en principe autant de pousses.

En seconde année (hiver), ces dernières, ainsi que les rejets éventuels de la souche, sont taillés à 3 yeux, pour obtenir finalement une touffe de 10 à 12 branches en 3e année.

Chacune de ces branches est épointée et toutes les ramifications secondaires (coursounnes) sont légèrement raccourcies.

La fructification commence sur les pousses de 2 ans. Les tailles annuelles ultérieures consistent à dégager le centre de la touffe des rameaux qui l’encombrent et à la “rajeunir” en supprimant chaque année, les deux branches anciennes les plus mal placées ou les moins fortes. Elles sont remplacées par 2 jeunes pousses nées de la souche et reconnaissables à leur écorce claire. La production d’une touffe ainsi traitée dure 12 à 15 ans au moins.

Dans un but décoratif, les groseilliers sont parfois élevés sur petite tige de 1 m environ en les greffant sur un groseillier doré (Ribes aureum). La formation de la tête est identique à celle de la touffe.

Tout savoir sur le groseillier : Groseilliers à grappes

Les variétés classiques anciennes : Versaillaise (rouge et blanche), de Hollande (rouge et blanche) Fay’s New Prolific, etc… bien qu’encore largement commercialisées, sont sérieusement concurrencées par des nouveautés plus productives et plus résistantes aux maladies (anthracnose).

Jonkheer Van Tets : Fruits rouge foncé. Variété productive et de bonne vigueur. Les grappes sont longues et les fruits assez savoureux.

Industria : Est surnommée “groseille raisin” pour la grosseur de ses baies rouges d’excellente qualité et l’opulence de ses grappes, trois fois plus lourdes que la normale.

Red Lake : A grains rouges, est un peu moins productive, mais sa résistance à l’anthracnose la désigne pour les climats humides. Vigoureuse.

Gloire des Sablons : A fruits blancs, est une des variétés les moins acides et convient particulièrement pour la consommation en fruits frais. Vigoureuse.

Cerise à longue grappe blanche : Est une des meilleures variétés blanches, très résistante aux maladies. Développement moyen.

Tout savoir sur le groseillier : Groseilliers à maquereaux

Winham’s Industry’ : Fruit assez gros, ovoïde, rouge foncé à épiderme duveteux. Maturité : Juillet.

Résistenta : Variété recommandable pour sa résistance aux maladies. Fruits sphériques de couleur blanc ambré à épiderme glabre. Maturité : Fin juillet début août.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *