Tout savoir sur la clématite

Fini les prises de tête, voici un bon remède naturel pour vos migraines ! Magnifique plante grimpante, la clématite aux superbes fleurs généralement roses ou blanches ne peut vous faire que du bien à la tête. Continuez pour tout savoir sur la clématite.

Tout savoir sur la clématite : les caractéristiques 

  • Noms communs: Clématite
  • Nom latin : Clématis 
  • Famille : Renonculacées
  • Type de plante : Arbuste à fleurs
  • Feuillage : Caduc, Persistant, Semi-persistant 
  • Hauteur : Jusqu’à 10 m
  • Multiplication : Bouturage, marcottage, greffe
  • Résistance au froid : Résistante  
  • Type de sol : Sol sableux, humus, argileux, bruyère
  • PH : Neutre  

La clématite est une belle plante grimpante réputée et sûrement une des plus somptueuse. Elle existe sous plusieurs formes et plusieurs couleurs, ses fleurs peuvent être en cloche ou en étoile avec constamment une corolle très colorée. 

Pouvant atteindre des hauteurs impressionnantes, jusqu’à 10 mètres voire plus, la clématite est donc l’une des plantes les plus adéquates pour décorer ou couvrir vos pergolas, balcons, montées d’escalier, grillages, murs, tonnelles, bacs avec treillage.

Tout savoir sur la clématite : la semer 

La clématite se plante à l’automne ou au printemps. Il est important de savoir qu’il est préférable de planter sa tête au soleil et son pied à l’ombre. De plus, choisissez de préférence un terrain argilo-siliceux. 

  • Premièrement, faites un trou d’une cinquantaine de centimètre de largeur et de profondeur. 
  • Créez un lit de gravier au fond du trou pour favoriser un bon drainage. 
  • Préparez un mélange de terre : terreau + terre de remplissage. 
  • Déposez-y la motte à moitié couchée, les tiges relevées mais au moins enterrées sur 15 cm. 
  • Rajoutez par dessus le mélange. 
  • Créez des supports pour les tiges puis arrosez abondamment. 

Tout savoir sur la clématite : l’entretenir 

  • Au niveau de l’entretien, le plus important est de bien l’arroser en été. 
  • Ne pas hésiter à rajouter des apports d’engrais de temps à autre. 
  • Vous pouvez aussi faire un paillage au pied, avec des feuilles, aiguilles ou même des écorces.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *