La neige au jardin

En hiver, certaines régions essuient des chutes de neige répétées de novembre à mars. Souvent admiré puis redouté, cet épais manteau blanc recouvre tout, vous laissant dans un calme feutré. Alors qu’elle est considérée comme une désolation par les jardiniers, qu’en est-il vraiment ? Continuez pour connaître tous les avantages et inconvénients de la neige au jardin.

La neige au jardin : les végétaux

La neige nuira évidemment aux conifères et autres arbustes à feuillage persistant. Plus lourde qu’on ne le croit, la masse mutile les branchages jusqu’à les briser. Afin de remédier à ce problème, secouez les branches à l’aide d’un râteau afin de faire tomber la neige au sol.

A contrario, les arbres à feuillages caducs ne sont pas aussi sensibles au cumul de neige. Seules les branches positionnées à l’horizontale encourent des risques de cassure.

La neige au jardin : la retirer ?

Ne retirez pas la neige de vos massifs, jardinières et balconnières. Les cristaux de neige, composés en grande partie d’air, offrent une isolation idéale contre le gel. De ce fait, les racines et bulbes seront parfaitement protégées, même si les températures continuent de baisser.

Si les parties aériennes, elles, souffriront d’étouffement après des chutes de neige, le nettoyage printanier combiné aux nouvelles pousses effacera les éventuels dégâts causés. Ainsi, à l’arrivée du beau temps, tout reprendra tranquillement son cours.

La neige au jardin : bienfaits

Comme vu précédement, la neige protège vos plantes du gel en leur offrant isolation et oxygène. Ce manteau neigeux fait ainsi office de voile d’hivernage.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, la neige est un excellent fertilisant. En effet, un flocon, plus léger qu’une goutte de pluie, a le temps lors de sa lente et progressive chute de se charger en azote atmosphérique. Ainsi, en tombant dans votre jardin, les flocons se déchargent de cetet azote directement dans votre jardin.

En fondant, la neige effectuera un arrosage en profondeur. Bien plus effective qu’une violente pluie, la neige hydrate sans provoquer d’érosion.

La neige au jardin : la fonte

La fonte de la neige est un excellent moyen de repérer les zones les plus chaudes et les possibles microclimats de votre jardin. Ainsi, les zones les plus gorgées de chaleur verront la neige fondre bien plus vite.

Au printemps, il vous suffira de réserver ces emplacements à vos cultures les plus gourmandes en chaleur. Installez votre potager sur ces zones en priorité. Plantez-y tomates, aubergines, piments, melons et pastèques.

La neige au jardin : petits gestes

  • Secouez les rameaux qui risquent de rompre
  • Ne tassez pas la neige, elle deviendrait moins isolante et ferait pourrir les végétaux
  • N’utilisez pas de sel sur vos allées, préférez le sable pour déneiger. En effet le sel nuit à la faune et à la flore
  • Surveillez le bassin, installez une cloche antigel
  • Mesurez vos efforts, les sessions de déneigement peuvent se révéler extrêmement fatigantes
  • Ébrouez les bambous
  • Disposez de la neige au pied des arbres et arbustes pour les arroser en continu
  • Retirez la neige des tunnels de jardin et différentes bâches
  • Nourrissez les oiseaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *