Jardinet, équipez votre jardin au meilleur prix

Arrosage enterré

L'arrosage enterré peut être automatisé ou non. Il est préconisé pour l'arrosage des grands espaces verts type les golfs, les campings. Vous pouvez utiliser un arrosage enterré également dans votre lieu d'habitat pour vos pelouse, potager, arbustes, plates bandes... C’est un système d’arrosage qui ne se voit pas.

Arrosage enterré : Avantages

  • L'assurance que chaque zone reçoive la quantité d’eau nécessaire et suffisante, sans gaspillage, et donc la certitude d’une utilisation plus rationnelle de l’eau.
  • L’absence de tuyauteries en surface, qui gênent le passage d’engins comme la tondeuse.
  • Ces arroseurs sont placés juste au niveau du sol et passent donc inaperçus au repos.
  • Le fonctionnement silencieux des asperseurs.

Arrosage enterré : Réalisation

Une pelouse verdoyante demande un arrosage régulier et abondant. Bien maîtrisé, il permet de réaliser des économies substantielles. Pour cela, il faut tout d’abord définir les zones du jardin à arroser. Les plus proches de la maison doivent être les plus soignées : les arroseurs y sont installés de façon rapprochée afin que la pelouse soit correctement irriguée. Différencier les secteurs permet aussi de diviser le système en plusieurs circuits d’arrosage qui ne fonctionnent pas tous en même temps, ni à la même fréquence.

Il faut définir l’emplacement et le secteur couvert par chaque arroseur: chaque secteur est représenté par des arcs de cercle. Plusieurs paramètres sont pris en compte : la portée du jet (fixe) d’une tuyère est comprise entre 2,5 et 5 m ; celle d’une turbine (arroseur rotatif de gros diamètre) entre 5 et 14 m, selon les buses.

Attention à ne pas associer turbine et tuyère dans un même circuit : leur intensité d’arrosage est très différente.

Un tuyau a une pression d’au moins 10 bars (tuyau à la norme sous terre). Le diamètre du tuyau dépend débit de votre point d’eau et du débit cumulé de tous vos asperseurs. Il est conseillé de faire différents secteurs si la demande est plus forte que l’offre. Dans ce cas il est impératif de mettre un regard de vanne pour la surveillance de l’étanchéité.

Une électrovanne permet de déclencher automatiquement la sortie de l’eau dans un circuit d’arrosage. Deux modèles sont disponibles. Alimentés par un pile 9 volt, ils s’installent avec une programmation sans câble. Pour une installation avec câble, il faut une électrovanne alimentée en 24 volts.

Toutefois l’ouverture et la fermeture de cette électrovanne peuvent se faire manuellement sans rien changer à la programmation. Attention, au montage, respectez bien le sens du passage de l’eau. Les piles durent en général une saison, aussi est-il recommandé d’en changer dès que redémarre le temps de l’arrosage.

Arrosage enterré : 3 systèmes de montage

Le montage direct :
Ceci consiste à monter directement la turbine ou tuyère au tuyau d’alimentation avec un collier de prise en charge et une allonge, le système est fixe et droit dans le sol.

Le montage déporté :
La tuyère ou la turbine est relié avec le tuyau d’alimentation par un coude et un tuyau qui assure la liaison et l’alimentation du réseau Le système est souple dans le sol.

Le montage pré-monté ou semi déporté :
Dans ce cas la tuyère ou la turbine est monté sur 2 coudes et un tuyau rigide  que l’on fixe sur le tuyau d’alimentation(le cheminement n’est pas droit). Ce système est semi fixe.

Tout réseau d’arrosage enterré commence au point d’arrivée d’eau du jardin. Sur le robinet, on branche un programmateur.

En reliant ce programmateur à une sonde, le déclenchement ne se fait alors qu’en fonction du degré de sécheresse du sol. Il peut être nécessaire de diviser l’installation en plusieurs circuits raccordés à un collecteur de réseaux équipé d’électrovannes. Un réseau est composé de tuyaux souples ou semi-rigides sur lesquels sont montées des prises d’eau. Celles-ci reçoivent les différents types d’arroseurs.