Tout savoir sur le frangipanier

Derrière le nom gourmand du frangipanier se cache un arbuste exotique à l’allure particulièrement resplendissante. Entre ses branches noueuses décoratives et ses magnifiques fleurs de porcelaine au parfum sucré et puissant, vous ne serez pas déçu. Continuez pour tout savoir sur le frangipanier.

Tout savoir sur le frangipanier : caractéristiques

  • Nom commun : frangipanier
  • Nom latin : Plumeria rubra
  • Famille : Apocynacées
  • Type de plante : arbuste à fleurs et plante médicinale
  • Végétation : vivace
  • Feuillage : semi-persistant, caduc
  • Hauteur : 1 à 2 mètres
  • Multiplication : bouturage
  • Résistance au froid : faible
  • Type de sol : Humus, terreau
  • PH : neutre

Le frangipanier est originaire d’Amérique centrale où il mesure entre 7 et 10 mètres de hauteur. Cependant, sous nos latitudes, il dépasse rarement les 1,50 mètres lors d’une culture en pot. Le frangipanier se caractérise par des branches tortueuses et noueuses qui portent de longues feuilles vert sombre. Ses fleurs en grappes sont placées à l’extrémité des branches et dégagent un parfum agréable. Il est capable de fleurir plusieurs fois par an si les bonnes conditions de culture sont réunies. Les fragrances diffèrent selon la couleur des fleurs. Les frangipaniers sont extrêmement résistants à la pluie, à la chaleur et à la sécheresse mais pas au froid, ainsi il faudra lui trouver refuge en hiver. Cultivez le donc en pot que vous sortirez en été et rentrerez en hiver dans une véranda ou jardin d’hiver. Plantez en pleine terre si vous habitez dans une région au climat très doux. Dans ce cas là, c’est en isolé qu’il fera le plus d’effet.

Tout savoir sur le frangipanier : planter

  • Placez le dans une véranda ou jardin d’hiver
  • A l’intérieur de la maison, faites en sorte de le placer devant une baie vitrée
  • En pot, utilisez un substrat composé de 3/4 de terreau et d’1/4 de sable enrichi de compost
  • Plantez en pleine terre si vous vivez dans une région où il ne gel pas ou dans une plate-bande au jardin d’hiver
  • Réalisez votre plantation en pot tout au long de l’année ou en mai pour une culture en extérieur
  • En pleine terre, plantez dans un sol enrichi de compost et bien drainé en creusant un trou de 50 centimètres sur 50 centimètres à minima puis arrosez et paillez

en pot

  • Munissez-vous d’un pot d’au-moins 50 centimètres
  • Assurez le drainage avec des billes d’argile ou du gravier en couche au fond du pot
  • Emplissez de substrat en partie
  • Ajoutez quatre belles poignée de compost
  • Placez la plante
  • Rebouchez
  • Tassez
  • Arrosez

Tout savoir sur le frangipanier : entretien

  • L’arrosage est très important, il permet de marquer les saisons afin d’obtenir des fleurs
  • Le frangipanier entre en dormance en novembre lorsque les feuilles tombent, placez-le dans une pièce fraîche entre 10 et 15°C et n’arrosez qu’une fois par mois jusqu’au mois de mars
  • Dès mars, reprenez des arrosages réguliers jusqu’en automne, ainsi, assurez-vous que la terre sèche sur 1 centimètre en surface entre deux arrosages
  • Utilisez toujours de l’eau non calcaire
  • En mars et en juin surfacez avec du compost
  • En mai, apportez un engrais naturel à base d’algues
  • Supprimez au fur et à mesure les fleurs fanées
  • De mai à septembre, sortez le frangipanier, ainsi, prévoyez une planche à roulette pour facilement le sortir au soleil doux et le rentrer par la suite
  • Si la plante devient trop importante, n’hésitez pas à la sortir du pot afin de couper une partie des racines avant de le remettre en pot avec un substrat frais
  • Taillez entre mars et avril pour garder le contrôle de sa forme et de son développement mais en soit, il n’en a pas impérativement besoin
  • Si vous souhaitez tout de même tailler, faites-le sur deux ans : taillez sur une moitié la première année et sur l’autre l’année suivante pour ne pas vous priver de floraison

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *