Tout savoir sur le coquelicot

En plus d’être une magnifique fleur, le coquelicot est une plante aux vertus médicinales. Elle soulage les infections respiratoires. Contre les toux sèches, mais également les insomnies légères, préparez une infusion avec deux cuillères à café par tasse d’eau bouillante et le tour est joué ! Continuez pour tout savoir sur le coquelicot.

Tout savoir sur le coquelicot : les caractéristiques

  • Noms communs : Coquelicot
  • Nom latin : Papaver rhoeas
  • Famille : Papavéracées
  • Type de plante : Fleur, plante à fleurs
  • Feuillage : Caduc
  • Hauteur : 0.15 à 1 m
  • Multiplication : Semis
  • Résistance au froid : Moyenne  
  • Type de sol : Sol calcaire, sol sableux, sol caillouteux  
  • PH : Sol alcalin, neutre 

Le coquelicot est une des fleurs les plus connues et répandues en France. Rouge vif avec une fine tige, il est velu et aussi bizarre que cela puisse paraître, il n’a aucune odeur particulière. 

Il n’a pas réellement besoin de l’homme et se multiplie très facilement tout seul. C’est pour cette raison que le coquelicot peut apparaître du jour au lendemain dans votre jardin. 

Cette fleur à de nombreuses aspirations littéraires. En effet, elle symbolise selon certains auteurs différentes émotions tels que l’hésitation, le doute ou encore l’apaisement. 

Tout savoir sur le coquelicot : le semer 

La culture de cette fleur est, comme nous l’avons dit plus haut, assez simple. Cependant, certaines contraintes sont à prendre en compte :

  • Choisissez un emplacement sec mais bien drainé. 
  • Installez obligatoirement la fleur en plein soleil et veillez à garder le sol bien humide. 

Pour la planter dans les meilleures conditions vous pouvez suivre ces conseils : 

  • Essayez d’ameublir au maximum la terre en la bêchant. 
  • Puis humidifiez-la.
  • Semez ensuite les graines à la volée. 
  • Ratissez largement et arrosez généreusement. 

Tout savoir sur le coquelicot : l’entretenir 

Il ne demande aucune attention particulière si ce n’est de faire attention en cas de sécheresse, à bien l’arroser.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *