Tout savoir sur la pomme de terre

Originaire de la Cordillère des Andes, la pomme de terre existe depuis 800 ans. Ce sont les conquistadors espagnols qui la découvrirent au XVIe siècle et l’introduisirent en Europe. Vous souhaitez tout savoir sur la pomme de terre ?

Pourtant son développement n’est pas si évident et ne se généralise sur notre continent que 2 siècles plus tard. Peut-être parce que les tubercules, à cette époque, sont petits, amers et plutôt indigestes. On les consommait un peu comme des châtaignes.

Parmentier réussira à l’introduire dans les mœurs grâce à des arguments convaincant, notamment celui de pallier la famine.

Tout savoir sur la pomme de terre : Solanum tuberosum

La pomme de terre est vivace par ses tubercules qui sont des tiges souterraines, gonflées de matières nutritives, et pourvues de bourgeons. Ce sont ceux-ci qui, par un véritable bouturage, serviront à la reproduction de la plante.

Racines ramifiées, tiges aériennes annuelles, atteignant 40 à 60 cm de haut. Feuilles composées ; fleurs blanches, roses ou violacées suivant les variétés, fruits en baies verdâtres, pâlissant à maturité et contenant de nombreuses graines.

Tout savoir sur la pomme de terre : Multiplication

La pomme de terre ne se multiplie pas normalement par semis car celui-ci donne une récolte très hétérogène de tubercules inutilisables le plus souvent, parce que trop petits. On reproduit la pomme de terre par plantation de tubercules entiers.

Tout savoir sur la pomme de terre : Plants

Ce sont des tubercules de forme, de grosseur et de couleur variables selon les variétés. Dans les calibres habituellement utilisés au jardin, il faut compter environ 4 plants au m².

Tout savoir sur la pomme de terre : Rendement

Le rendement que l’on obtient selon les variétés et les conditions de culture, peut varier de 2,5 à 5 kg de pomme de terre au m².

Tout savoir sur la pomme de terre : Sol – Fumure

Ma culture de la pomme de terre donne de meilleurs résultats sous les climats tempérés, et dans des sols légers.

Il est nécessaire d’avoir un sol bien ameubli sur au moins 20 cm de profondeur.

Avant l’hiver, incorporer au labour de l’engrais de fond à dominante potassique. Avant la plantation, enfouir par griffage 80 g par m² d’engrais pomme de terre.

Tout savoir sur la pomme de terre : Culture

Plantation

L’utilisation de plants germés permet un démarrage rapide et augmente la précocité de la culture de 15 jours.

La plantation s’effectue de mars à fin avril, après les gelées, en lignes espacées de 75 cm, à 35 cm d’écartement sur la ligne et à 10 cm de profondeur.

Placer le tubercule verticalement, côté des germes (ou des “yeux”) vers le haut.

Buttage

Dès que les plants atteignent 25 cm, procédez au buttage à l’aide d’une binette. Cette opération a pour but de maintenir les pousses et de favoriser le développement des tubercules.

Tout savoir sur la pomme de terre : Récolte

Primeur

Pour consommer en primeur, vous pouvez commencer à arracher entre 60 et 90 jours après la plantation suivant la précocité de la variété. Vous obtenez alors des pomme de terre nouvelles d’une fraîcheur inégalable, à consommer dans les quelques heures suivant l’arrachage.

Conservation

Pour une récolte à conservation, arrachez dès que le feuillage commence à se faner.

Arrachez par temps sec, laissez sécher quelques heures sur le sol avant de les rentrer, stockez sur clayettes ou palettes, dans un local frais, sec, aéré, et à l’abri de la lumière pour éviter qu’elles ne verdissent.

Pour un stockage prolongé, poudrer avec un produit anti-germe.

Tout savoir sur la pomme de terre : Parasites et maladies

Les maladies à virus ou “maladies de dégénérescence” auxquelles la pomme de terre est très sensible provoquent une réduction considérable du rendement.

Les cultures de multiplication des pommes de terre de semence sont placées sous contrôle officiel et toutes les semences, en sacs ou en clayettes, sont vendues avec un certificat attestant qu’elles proviennent de cultures saines.

Si nécessaire, traitez en cours de culture contre le doryphore et le mildiou? En cas de faible attaque, éliminez les doryphores à la main.

Tout savoir sur la pomme de terre : Variétés

Il est intéressant de choisir les variétés dans un premier temps par rapport à leurs aptitudes culinaires, on distinguera :

Variétés à chair ferme

Elles sont d’un calibre fin à très fin et de forme allongée. Cuites à l’eau ou à la vapeur, elles ne se défont pas. Une fois cuites, on peut les découper en rondelles qui restent bien fermes.

En bouche, leur texture est à la fois fine et consistante. Elles sont particulièrement adaptées pour la cuisson à l’eau ou à la vapeur, pour les salades et les ragoûts, pour les raclettes, et en général en légume d’accompagnement.

Ex : Amandine, Belle de Fontenay, BF 15, Charlotte, Ratte, Roseval, Chérie.

Variétés à chair tendre

Elles sont d’un calibre moyen à assez gros, pratique à éplucher. Leur forme est variable selon les variétés. Cuites à l’eau ou à la vapeur, elles se tiennent bien à assez bien.

Sous la fourchette, elles s’écrasent facilement, sans prendre un aspect farineux. En bouche, certaines d’entre elles, telles Samba ou Marine présentent une texture à la fois lisse et fondante, particulièrement agréable au palais.

Elles se prêtent à la plupart des préparations, mais sont surtout appréciées pour les cuissons à l’eau ou à la vapeur, les gratins, les purées et la pomme de terre au four.

Ex : Marine, Rosabelle, Samba, Sirtema, Spunta.

Variétés à chair farineuse

Elles sont d’un calibre assez gros et de forme plutôt courte. Cuites à l’eau ou à la vapeur, elles se défont. En bouche, leur consistance est assez farineuse et le grain grossier.

Elles sont surtout appréciées pour la purée et les frites. Certains les apprécient aussi en gratin car elles s’imprègnent du jus de cuisson.

La variété Blondy permet de faire des frites particulièrement croustillantes et peu chargées en huile.

Ex : Bintje, Blondy, Desirée.

Précocité

Un autre critère de choix important : il est intéressant de cultiver des variétés de précocité différente pour profiter plus longtemps des pommes de terre nouvelles.

Résistance au mildiou, rendement, aptitude à la conservation sont surtout intéressants quand on veut prolonger longtemps la consommation de sa récolte.

A la recherche d’idées recette pour la pomme de terre ? Alors n’hésitez pas à découvrir 10 façons de la préparer à l’aide des éditions Epure dans ce livre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *