Tout savoir sur la bruyère d’hiver

Comme l’indique son nom, la bruyère d’hiver résiste au froid et à la neige, offrant des clochettes multicolores qui viennent enjoliver le paysage hivernal. Idéale pour le débutant ou l’expérimenté, la bruyère se glisse dans toutes vos combinaisons, au jardin ou au balcon. Parfaite couvre-sol par son feuillage, la bruyère d’hiver recèle bien des secrets. Continuez pour tout savoir sur la bruyère d’hiver.

Tout savoir sur la bruyère d’hiver : caractéristiques

  • Nom : Erica
  • Famille : Ericacées
  • Type : vivace
  • Hauteur : 10 à 50 cm
  • Exposition : Ensoleillée ou mi-ombragée
  • Feuillage : Persistant
  • Floraison : Septembre à mars
  • Sol : neutre à acide

Originaire des milieux rocailleux et montagnards tels que les Alpes ou l’cosse, la bruyère d’hiver est une plante pérenne. Vous l’apprécierez autant dans votre jardin qu’en pot ou jardinière. Faisant partie des vivaces tapissantes, utilisez la bruyère pour recouvrir talus et rocailles. Son feuillage vert sombre fera joliment ressortir ses fleurs qui se déclinent en blanc, en rouge ou en rose.

Tout savoir sur la bruyère d’hiver : planter

L’avantage de la bruyère d’hiver est qu’elle peut se planter à la fin de l’été, comme en automne ou en hiver hors périodes de gel. Si vous décidez de la planter au printemps, veuillez prévoir un arrosage fréquent durant l’année suivant sa mise en terre. N’hésitez pas à mettre vos plantes en pot, elles pourront vivre quelques années sans souci dans 30 cm de profondeur.

  • Arrosez quotidiennement au début s’il ne pleut pas.
  • Paillez avec de l’écorce de pin si vous le souhaitez.
  • Démêlez les racines.
  • Trempez la motte dans de l’eau.
  • Ajoutez de la terre de bruyère à votre sol pour une meilleur croissance ou un mélange à base de terreau. Notez que votre plante supportera les terres argileuses ou légèrement calcaires.

Tout savoir sur la bruyère d’hiver : entretien

La bruyère erica est une vivace peu exigeante qui pousse dans les conditions les plus extrêmes. Les seuls travaux d’entretien que vous aurez à entreprendre seront assez limités :

  • Taillez légèrement après la floraison pour égaliser sa forme.
  • Retirez le bois mort.
  • Arrosez en cas d’aridité.
  • Ajoutez de l’engrais au printemps.

Tout savoir sur la bruyère d’hiver : associations

Nous vous conseillons de partir sur des associations modernes et dynamiques en s’hésitant pas à les changer d’une année sur l’autre :

  • Graminées
  • Écorces colorées
  • Arbustes à baies colorées
  • Autres fleurs d’hiver telles que les petits bulbes, les vivaces, …

Pour un style naturel et sauvage, mettez en scène vos bruyères d’hiver avec des plantes auxquelles vous ne pensez pas forcément en premier. Évitez de planter en lignes droites et mariez les différentes espèces pour constituer de magnifiques patchworks de fleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *