Qu’est-ce que le semis ?

Née de la fécondation de l’ovule, organe reproducteur femelle des végétaux, la graine est le moyen de propagation naturel des plantes. Elle contient un embryon capable de former la racine, la tige, les feuilles et toutes les parties d’une plante semblable à celle qui l’a produite, ainsi que les réserves nutritives nécessaires à cette évolution. Toutefois, cette dernière reste latente tant que la graine est conservée au sec. Il faudra donc utiliser la méthode du semis pour déclencher sa germination. Mais alors, qu’est-ce que le semis ?

Qu’est-ce que le semis : Le semis, procédé de reproduction naturel

La réussite d’une culture tient avant toute autre chose à la valeur de cette semence dont les qualités premières sont la pureté spécifique et la faculté germinative.

La pureté spécifique garantit que les graines sont exemptes de poussières, débris végétaux, semences de mauvaises herbes et autres corps étrangers.

La faculté germinative est l’aptitude de la graine à évoluer pour devenir une plante de vigueur suffisante et normalement constituée dans les conditions habituelles de culture. Cette aptitude est sous la dépendance de multiples facteurs.

Elle est d’abord liée à l’espèce : on sait par exemple que la graine de betterave est capable de germer pendant 8 à 10 ans tandis que celle d’oignon ou de poireau devient généralement stérile au delà de 2 ans.

La graine étant un organisme vivant, son existence passe par un stade de vitalité maximale puis subit un déclin progressif qui s’achève naturellement par la mort au bout d’un temps plus ou moins long.

Ce délai est toutefois impossible à prévoir au départ car la faculté germinative peut être amoindrie pour de multiples raisons : maturation imparfaite de la récolte, conditions de conservation défectueuses, attaques parasitaire, etc.

Il est donc vain de vouloir faire figurer une durée empirique de la faculté germinative sur les emballages de semences comme cela est parfois demandé.

Seuls des essais de germination, exécutés en laboratoire dans des conditions standardisées et régulièrement répétés, permettent de suivre dans le temps la vitalité des graines.

Ces dernières sont retirées du commerce quand la courbe de leur faculté germinative commence à descendre.

Pour bénéficier d’une garantie maximale à cet égard, achetez donc seulement les graines qui vous sont utiles au fur et à mesure de vos besoins, sans les stocker d’une année sur l’autre.

Qu’est-ce que le semis : Des variétés adaptées

Pureté spécifique et faculté germinative ne sont toutefois que des qualités élémentaires dont les minima sont d’ailleurs imposés par la loi en ce qui concerne les semences d’espèces potagères.

Beaucoup plus important est l’ensemble des caractéristiques qui personnalisent la plante à naître d’une graine déterminée.

Sous un même aspect extérieur, trois semences de carotte peuvent par exemple donner naissance à autant de types de produits très différents :

  • Une racine courte de petite taille mais de développement rapide, convenant spécialement aux cultures printanières de primeurs.
  • Une racine demi-longue, allongée, de formation moins précoce mais de rendement plus important, bien adaptée à la production estivale.
  • Une racine très longue et grosse, de végétation tardive mais que son rendement maximum désigne particulièrement pour la conservation hivernale.

Chacun de ces types, que leurs caractères propres adaptent à des usages déterminés particuliers, constitue une variété particulière de l’espèce “carotte”.

Chez d’autres espèces, les signes distinctifs pourront porter sur la résistance aux maladies (haricot, tomate) ; sur la forme ou la couleur des fleurs (cultures florales), etc.

Il est d’importance capitale qu chaque graine d’une variété déterminée reproduise intégralement et fidèlement tous les caractères typiques de celle-ci, c’est-à-dire qu’on ne trouve pas, mélangées à la récolte, des carottes courtes, des demi-longues et des longues.

Cette qualité s’appelle la pureté variétale et elle ne peut être garantie que par une sélection permanente et rigoureuse des cultures grainières.

Elle doit être vérifiée chaque année par des essais de conformité, réalisés dans les conditions habituelles de culture, pour constater si toutes les plantes obtenues correspondent rigoureusement a standard de leur variété.

Qu’est-ce que le semis : Réussir vos semis

Nous avons vu précédemment que le déclenchement de la germination des graines est assuré en plaçant celles-ci dans une terre présentant une humidité et une température appropriées.

L’humidité doit être juste suffisante pour que le milieu de culture soit seulement moite au toucher de façon permanente.

Si elle est excessive au point de rendre le sol boueux et compact, les graines privées d’air sont asphyxiées, exposées aux attaques de parasites souterrains et pourrissent avant de lever.

Le température minimale nécessaire à la germination est différente selon les espèces. Celles originaires de climats tempérés se contentent de 6 à 8°C (carotte, chou, laitue, bleuet, pied d’alouette, etc.) tandis que celles venues de régions tropicales demandent au moins 12 à 15°C et souvent davantage (haricot, tomate, bégonia, pétunia).

Au printemps, lorsque vous semez en pleine terre, ne le faites donc jamais avant que la température du sol ne soit suffisante pour provoquer immédiatement la germination.

Une graine qui reste latente faute de chaleur est exposée à mourir, si elle commence à germer, elle ne donne jamais qu’une plante chétive. Un bon départ est essentiel dans la réussite de toute culture.

Vous savez désormais ce qu’est un semis ! Rendez-vous sur notre boutique pour vous équiper afin de les réussir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *