Quels pots choisir pour votre jardin ?

Coupes, jardinières, pots, bacs, auges, vases ou autres, les contenants disponibles pour cultiver des plantes hors de la terre du jardin sont variés. Ils permettent souvent de mettre en valeur les végétaux, mais doivent avant tout permettre un développement harmonieux de ceux-ci. Mais alors quels pots choisir pour votre jardin ?

Quels pots choisir pour votre jardin : Choix des contenants

Quel que soit le contenant choisi, il sera adapté en forme et dimensions à la plante qu’il accueillera ; 18 à 20cm de largeur et profondeur sont un minimum pour des jardinières, mais on ira bien au-delà pour les vivaces, arbres et arbustes ; pour ces derniers, prévoyez une profondeur d’au moins 40 à 50cm afin de permettre un bon développement des racines.

Si l’envie vous prend d’installer de grands pots dans l’esprit des jardins à la française ou à l’italienne, gardez en tête les travaux de manutentions ultérieurs, changement de terre, plantes fragiles à rentrer pour l’hiver, ect… Et vérifiez que tout cela reste dans le domaine du possible.

Le fond du pot sera percé de quelques trous afin de permettre l’évacuation de l’eau en excès.

Par définition, la culture en pots limite l’eau et les éléments nutritifs à ce que vous apporterez. Pour l’eau par exemple, n’oubliez pas que plus le contenant est petit, plus faible est la réserve d’eau.

D’autre part, la forme du pot peut également jouer sur l’évaporation : ainsi un pot en forme de coupe largement ouverte souffrira d’une plus grande évaporation qu’un pot dont l’ouverture se rétrécit.

Aspects légaux et sécurité

Une fois remplis de terre, les pots, particulièrement ceux en terre cuite, sont très lourds.

Si vous souhaitez installer des jardinières à vos fenêtres, vérifiez la solidité des barres d’appui, attaches et crochets destinés à les supporter ; en cas de chute, vous seriez entièrement responsable des accidents et des dégâts causés.

Quels pots choisir pour votre jardin : La terre cuite pour un style authentique

 Qualité : Matière poreuse qui permet une bonne aération de la terre et évite aux racines les excès d’humidité.

Inconvénient : Le poids bien sûr, et le peu de résistance au gel de certaines poteries vernissées.

Conseil : Avant de le remplir de terre, trempez le pot dans l’eau, afin que l’argile s’en gorge et éviter qu’il ne pompe celle contenue dans le terreau.

Quels pots choisir pour votre jardin : Le plastique pour le meilleur et pour le pire

Qualité : La légèreté et le coût très abordable. On y trouve de très belles potées imitant très bien la terre cuite, mais d’autres un peu moins…

Inconvénient : En été, la terre s’échauffe vite dans ce type de pot ce qui risque de brûler les racines.

Conseil : Evitez les coloris trop foncés qui s’échauffent encore plus rapidement, et utilisez-les plutôt pour les emplacements mi-ombragés.

Quels pots choisir pour votre jardin : Le bois pour un style orangerie

Qualité : Matériau assez élégant et léger.

Inconvénient : Le bois doit être entretenu régulièrement, en particulier traité avec un produit fongicide.

Conseil : Réservez-le aux petits arbustes et agrumes.

Quels pots choisir pour votre jardin : L’acier corten pour un aspect tendance

Terriblement tendance, l’acier Corten s’installe au jardin. Sa couleur chaude et son aspect résolument moderne apportent une note d’originalité audacieuse.

Cet alliage d’acier partIculièrement apprécié pour son esthétique et sa tenue dans le temps est composé d’acier  (fer +carbone) auquel on a rajouté du cuivre, du phosphore, du chrome et du nickel.

Vous retrouverez sur Jardinet une gamme très variées de pots en acier Corten qui apportera la solution à toutes vos réalisations et à tous vos projets d’aménagements paysagers.

Quels pots choisir pour votre jardin : Autres matériaux

D’autres matériaux sont parfois utilisés, ciment ou pierre, solides mais peu maniables, en raison de leur poids.

Il y a également les paniers en fil de fer, doublés d’un feutre pour retenir la terre, et qui servent à réaliser des suspensions.

Enfin, vous pourrez réaliser des potées très bucoliques en détournant de leur usage premier d’anciens objets, arrosoirs, tonneaux, bassines, et en les utilisant tels quels, ou décorés et peints de couleurs vives.

Mais n’abusez pas de la formule, qui n’est agréable à l’œil que si elle est ponctuelle et apparaît comme un clin d’œil dans un coin du jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *