Tout savoir sur le pyracantha

Le pyracantha ou buisson ardent est une plante au feuillage saisissant ! Il propose des jolies baies colorées en automne qui colorent gaiement vos extérieurs parmi ses épines acérées. Planté en haie, il devient une clôture infranchissable. Entre esthétisme et sécurité, continuez pour tout savoir sur le pyracantha.

Tout savoir sur le pyracantha : caractéristiques

  • Nom commun : buisson ardent
  • Nom latin : Pyracantha
  • Famille : Rosacées
  • Type : Arbuste à fleurs
  • Hauteur : 2 à 10 mètres
  • Exposition : Ensoleillée à mi-ombragée
  • Végétation : vivace
  • Feuillage : persistant
  • Résistance au froid : très élevée
  • Sol : Ordinaire
  • PH : neutre
  • Humidité : sol drainé et sec

Originaire d’Europe, le pyracantha est un arbuste à fleurs épiné qui résiste très bien aux températures basses. Tolèrent à diverses qualités de sol, cet arbuste est traditionnellement utilisé pour former des haies défensives, cependant, vous pourrez très bien l’utiliser pour son grand aspect décoratif.

La floraison offre de nombreuses fleurs blanches chacune composée de cinq pétales, formant de très jolis bouquets. Les baies apparaissent en automne et persistent durant l’hiver. Attention, les fruits sont toxiques pour l’homme mais les oiseaux s’en régaleront ! Veuillez également à prendre gare aux épines qui peuvent facilement blesser le jardinier ou les enfants.

Tout savoir sur le pyracantha : variétés

En france, il est interdit de commercialiser certaines variétés qui sont très sensibles au feu bactérien. Ainsi, les variétés suivantes ont été crées pour y résister.

  • Saphyr : propose des baies lumineuses qui se déclinent en rouge, jaune et orange
  • Dart’s Red : ses fruits sont arrondis d’un rouge orangé très mat. Sa fructification dure plus longtemps que celle des autres variétés. Optez pour cette variété pour des haies hautes.

Tout savoir sur le pyracantha : plantation

Le pyracantha supporte des températures allant jusqu’aux -20 °C selon les variétés, ce qui en fait un arbuste idéal à planter en pleine terre. Plantez-le en novembre en isolé, en haie défensive ou taillée ou contre un mur : il s’adapte à toutes les situations.

  • Mélangez votre terre de jardin avec du terreau à bouturage
  • Arrosez régulièrement la première année suivant votre plantation
  • Constituez une haie en espaçant les buissons d’un mètre les uns des autres

Tout savoir sur le pyracantha : entretien

Le pyracantha résiste au froid et ne demande que très peu d’entretiens s’il est bien installé. Taillez-le modérément en automne et en début de printemps si nécessaire afin de favoriser les nouvelles ramifications. De plus, le pyracantha fleurit sur le bois de l’année précédente. Une taille sévère affaiblirait votre arbuste face au feu bactérien.

Tout savoir sur le pyracantha : le feu bactérien

Le feu bactérien est l’une des maladies les plus dévastatrices pour certains fruitiers et pour le pyracantha. La bactérie Erwinia amylovora est ainsi capable de tuer votre arbre en une seule saison. Si votre pyracantha est atteint, les fleurs et les feuilles noircissent pour se dessécher et des chancres apparaissent sur l’écorce.

En principe, les espèces commercialisées en France sont résistantes à ce feu bactérien, il faut tout de même prendre certaines précautions :

  • Ne taillez pas trop franchement
  • N’arrosez pas excessivement
  • Désinfectez vos outils après les avoir utilisés

Si malgré tout votre arbuste se voit être infecté, élaguez-le et brûlez-le rapidement à l’apparition des premiers symptômes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *