Tout savoir sur le grenadier

Saviez-vous que la grenade est un fruit aux vertus médicinales ? Originaire d’Asie, le grenadier peine à s’installer en Europe même si son goût est très apprécié et appréciable. Continuez pour tout savoir sur le grenadier. 

Tout savoir sur le grenadier : les caractéristiques

  • Noms communs : Grenadier, balaustier, pommier de Carthage, pomme punique
  • Nom latin : Punica granatum
  • Famille : Puninacées
  • Type de plante : Arbuste, arbuste à fleurs, arbuste fruitier
  • Feuillage : Caduc
  • Hauteur : 0,30 à 5 m
  • Multiplication : Semis, division, bouturage
  • Résistance au froid : Moyenne
  • Type de sol : Sol argileux, calcaire, sableux, caillouteux, terre de bruyère et humus
  • PH : Alcalin, neutre et acide

Originaire d’Iran et du nord-est de la Turquie, cet arbre fruitier fait l’oeuvre de nombreuses légendes oriental et méditerranéenne. 

Doté d’une croissance lente et d’une longévité de près de 200 ans, cet arbre possède des rameaux légèrement épineux. Les feuilles, d’abord rougeâtres, se tournent ensuite vers une couleur plutôt verte lumineuses et dorées à l’automne. 

Quant à la grenade, celle-ci se déguste crue ou sous forme de jus ou sirop. L’écorce du fruit possède aussi de nombreux bienfaits et est utilisée contre les maux de gorge. 

Tout savoir sur le grenadier : le planter

Dans un premier temps, notez que votre grenadier peut se planter de différentes façons. En fonction de la plantation, il ne se plantera pas à la même période. 

  • En racines nues, plantez-le en hiver, en dehors des périodes de gel ou bien à l’automne. Dans le cas où l’hiver serait trop froid, préférez une plantation au mois de mars-avril. 
  • En conteneur, vous pouvez le planter plus tard dans la saison, à condition de bien veiller à son arrosage et à son apport en eau. 

Pour le planter : 

  • Dans un sol profond et bien drainé, plantez le grenadier. 
  • Au fond du trou, insérez une couche de 10 cm de graviers. 
  • Ajoutez à la terre, une pelletée de fumier ou de compost décomposé. 

Tout savoir sur le grenadier : l’entretenir

  • Si il se trouve dans une terre plutôt pauvre, veillez à apporter du compost ou du fumier tous les ans au printemps ou à l’automne. 
  • En bac, fertilisez avec un engrais type engrais “tomates”
  • Veillez à respecter la dose et la fréquence indiquée. 
  • La première année, arrosez régulièrement et recouvrez d’un paillis. 
  • Dans les régions à risques, rentrez les plants en pots dans une serre froide. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *