Tout savoir sur le corylopsis

Son doux parfum de primevère annonce timidement le printemps. Le corylopsis connaît une floraison légère qui prend la forme de petits lampions soufre qui apparaissent sur les rameaux nus dès février ! Ses jolies grappes gracieuses et son feuillage doré charme facilement les jardiniers. Continuez pour tout savoir sur le corylopsis.

Tout savoir sur le corylopsis : caractéristiques

  • Noms communs : Noisetier du Japon, Noisetier d’hiver
  • Nom latin : Corylopsis
  • Famille : Hamamélidacées
  • Type de plante : arbuste feuillu à fleurs
  • Exposition : ensoleilée, mi-ombragée à ombragée
  • Végétation : vivace
  • Feuillage : caduc
  • Hauteur : 1 à 5 mètres
  • Multiplication : semis, bouturage, marcottage
  • Résistance au froid : élevée
  • Type de sol : sableux, terre de bruyère, humus
  • PH : neutre, acide

Le corylopsis se décline en une trentaine d’espèces d’arbustes rustiques et caducs pour la majorité. Il présente de petites grappes de fleurs très odorantes. Son feuillage est changeant, tout d’abord vert au printemps et d’apparence similaire à celui du noisetier puis rouge en été avant d’être tout d’or vêtu en automne. Les fleurs, en lampions, sont d’un jaune citron et présentent cinq pétales encadrés par deux bractées. Les fruits, quant à eux, sont des capsules entourées d’écorces.

Tout savoir sur le corylopsis : plantation

Le corylopsis apprécie une terre légère et acide. Un terreau forestier sera idéal. Il se prête très bien au palissage d’un mur ou à une plantation en rocaille.

  • Choisissez un emplacement légèrement ombragé
  • Vous pouvez le cultiver en pot et le rentrer en intérieur durant la floraison
  • Si nécessaire, allégez la terre avec de la tourbe blonde et du sable

Tout savoir sur le corylopsis : entretien

  • Paillez le pied pour maintenir de la fraîcheur durant l’été
  • Apportez un engrais à la fin de l’hiver
  • Supprimez les fleurs fanées au fur et à mesure de leur apparition
  • Recépez les vieux pieds à 30 centimètres du sol pour activer la croissance du bois jeune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *