Tout savoir sur la tomate

Plante ramifiée à grosses tiges verdâtres, sarmenteuses. La plupart des variétés réclament l’appui de tuteurs. Cependant, de nouveaux types à faible développement peuvent être cultivés non tuteurés à plat sur le sol. Vous souhaitez tout savoir sur la tomate ?

Feuilles ailées, à folioles ovales et dentées. Fleurs jaunâtres. Fruits en forme de grosses baies rouge (ou jaunes), plus ou moins arrondies suivant les variétés. La tomate est une plante de climats chauds.

Tout savoir sur la tomate : Graines

Type de graines : Grisâtres, ovoïdes, aplaties et pelucheuses.

Nombre de graines au gramme : Environ 300 à 400 graines.

Temps de levée : La levée s’effectue en 8 à 10 jours dans les conditions optimales de température (16 à 20°C).

Rendement : Le rendement par pied varie de 2 à 4 kg de fruits selon les variétés.

Tout savoir sur la tomate : Particularités de la végétation

Les variétés de tomates peuvent présenter deux types de croissance :

Les variétés à “port déterminé”

C’est à dire que leur croissance s’arrête après la formation d’un nombre limité de bouquets fructifères. Ce sont généralement des variétés naines qui se cultivent sans tuteur, à plat sur le sol. Elles ne nécessitent aucun ébourgeonnage. Par contre, afin d’éviter toutes salissures des fruits au contact de la terre, le “paillage” est indispensable. Il s’effectue en général avec un film de plastique noir.

Les variétés à “port indéterminé”

Continuent à pousser en hauteur et à produire, en moyenne, un bouquet de fleurs toutes les 3 ou 4 feuilles tant que les conditions climatiques sont favorables. Ces variétés doivent être ébourgeonnées pour assurer une production valable et nécessitent l’utilisateur de tuteurs pour tomate.

Par ailleurs, on distingue les variétés classiques dites “fixées” et les variétés “hybrides F1”. Ces variétés hybrides F1 sont vraiment des “super tomates” qui surclassent les anciennes variétés classiques par un accroissement de la vigueur et de la productivité.

Tout savoir sur la tomate : Sol – Fumure

La tomate affectionne les terres légères, et meubles, bien exposées, fraîches et bien fumées.

Avant la plantation, enfouissez lors du labour d’automne 4 kg/m² de fumier et complétez par 100 g/m² d’un engrais à dominante phospho-potassique (engrais de fond).

Tout savoir sur la tomate : Culture

Sauf dans les régions à climat privilégié du sud de la France où la tomate peut se développer entièrement en plein air, la production du plant doit se faire sous abri, avec ou sans appoint de chaleur, selon l’époque du semis.

Le démarrage de la culture peut se faire sous abri pour une production précoce ou directement en pleine terre.

Culture hâtée sous abri chauffé

Dans ce cas, il faut semer (à 16-20°C) en février-mars et repiquer lorsque la plante a 3 ou 4 feuilles, à 8 ou 10 cm d’intervalle en tous sens, et en enterrant le plant jusqu’aux premières feuilles.

Pour faciliter la mise en place ultérieure et accélérer la reprise, le repiquage pour être effectué en godets de tourbe de 8 à 10 cm de diamètre. La mise en place se fera vers le 15 avril sur un rang unique et à 50 cm de distance. La plantation sera aussitôt recouverte d’un petit tunnel plastique.

A l’abri des gelées tardives et bénéficiant de “l’effet de serre” les plants se développeront rapidement. Cependant, afin d’éviter une hausse trop forte de la température pendant les journées ensoleillées, il est indispensable d’aérer en relevant le plastique. Ne pas omettre de le rabattre le soir venu.

Culture en pleine terre

Pour production précoce

Le semis s’effectue en général en mars, sur couche chaude ou en terrine à 16-20°C de température. Le repiquage se fait en godets de préférence et la mise en place a lieu sur côtière, ou à bonne exposition, dès que les gelées ne sont plus à craindre.

Les plants sont espacés de 50 cm sur des lignes distantes de 80 cm. Si le plant s’est un peu trop allongé lors de la culture en pépinière, enterrez-le obliquement pour laisser dépasser la tige d’une vingtaine de centimètres. Le partie enterrée s’enracinera sur toute sa longueur et contribuera à la nourriture du plant.

En cours de culture, maintenez le sol frais par des arrosages copieux, au goulot, en évitant de mouiller le feuillage pour ne pas favoriser le développement des maladies.

Pour production de pleine saison

Dès la seconde moitié de la période “premier printemps” (avril), semez à la volée sous châssis ou sous cloche anglaise à exposition chaude et abritée, le long d’un mur au midi par exemple. Repiquez à la même exposition à 8 ou 10 cm de distance en enfonçant le plant jusqu’aux cotylédons et mettre en place fin mai, lorsque vos pieds de tomates atteignent 15 à 20 cm de hauteur.

Plantation sur film plastique en polyéthylène noir

Afin de garder la fraîcheur du sol et empêcher le développement des mauvaises herbes, la plantation peut se faire sur film plastique en polyéthylène noir

On déroule celui-ci sur le terrain et pour le maintenir en place, il suffit de recouvrir les bords de terre. Ensuite, pratiquez une incision en croix à chaque emplacement de plant et procédez à la mise en place.

Tout savoir sur la tomate : Tuteurage

Au fur et à mesure de leur développement, les plantes doivent être palissées sur un solide tuteur de 1,30 m à 1,50 m de haut que l’on enfonce à côté de chaque plant. La tige est maintenue sur le tuteur par des liens plastiques ou du raphia.

Il est possible aussi de palisser la tomate sur 2 ou 3 rangs de fils de fer bien tendus entre des piquets plantés à 3 ou 4 mètres de distance, le premier rang de fil de fer étant à environ 30 cm du sol, le second à 60 cm, etc…

Tout savoir sur la tomate : Taille

Autrefois, les variétés utilisées nécessitaient une véritable taille pour assurer leur production.

Avec la vigueur des variétés hybrides actuelles, la taille n’est plus nécessaire mais par contre l’ébourgeonnage est indispensable.

Il consiste à supprimer toutes les pousses qui se développent à l’aisselle des feuilles. Cette opération permet une concentration de la sève dans la tige principale et les grappes de fruits.

Après la formation du 3e ou 4e bouquet de fleurs (4 ou 5 pour les hybrides F1), il convient de procéder à l’étêtage de la plante pour arrêter la végétation et permettre le grossissement de tous les fruits. Il suffit de couper le sommet de la tige principale 1 à 2 feuilles au-dessus du dernier bouquet.

L’efficacité de l’effeuillage de fin de saison pour permettre une maturation plus rapide des derniers fruits est très controversée mais, par contre, il est recommandé de supprimer les feuilles du bas de la plante pour éviter qu’elles ne favorisent le développement de maladies, au contact du sol.

Tout savoir sur la tomate : Fertilisation

En cours de végétation, une semaine après la floraison du premier bouquet, puis régulièrement tous les 15 jours environ, arrosez avec un engrais complet soluble.

L’engrais tomates spécialement dosé contient, complémentairement, de la magnésie qui favorise la coloration du fruit et du bore qui évite le crevassement du fruit.

Tout savoir sur la tomate : Récolte

En culture hâtée sous abri chauffé, la récolte commence à partir de la mi-juin.

En production précoce avec culture en pleine terre, la récolte s’effectue dès fin juin (on peut hâter un peu la production en abritant provisoirement les jeunes plants par un tunnel plastique ou du voile de forçage).

Tout savoir sur la tomate : Parasites et maladies

La résistance naturelle de hybrides F1 aux maladies, porte sur des affections très graves qui diminuent la productivité des variétés ordinaires : fusariose, verticilliose, virus de la mosaïque du tabac…

Certaines de ces nouvelles variétés hybrides sont, de surcroît, tolérantes au mildiou, dont elles ne souffrent pas, évitant ainsi de nombreux traitements contre la plus redoutable des maladies de la tomate.

Tout savoir sur la tomate : Utilisations

Les tomates se consomment crues ou cuites. Crues, coupées en tranches, en salade, elles constituent la base de hors-d’oeuvre appréciés pendant l’été.

Cuites, elles servent à de nombreuses préparations culinaires (tomates farcies, en sauce, etc…).

La sauce tomate (appelée aussi “coulis de tomate”) se conserve très bien en bocaux stérilisés.

Les tomates cerises (ou tomates cocktail) se servent crues, entières, à l’apéritif ou sont utilisées pour la décoration des plats de hors-d’oeuvre.

Tout savoir sur la tomate : Variétés

Récolte précoce

Fournaise : Récolte très précoce. Variété hybride remarquable qui permet d’obtenir des tomates dès la début de l’été. Elle produit en quantité des fruits bien ronds et lisses d’un beau rouge vif.

Trésor : Récolte rapide sous abri. Variété précoce, vigoureuse fructifiant bien, même en conditions difficiles. Beaux fruits de calibre homogène, très fermes, bien colorés de 100 à 120 g. Rendement exceptionnel.

Agora : Récolte demi-précoce. Variété vigoureuse à croissance rapide, de très bonne rusticité. Fruit rond à collet vert s’estompant à maturité. Bonne fermeté et bonne résistance à l’éclatement.

Dona : Récolte demi-précoce. Variété vigoureuse de bonne productivité. Le fruit est légèrement aplati, rouge à collet vert peu marqué disparaissant à maturité. Bonne fermeté et très bonne qualité gustative.

Premio : Récolte de bonne heure en pleine terre. Plante rustique, produisant des bouquets réguliers de 7 à 9 fruits, bien ronds et lisses. Tomates en grappes.

Récolte en pleine saison

Fandango : Variété précoce. Fruits ronds et lisses, bien fermes, d’un poids moyen de 130 à 140 g, de calibre homogène, d’excellente qualité gustative, peu sensibles à l’éclatement.

Pyros : Un peu moins précoce que la Fandango, elle en diffère aussi par la taille supérieure de ses fruits pesant en moyenne 140 à 150 g. Certaines tomates sont fréquemment de poids encore plus élevé, ce qui est très apprécié pour farcir.

Pepite : Variété à port très aéré de bonne rusticité. Le fruit est rond, légèrement aplati, rouge intense et brillant à maturité. Bonne fermeté et bonne conservation (2 semaines après récolte).

Marmande : Variété de végétation réduite. Fruits en bouquets, gros, ronds, bien colorés, un peu aplatis.

St Pierre : Variété vigoureuse, demi-précoce, à gros fruits sphériques et lisses, réunis en bouquet par 4 ou 5. Chair ferme de bonne qualité.

Roma : Fruits très nombreux, de grosseur moyenne, allongés, deux fois plus longs que larges. Chair ferme et douce, d’excellente qualité.

Cerise : Nombreux petits fruits au goût délicat de 2 à 3 cm de diamètre, se présentant en grappes sur la plante. Compte tenu du développement important de cette variété, prévoir des tuteurs de 1,50 m de hauteur.

Hector : Variété qui ne nécessite aucune taille et qui peut se cultiver à plat. Les fruits sont gros (200 g en moyenne) ronds et bien lisses d’une belle couleur rouge brillant.

A la recherche d’idées recette pour la tomate ? Alors n’hésitez pas à découvrir 10 façons de la préparer à l’aide des éditions Epure dans ce livre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *