Plantes sauvages au jardin

Introduire des plantes sauvages au jardin vous permettra de gagner un effet naturel et d’authenticité. Grossièrement appelées “mauvaises herbes”, vous les voyez pousser de manière spontanée dans les champs, friches, … . Pourtant, il y a bien des avantages à les inviter dans nos jardins d’où elles ont bien souvent été bannies.

Plantes sauvages au jardin : avantages

Outre le fait qu’elles apportent une beauté toute particulière à votre jardin, plusieurs espèces et variétés apportent une réelle plus-value.

Intégrez des câpres, du fenouil sauvage, du pourpier et autres plantes comestibles à votre potager.

Ces plantes sauvages sont des indicatrices biologiques. Leur développement vous informe sur la qualité de votre sol. Ainsi, vous pourrez apporter de la matière organique à votre terre quand elle en aura besoin.

En hiver, elles joueront le rôle de couvre-sols et d’engrais vert en produisant de l’humus. Elles constituent une barrière face à l’érosion. Utilisées comme insecticides sous forme de purins, elles protégeront vos cultures des parasites et autres insectes phytophages. L’ortie, la fougère, la lavande et la menthe ont un effet fertilisant.

Plantes sauvages au jardin : se les procurer

N’essayez pas d’arracher vos plantes dans la nature lors de votre prochaine balade. Préférez récupérer des graines mûres. Un seul capitule vous permettra d’obtenir des centaines de graines.

Plantes sauvages au jardin : plantation

Semez vos plantations à l’extérieur dans un sol où vous ajouterez sable et terreau. Laissez-les passer l’hiver dehors, la pluie et le froid leur seront bénéfiques. De plus, les plantes sauvages sont coriaces, n’oubliez pas pourquoi on les désigne de “mauvaises herbes”.

Quant au type de sol, beaucoup d’entre elles d’adapteront sauf celles friandes de sol à l’acidité accrue. Repérez leur environnement naturel pour le recréer dans votre jardin.

Plantes sauvages au jardin : entretien

Placez vos plants dans un coin du jardin où vous tondrez moins pour retrouver cet effet de naturalité recherché. Pour éviter une prolifération indésirable, semez-les dans des caissettes, sous abris ou godets ou alors installez une barrière anti-racines tout autour. Elles ne vous demanderont que peu d’entretien, si ce n’est de les contenir à leur coin du jardin pour éviter qu’elles ne se dispersent absolument partout. Au printemps, n’hésitez pas à entreprendre une fauche pour nettoyer l’espace que vous leur avez réservé.

Plantes sauvages au jardin : suggestions

Retrouvez ci-après une liste non exhaustive de notre sélection de plantes sauvages et originales :

  • La Cardère sauvage : bisannuelle pouvant gagner deux mètres de hauteur, ses larges feuilles retiennent l’eau de pluie et de rosée, offrant un abreuvoir naturel aux oiseaux.
  • Le Cerfeuil sauvage : très intéressant pour son aspect ornemental, appréciez sa floraison blanche en ombelles.
  • La digitale pourpre : également appelée “gant de Notre Dame”, elle offre une floraison rose aux teintes violacées. Elle constitue un fond de massif appréciable en complément des rosiers. Attention, veuillez noter qu’elle est toxique, éloignez-la des enfants et animaux de compagnie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *