Pailler le potager

Pailler désigne l’action de recouvrir le sol avec un matériau. Très utile lors des périodes de mauvais temps, le paillage sert à protéger votre potager mais également votre terre de l’érosion. De plus, il vous facilite la vie en rendant non nécessaires les actions telles que le bêchage, le désherbage ou encore l’arrosage dans certains cas. Continuez pour apprendre à pailler le potager.

Pailler le potager : pourquoi ?

Pailler votre potager permet de ne pas laisser le sol à découvert. Ainsi, on imite la nature où me sol n’est jamais à nu. Un paillage apportera également de nombreux bienfaits à vos cultures et à votre sol tout en vous aidant dans vos travaux de jardin. En effet, le paillage sert à :

  • protéger les légumes pendant l’hiver des intempéries
  • multiplier les lombrics afin de drainer la terre et enrichir votre sol
  • réduire les ruissellements et donc protéger votre potager de l’érosion
  • empêcher le sol de geler
  • maintenir l’humidité du sol afin de diminuer la fréquence d’arrosage
  • nourrir le sol
  • favoriser la vie bactérienne
  • lutter contre les adventices. Notons cependant que quelques herbes plus envahissantes pourraient arriver à traverser le paillage, mais dans ce cas, grâce à l’action du paillage, vous arrivez à les arracher plus facilement
  • atténuer les changements de température

Pailler le potager : inconvénients

Toutefois, le paillage au potager est quelque peu controversé car il apporte quelques problèmes en plus de tous les avantages énumérés précédemment

  • Limaces et rongeurs aimeront se nicher dans le paillis, mettant en danger les salades
  • Semer dans une zone couverte peut se révéler assez complique, pour contrer cela, choisissez un film de paillage à trous
  • Le paillage est risqué pour les semis directs en pleine terre à cause de la biodiversité présente sous couvert

Pailler le potager : étapes

Paillez en respectant plusieurs étapes. Avant toute chose, il faudra préparer votre sol à recevoir le paillage avant de le poser

  • Retirer les mauvaises herbes
  • Ajoutez une fine couche de compost
  • Déposez des feuilles sur 20 centimètres d’épaisseur
  • Posez un filet pour empêcher les feuilles de s’envoler
  • Disposez votre paillis

Pailler le potager : matériaux

Il existe de nombreux matériaux organiques à utiliser comme paillage dans votre potager. Cependant, comme toutes choses, ils présentent chacun des avantages et des inconvénients.

  • La paille : très utile pour empêcher la pousse de mauvaises herbes, elle laisse passer air et eau. Cependant, la paille ne contient que très peu d’azote et n’apportera pas d’éléments nutritifs à vos cultures.
  • Le foin : un des matériau contenant le plus d’éléments nutritifs tout en laissant passer air et eau. Veillez notez que le foin risque de porter des graines indésirables.
  • Les tontes de gazon : également très nutritives, l’air et l’eau circulent cependant mal et si vous affinez la couche, le paillage risquerait de ne pas faire son travail de protection contre les mauvaises herbes.
  • Le compost : excellent en couverture nourricière et protectrice, le compost n’aura cependant aucune action sur les adventices
  • Les toiles de paillage biodégradables : fabriquées avec des matières végétales, ces toiles sont extrêmement pratiques, elles protègent de toutes les adventices, des intempéries et par leurs composantes végétales, elles apporteront également un bel apport nutritif à votre sol en se recyclant directement sur place.

Pailler le potager : à ne pas utiliser

Il existe très peu de contre-indications à l’installation d’un paillis mais il y a cependant quelques matériaux à ne pas utiliser

  • Les aiguilles de pin et écorces de résineux acidifieront votre sol et rien ne poussera
  • Les films non biodégradables en plastique
  • Les écorces de pin maritime que vous garderez plutôt pour vos massifs et vivaces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *