La serfouette au jardin

Pour tous les jardiniers en herbe, la serfouette est plus qu’indispensable au jardin. La particularité de cette dernière est le fait qu’elle propose un outil deux en un ! Alors, adoptez-la ! Continuez pour tout savoir sur la serfouette au jardin. 

La serfouette au jardin : c’est quoi ?

La serfouette, quel nom étrange pour un outil de jardinage ! Mais savez-vous réellement ce que c’est et à quoi sert la serfouette ?

La serfouette est une sorte de houe légère avec deux fers. Elle se compose d’une panne et d’une langue ou bien d’une panne et d’une fourche. 

  • La panne, est une lame plate qui est plutôt fine et carrée. 
  • Une lame de la même épaisseur que la panne, appelée la langue. 
  • La fourche, elle, se compose de 2 dents en forme de U ou, dans certains cas, de 3 dents. 

La serfouette peut disposer d’un manche plus ou moins long. À vous de choisir en fonction de vos besoins et préférences. 

La serfouette au jardin : pourquoi l’utiliser ?

Au jardin, la serfouette complètera le travail de la binette contre les mauvaises herbes. Outil 5 en 1, elle permet de griffer, de biner, d’aérer, de creuser et de désherber. 

C’est un outil multi-fonctions qui assure une meilleure aération de la terre et un travail en surface pour une meilleure pénétration de l’eau et de l’air. 

La serfouette est composée de différentes parties qui sont toutes distinctes les unes des autres.

La panne est utilisée pour sarcler, biner, butter et creuser la terre. La langue, elle, permettra de tracer des sillons, de piocher (dans certains cas) et d’aérer la surface du sol. Pour une aération de la terre plus en profondeur, vous utiliserez la fourche. 

Pour vous procurer une serfouette, il vous faudra compter en moyenne de 2 à 30 euros. Ce prix varie en fonction de sa forme, de sa résistance, de sa maniabilité ou encore de son matériau (fer, plastique ou bois). 

La serfouette au jardin : un peu d’histoire…

Connue depuis l’Antiquité, la serfouette est un outil très ancien. Son nom d’origine latine « circumfodere » signifiait « creuser autour ». 

Cet outil est aussi connu sous différents noms, tels que « rayonnoir », ou « bêchelon » ou encore « houette ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *