La ruche en juin

La ruche en juin est très dynamique ! Les bailles produisent du miel, l’apiculteur récolte les cadres pleins et operculés et l’essaimage est normalement passé. Entre surveiller les hausses, récolter les crus et s’occuper des nouvelles reines, retrouvez toutes les opérations à effectuer au rucher en cette période.

La ruche en juin : intérieur

Au mois de juin, il se passe plein de choses à l’intérieur de la ruche. Comprenez-les et votre travail en tant qu’apiculteur prendre encore plus de sens :

  • La ponte de la reine est à son apogée durant ce mois
  • La plupart des végétaux entrent en floraison
  • Les températures actuelles sont optimales pour assurer le bon développement des colonies

La ruche en juin : débutant

  • N’intervenez au rucher que par temps ensoleillé entre 14h et 16h et lorsque la température est supérieure à 15°C sans vent
  • Acquérez votre premier essaim
  • Décalez l’avant-dernier cadre et mettez-le en rive, les abeilles ne construisant pas ou alors très peu ainsi
  • Retirez le dernier cadre
  • Faites glisser les cadres après avoir retiré le cadre de rive et intercalez
  • Nourrissez l’essaim tous les deux ou trois jours, stoppez-vous si les abeilles stockent leur nourriture mais redonnez du sirop au moment où elles arrêtent de construire
  • Ne nourrissez pas les abeilles au sirop pur sucre si aucun pollen ne rentre, ainsi, ajoutez au sirop 5% de levure de bière lyophilisée

La ruche en juin : à faire

  • Surveillez les hausses, lorsqu’elles semblent emplies aux 3/4 ou que toutes les ruelles sont occupées, ajoutez une hausse
  • Construisez vos derniers cadres si ce n’est pas déjà fait, il est encore temps
  • Gardez vos caisses à essaim à portée et restez vigilant
  • Effectuez les transhumances si nécessaire
  • Continuez d’amplifier l’élevage des reines et la formation du nucléi
  • Placez les nucléi dans des lieux garantissant du pollen
  • Durant les miellées, sélectionnez les meilleures ruches pour le prélèvement des futures reines
  • S’il y a lieu, réalisez de la découpe de couvain mâle
  • Changez les reines âgées de plus d’un an
  • Interrompez les pontes s’il faut réduire la pression des Varroa
  • Triez les divers crus à la miellerie
  • Nettoyez les traces de sucre ou de miel au rucher afin d’éviter un pillage des abeilles
  • Récoltez le miel de printemps des cadres de hausses operculés
  • Éliminez la reine des essaims fraîchement capturés et remplacez-là par une reine fécondée pour diminuer les risques d’essaimage
  • Nourrissez ces nouveaux essaims au sirop mélangé à des compléments alimentaires une ou deux fois par semaine
  • Veillez à ce qu’il y ait un abreuvoir à proximité des abeilles
  • Placez un tapis spécial propolis et/ou une trappe à pollen à l’entrée de la ruche

essaimage

  • Veillez aux essaims d’avril et de mai qui naissent en pleine période de miellés
  • Profitez de la saison pour diviser les colonies et éviter les essaimages potentiels
  • Aidez les essaims primaires et secondaires de juin à réaliser leurs réserves d’hiver, leur arrivée correspondant à la fin de la saison des grandes miellées
  • Les acacias et les tilleuls sont les grosses miellées du mois de juin, avant de laisser place au châtaigner

Munissez-vous de matériel de jardin pour professionnels et particuliers sur Jardinet.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *