Comment entretenir votre piscine ?

Il est indispensable de contrôler et de garantir la qualité et la pureté de l’eau dans votre piscine. En effet, prendre ce genre de précaution vous assure également la pérennité des équipements que vous possédez. Il est indispensable d’assurer régulièrement des tâches d’entretien afin de garder une piscine propre et fonctionnelle. Mais comment entretenir votre piscine ?

Comment entretenir votre piscine : Analyser l’eau

C’est l’une des tâches les plus importantes. L’analyse de l’eau vous permet de déceler bien des choses. Voici les différents paramètres à surveiller :

  • L’acidité de l’eau : Elle est mesurée grâce au pH (potentiel hydrogène). Le pH indique la concentration de l’eau en ions hydrogènes. Il doit être neutre, c’est-à-dire ni acide, ni trop élevé. Pour que le pH soit le plus neutre possible, il doit se situer entre 7.2 et 7.8. Au-delà, les algues vertes risques de proliférer, en deçà, l’eau sera trop acide pour vous et pour vos équipements.
  • La dureté de l’eau : Se mesure grâce au titre hydrométrique (ou TH). Le TH est l’indicateur de minéralisation de l’eau. Il est mesuré en degrés français (°f). Il vous permet de connaître la dureté de votre eau et donc sa teneur en sels minéraux. Dans l’idéal, le TH doit être situé entre 10 et 30°f. En dessous de ces valeurs l’eau sera trop douce et donc corrosive, et au-dessus, l’eau sera trop calcaire et pourra nuire à votre équipement.
  • L’alcalinité : Le TAC (titre alcalimétrique complet) est étroitement lié au pH. Le TAC permet de stabiliser le pH à la valeur recommandée, c’est ce qu’on appelle le pouvoir tampon. Tout comme le TH, la mesure de l’alcalinité s’exprime en degrés français. Pour avoir un pouvoir tampon suffisant, il est recommandé d’avoir un TAC compris entre 8° et 14°f.

Comment entretenir votre piscine : Les outils d’analyse

Afin d’analyser l’eau de votre piscine, il existe de nombreux outils dont en voici une liste succincte :

  • Les bandelettes indicatrices : Sans doute la méthode la plus simple et la moins coûteuse pour mesurer la concentration de pH de votre eau, et bien d’autres indicateurs.
  • Les pastilles réactives : Elles changent de couleurs en fonction de la teneur en minéraux de votre eau. À noter que les pastilles se limitent à l’analyse du chlore et du pH.
  • Le photomètre : C’est l’outil d’analyse par excellence. Plus coûteux que ses congénères, le photomètre a la faculté de mesurer avec la plus grande précision l’ensemble des indices liés à l’eau de votre piscine.

Comment entretenir votre piscine : Nettoyage du bassin

  • Avant d’entamer le nettoyage de printemps de votre bassin, il est primordial de ramasser les débris qui peuvent être présents à la surface de l’eau (feuilles mortes, insectes). Ce nettoyage superficiel à l’épuisette peut être fait avant chaque baignade.
  • Dans un second temps, munissez-vous d’un balai aspirateur et commencez par nettoyer les rebords et le fond de la piscine. Si vous possédez un robot de piscine autonome, la tâche n’en sera que moins fastidieuse !
  • La troisième étape est l’une des plus importantes car elle consiste à nettoyer l’intégralité de vos équipements de traitements de l’eau. La pompe et le filtre de la piscine doivent être nettoyés tous comme les skimmers (points d’entrée de votre système de filtration) ou les algues ont tendance à se développer.

Comment entretenir votre piscine : L’hivernage

Durant les périodes hivernales, il est important de protéger votre piscine et vos équipements contre le gel et autres intempéries. Il est recommandé d’hiverner sa piscine dès que la température de l’eau passe en dessous de 12°C afin d’éviter le développement des algues et bactéries. Il existe deux techniques d’hivernage prédominantes :

L’hivernage passif

Également appelé hivernage complet, l’hivernage passif se traduit par un arrêt total de l’activité de votre piscine. En effet, le nettoyage, l’entretien de l’eau et du bassin et la filtration sont à l’arrêt. C’est une technique de maintenance plutôt facile qui demande cependant une mise en place préalable.

Cette pratique possède des avantages appréciables. En effet, la consommation d’électricité liée à votre piscine devient inexistante, et l’entretient durant l’hiver est quasi nul. Une bâche d’hivernage est indispensable si vous souhaitez utiliser cette technique.

Cependant, il est important de souligner que la remise en service de votre piscine peut être contraignante et coûteuse car un grand nettoyage est nécessaire avant la remise en route de votre système.

L’hivernage actif

L’hivernage actif ou semi-hivernage, consiste à maintenir la filtration de l’eau pendant la saison hivernale. Cette technique est plus facile à mettre en oeuvre que l’hivernage passif et préserve la qualité de l’eau jusqu’à la remise en route de votre système.

Cette pratique nécessite cependant l’installation d’un système antigel et un entretien régulier du bassin (toutefois moindre qu’aux beaux jours). Même si elle est moins importante, n’oubliez pas de prendre en compte la consommation d’électricité liée à votre filtration !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *