Comment désherber votre jardin biologique ?

Les mauvaises herbes entrent souvent en concurrence avec les cultures du jardin (eau, éléments nutritifs). Elle étouffent les cultures à croissance lente et elles peuvent aussi abriter des parasites des plantes cultivées. Mais alors, comment désherber votre jardin biologique ?

Il convient donc de ne pas les laisser envahir les jardins. Une tâche pas si facile quand on sait que le sol contient des milliers et des milliers de graines de mauvaises herbes qui peuvent rester viables pendant de très nombreuses années. Elles n’attendent que d’être remises en surface pour germer.

Comment désherber votre jardin biologique : Vivre avec les mauvaises herbes

En dehors de la période de culture, les mauvaises herbes protègent le sol et stimulent l’activité biologique. Elles participent aussi à la production d’humus qui viendra enrichir le sol.

Ces plantes nous renseignent également sur le type de sol et les corrections à lui apporter.

Il faut donc, en jardinage biologique, apprendre à vivre avec elles. Ce qui n’empêche pas de savoir limiter leur développement et les détruire quand il s’agit d’installer une culture.

Comment désherber votre jardin biologique : Les techniques

  • Le sarclage (à la main, avec une gouge ou une binette) permet d’éliminer les herbes annuelles. Il ne faut surtout pas attendre qu’elles fleurissent et qu’elles produisent des graines qui iraient enrichir le stock du sol, sans oublier les risques de dissémination dans tout le jardin.
  • La technique du faux semis se révèle très efficace. Elle consiste à préparer le sol environ 15 jours avant le semis. Les graines de mauvaises herbes vont alors germer. Un simple binage en surface sera suffisant pour les supprimer.
  • Le paillage du sol (écorces, paille, tontes de gazon entre les lignes de semis…), en recouvrant la terre, étouffe les mauvaises herbes.
  • Les cultures dites nettoyantes, comme le potiron ou les pommes de terre, ont un fort développement et limitent l’extension des mauvaises herbes.
  • Le désherbage thermique détruit les cellules de la plante qui ne peut plus se régénérer et finit par mourir. L’opération est longue et fastidieuse.

    Comment désherber votre jardin biologique : Lutter contre les vivaces

La lutte contre les espèces vivaces est plus délicate car il n’y a pas de solution radicale et biologique.

Le plus efficace est de faire des coupes à la bonne période pour affaiblir la plante. En l’empêchant de constituer des réserves, il y a des chances pour qu’elle finisse par mourir.

Pour les ronces, la bonne période se situe entre les 21 et 30 juin, à condition de répéter l’opération deux à trois ans de suite.

Avec les chardons et les orties, il faut intervenir avant qu’elles ne grainent, soit entre le 15 août et le 8 septembre.

Pour le chiendent, le rumex, la prêle et les autres autres vivaces, il faut extirper les racines et les rhizomes en juillet ou en août, par temps sec.

Le désherbage sans danger pour le jardinier et l’environnement se fait avec une pincée de sel diluée dans l’eau. Répandue sur les mauvaises herbes elle les détruit. Mais attention à ne pas apporter trop de sel à votre sol qui deviendrait alors impraticable à toutes cultures.

Vous avez désormais comment désherber votre jardin biologique. Rendez-vous sur Jardinet.fr afin d’acheter votre équipement pour le sarclage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *