Tout savoir sur le rhipsalis

Le rhipsalis est un cactus sans épines à l’aspect ramifié. Ses caractéristiques en font une plante décorative des plus originale en plus d’être robuste et simple d’entretien. Continuez pour tout savoir sur le rhipsalis.

Tout savoir sur le rhipsalis : caractéristiques

  • Noms communs : Rhipsalis, cactus-corail, cactus-gui, cactus-jonc
  • Nom latin : Rhipsalis
  • Famille : Cactacées
  • Type de plante : plante à fleurs au feuillage décoratif
  • Végétation : vivace
  • Hauteur : 15 centimètres à 1,5 mètre
  • Multiplication : bouturage
  • Résistance au froid : faible
  • Type de sol : sableux, bruyère, humus
  • PH : neutre, acide

Le rhipsalis est originaire des forêts denses d’Amérique et d’Afrique tropicales. On le retrouve également sous les noms de cactus-corail, cactus-gui ou encore cactus-jonc. C’est une plante succulente, épiphyte, sans feuilles et sans épines. Les tiges rampantes et très ramifiées sont souvent recouvertes de poils soyeux ou laineux. Celles-ci peuvent prendre différentes formes : minces, épaisses, aplaties, cylindriques, entrelacées ou encore en rubans. Elle se colorent de vert, de violet ou de rouge. Le rhipsalis fleurit deux fois par an, au début du printemps et en hiver. La floraison se caractérise par des petites fleurs parfumées en forme d’étoiles de couleur blanches, jaunes, oranges, roses ou rouges. Leur durée de vie est de quelques jours puis elles laissent place à des baies blanches semblables à celles du gui. Cultivez le en pot et en bac en intérieur ou encore en serre ou en véranda.

Tout savoir sur le rhipsalis : planter

  • Plantez dans un sol léger et légèrement acide
  • Préparez un mélange composé de 3/4 de tourbe ou de terreau et de 1/4 de sable grossier ou de perlite
  • Ajoutez quelques feuilles sèches à ce mélange
  • Trouvez lui une pièce éclairée sans le mettre au soleil direct
  • Suspendez le panier près d’une fenêtre à l’abri des rayons du soleil
  • Rempotez au début du printemps de préférence
  • Choisissez un pot en grès ou en plastique au fond percé et un panier en fil métallique
  • Prenez des pots de taille réduite ( 10 centimètres de diamètre maximum pour des tiges de 30 centimètres) car le rhipsalis n’a pas un système racinaire très développé et il préfère être à l’étroit
  • Si vous utilisez un panier suspendu, placez au fond un lit de sphaigne afin de retenir le mélange
  • Placez le sujet au centre et faites glisser le mélange autour de la plante
  • Tassez et arrosez abondamment sans laisser d’eau stagner

Tout savoir sur le rhipsalis : entretien

  • Le rhipsalis est facile d’entretien
  • Ne laissez pas le mélange complétement sécher et laissez le assez humide
  • Arrosez abondamment 1 à 2 fois par semaine au printemps et en été sans laisser d’eau stagner dans la soucoupe
  • En hiver et en automne, laissez sécher sur un centimètre de profondeur entre deux arrosages
  • Si possible, bassinez une fois par jour
  • Dépoussiérez régulièrement à l’aide d’une éponge ou d’un chiffon humide
  • Apportez de l’engrais à tomates qui est riche en potassium une fois fois par mois et tous les 15 jours durant la période de floraison
  • Tous les deux ans, rempotez ou renouvelez le mélange
  • Si vous renouvelez le mélange, nettoyez et désinfectez le pot
  • Attention aux tiges en maniant la plante
  • Réservez une période plus froide à la plante en hiver pour favoriser sa floraison
  • Le rhipsalis supporte une fraîcheur nocturne de 10°C
  • Coupez les pointes abîmées si nécessaire mais ne taillez pas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *