Tout savoir sur le Grevillea

Le grevillea pousse seul, ne tombe jamais malade, ne craint pas la sécheresse et peut fleurir tout l’hiver ! En d’autres mots, c’est l’arbuste à feuillage persistant idéal si vous ne redoutez pas son piquant. Continuez pour tout savoir sur le grevillea.

Tout savoir sur le Grevillea : caractéristiques

  • Nom commun : Grévilléa
  • Nom latin : Grevillea
  • Famille : Protéacées
  • Type de plante : arbuste à fleurs
  • Végétation : Vivace
  • Feuillage : Persistant
  • Hauteur : jusqu’à 10 mètres et plus
  • Multiplication : semis
  • Résistance au froid : moyenne
  • Type de sol : sableux, terre de bruyère, humus
  • PH : neutre, acide

Retrouvez le genre grevillea principalement dans l’hémisphère austral et particulièrement en région océanienne. Il compte 250 espèces d’arbres et arbustes persistants à caractère invasif dans leur milieu naturel. Les grevilleas possèdent une belle diversité de taille, de port, d’aspect de feuillage et de couleur de fleurs. La floraison se compose de petites fleurs jaunes, roses, orangées ou rouges sans pétales et réunies en inflorescences terminales globuleuses, cylindriques ou encore unilatérales. Certaines espèces voient les fleurs apparaitre à même le tronc. La floraison peut durer jusqu’à 6 mois et démarre en hiver. De sa rusticité moyenne, seules les régions situées dans le Sud pourront l’installer en pleine terre. Pour les autres, une culture en pot est hautement recommandée. Attention, plusieurs parties de cette plante contiennent des parties irritantes, urticantes ou encore piquantes.

Tout savoir sur le Grevillea : planter

  • Cultivez le en isolé, dans un massif d’arbustes, associé à des plantes méditerranéennes, en rocaille ou encore sur un talus
  • Placez le au sud, au soleil et abrité du vent, contre un mur si possible
  • Assurez vous de posséder un sol léger et bien drainé, plutôt acide ou neutre
  • Cultivez le en bac dans les régions aux hivers froids
  • En bac, utilisez un mélange de terreau de plantation ou de terre de jardin et de terre de bruyère à laquelle vous ajouterez un peu de sable grossier
  • Plantez au printemps de préférence
  • Ameublissez bien le sol au préalable de la plantation

Tout savoir sur le Grevillea : entretien

En pleine terre

  • Arrosez régulièrement en été durant les premières années
  • Une fois bien implanté, le grevillea supporte la sécheresse
  • Evitez d’utiliser de l’eau trop calcaire
  • Réalisez un paillage organique en été
  • Utilisez des matériaux légers et aérés donc évitez les tontes de gazon non séchées
  • En hiver, paillez le pied et couvrez d’un voile d’hivernage

En pot

  • Ne laissez pas complétement sécher le substrat entre deux arrosages
  • Veillez à vider l’eau en excès dans la soucoupe
  • Durant la période de croissance, fertilisez tous les 15 jours avec un engrais faiblement dosé en acide phosphorique
  • Ralentissez les arrosages en hiver en laissant sécher le substrat sur la moitié de sa hauteur avant d’apporter de l’eau
  • Rempotez au printemps
  • Surfacez les grosses potées

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *