Quels sont les principaux organes d’une plante ?

Les plantes naissent, se nourrissent, croissent, se reproduisent et meurent. Ce sont donc des êtres vivants au même titre que les animaux, mais dont le mode de fonctionnement diffère de façon significative. Passons en revue les caractéristiques des principaux organes d’une plante.Nous parlerons du cas le plus général, certains végétaux ayant des modes de fonctionnement particuliers (mousses, fougères…). Une plante est composée d’une partie souterraine (les racines) dont le milieu de vie est le sol et d’une partie aérienne (tiges et feuilles) qui s’épanouit à l’air libre. Mais alors quels sont les principaux organes d’une plante ?

Le végétal établit d’étroites relations avec le milieu en étant sensible à la composition et à la structure du sol ou à l’état de l’atmosphère environnante (température, humidité).

Quels sont les principaux organes d’une plante : Les racines

Les racines permettent au végétal de se fixer à un endroit et de s’y fixer durablement. Elles puisent également tous les éléments nutritifs dont la plante a besoin :

  • De l’eau, apportée par la pluie ou les arrosages.
  • Des sels minéraux, présents dans le sol ou apportés par les engrais.
  • De l’oxygène, nécessaire à la respiration des racines et présent en quantité suffisante lorsque le sol est léger et bien travaillé.

L’eau est à la fois un aliment (source d’hydrogène et d’oxygène) et un véhicule pour les éléments fertilisants, dont certains ne sont absorbables que dissous dans l’eau.

En outre, l’extension du système racinaire permet à la plante d’aller chercher l’eau dans les couches de plus en plus éloignées de la surface. Les réserves en eau du sol influent sur le développement des racines. Le drainage et l’irrigation du sol jouent alors un rôle important dans la qualité de la fixation du végétal et dans les échanges nutritifs.

La racine principale prend naissance à partir de la radicule (partie inférieure de la graine) qui se développe. Elle émet généralement des racines secondaires et des radicelles.

Ces dernières possèdent une zone pilifère où se trouvent les poils absorbants, qui permettent d’effectuer les échanges entre la racine et le sol.

L’appareil radiculaire des plantes peut avoir différents aspects :

  • Une seule racine de taille importante : racine pivotante (carotte, betterave, pissenlit…).
  • Plusieurs racines d’importance égale : racine fasciculée (céréales, dahlia…).
  • Des racines qui prennent naissance sur une tige ou un rhizome : racine adventive (stolon de fraise…).

Selon les conditions de l’environnement, les racines peuvent subir des modifications pour s’adapter à leur milieu : racines ventouses (vanillier), racines lianes (espèces des régions tropicales)…

Quels sont les principaux organes d’une plante : La tige

C’est un organe généralement aérien, qui porte la plante, les feuilles et les organes reproducteurs. L’extrémité de la tige présente un bourgeon terminal, alors qu’à l’aisselle des feuilles se trouve un bourgeon axillaire ou latéral. Sur celui-ci se forment les tiges secondaires ou rameaux.

Les tiges sont constituées de différentes cellules spécialisées, soit pour assurer le soutien de la plante, soit pour transporter la sève brute (eau et sels minéraux) et la sève élaborée (enrichie en sucres) qui alimente tout le végétal et ainsi assure sa croissance.

Il existe différents types de tiges avec une plus ou moins grande rigidité :

  • Tige herbacée : Le support est souple comme l’herbe (anémone, chrysanthème, pélargonium…).
  • Tige ligneuse : Le support est fait de bois ou en a la consistance (arbres, arbustes d’ornement…).

Cette rigidité déterminera également le port de la plante (élance, arqué, retombant…).

Quels sont les principaux organes d’une plante : La feuille

La feuille est un élément essentiel et caractéristique du végétal. C’est le siège des transformations chimiques les plus importantes au sein de la plante : photosynthèse, respiration et transpiration.

La chlorophylle (pigments verts des feuilles) absorbe l’énergie lumineuse en combinant le gaz carbone de l’air avec l’hydrogène de l’eau pour former des substance organiques (essentiellement des glucides mais aussi des protides et des lipides).

C’est la photosynthèse, qui, par ailleurs, rejette de l’oxygène dans l’atmosphère. Les glucides, ainsi formés, sont dégradés par la respiration; de l’énergie chimique est libérée et est utilisée pour le développement de la plante.

Du gaz carbonique et de l’eau sont rejetés par les nombreux stomates se trouvant à la surface des feuilles. Ces organes permettent les échanges gazeux et contrôlent les pertes d’eau par transpiration.

Les premières feuilles sont des cotylédons issus des organes embryonnaires. Elles sont de formes diverses et sont disposées sur la tige de façon régulière :

  • A disposition alternée où une seule feuille est insérée sur chaque noeud.
  • A disposition verticillée où les feuilles sont placées simultanément sur chaque noeud.

Quels sont les principaux organes d’une plante : La fleur

La fleur, élément de reproduction, est composée d’éléments mâles (étamines) et femelles (le pistil). La calice et la corolle, composés respectivement des sépales et des pétales, servent de protection à ces parties sexuelles et parfois à attirer les insectes.

La plupart des fleurs possèdent sur le même réceptacle floral les organes mâles et femelles, elles sont dites hermaphrodites.

D’autres ne comportent qu’une seule catégorie d’organes : elles sont dites unisexuées.

Les fleurs sont de formes, de couleurs, de parfums différents et présentent de nombreuses adaptations pour assurer leur reproduction.

La fécondation s’effectue lorsque le pollen, libéré par les étamines vient se coller aux stigmates qui sont des organes récepteurs au bout du pistil. La propagation du pollen peut se faire :

  • Par le vent, le pollen est alors léger et fin ce qui lui permet de s’envoler d’une fleur à une autre, parfois sur de grandes distance.
  • Par les insectes (abeilles, bourdons…), dans ce cas la fleur possède de grands pétales très colorés destinés à les attirer. Ils récoltent le nectar (liquide sucré) qui leur sert de nourriture. Si le pollen est plus gros et plus collant, il se fixe aux pattes ou à l’abdomen. Les insectes vont ainsi le transporter de fleurs en fleurs au cours de leurs déplacements.

Des espèces différentes s’apparentent rarement entre elles, elles sont dites incompatibles. En revanche, il existe des plantes (surtout des arbres fruitiers) qui ne se pollinisent pas entre eux. Ils doivent être fécondés par d’autres variétés pour donner des fruits.

Quels sont les principaux organes d’une plante : La graine

Protégée par le fruit, elle contient l’embryon qui est la nouvelle plante à naître, ainsi que des réserves nutritives contenues dans les diverses enveloppes. La graine va se dessécher progressivement pour ne plus renfermer que 15% d’eau, parfois moins.

En pourrissant (fruit charnu), en éclatant (fruit sec), ou en étant consommé, le fruit va libérer les graines. Elles peuvent vivre au ralenti quelques jours à plusieurs années, jusqu’à ce que les conditions de germination soient réunies.

Si la température est suffisante et que de l’eau est présente, la graine va s’hydrate. L’embryon va commencer à consommer ses réserves, puis émettre une racine qui pourra rapidement prendre le relai pour la fourniture d’éléments nutritifs.

La jeune plante peut finir de se développer totalement et fournir après quelques semaines une nouvelle plante viable et parfaitement installée dans son milieu.

2 réponses sur “Quels sont les principaux organes d’une plante ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *