Qu’est-ce qu’une gelée ?

L’abaissement de la température en dessous de 0°C, autrement dit le gel, est un phénomène encore fréquent en cette période de l’année. Mais alors qu’est-ce qu’une gelée ?

Qu’est-ce qu’une gelée : Gelée blanche

D’une manière générale, l’eau, en subissant ces baisses de température, se transforme en glace et peut prendre de nombreuses formes. Parmi celles-ci, on distingue entre autres les gelées blanches et le givre, qui naissent de conditions climatiques différentes.

Dans ce premier cas, la température ambiante n’est pas trop basse et l’eau se trouve le plus souvent sous forme de vapeur dans l’air. Si la température des surfaces solides (sol, végétaux, objets divers…) descend en dessous de 0°C, il se produit un fin dépôt de glace appelé gelée blanche. La vapeur va se transformer immédiatement en glace sans passer par l’état liquide.

Les cristaux qui constituent ces gelées blanches se présentent sous forme d’écailles, de plumes, d’aiguilles ou d’éventails.

Qu’est-ce qu’une gelée : Givre

Dans le cas du givre, la température ambiante est négative, mais l’eau reste néanmoins liquide dans l’air : on dit qu’elle est en surfusion. C’est un état instable, et au moment où elle entre en contact avec diverses surfaces, la solidification s’opère. Il y a là aussi formation de cristaux qui s’accumulent en une couche blanche et opaque : le givre.

Dans un cas comme dans l’autre, les végétaux peuvent subir des dégâts, mais il faut se rappeler que des températures négatives peuvent simplement faire geler l’eau contenue dans les plantes et ainsi détruire leurs cellules.

Qu’est-ce qu’une gelée : Gestion de vos plantes

Cette période (mi-février à fin mars) est encore froide : durant la nuit, couvrez les différents abris de paillassons,de plastique à bulles ou de voile d’hivernage pour y conserver la chaleur.

Pendant la journée par contre, la température peut devenir excessive par temps ensoleillé : ombrez alors.

Dans tous les cas, aérez le plus possible dès qu’il fait chaud. Évitez ainsi les excès d’humidité et le confinement qui provoque l’étiolement et le développement de maladies.

Dans la serre, faites-le au moyen du ventilateur, si la température n’atteint pas + 12°C ou grâce aux châssis ouvrant dans le cas contraire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *