Pompe vide-cave

La pompe vide cave, appelée aussi pompe de relevage est une pompe à eau qui permet une installation partielle ou entière immergée dans le liquide à pomper. Vous pouvez, par exemple, l’utiliser pour drainer votre cave. Continuez pour tout savoir sur la pompe vide-cave.

Pompe vide-cave : c’est quoi ? 

Savez-vous ce qu’est un vide-cave ? Et bien, un vide-cave, c’est une pompe compacte qui est destinée à être plongée dans le liquide à épuiser ou à transvaser. Sa compacité permet de la glisser au fond d’un réservoir afin d’y pomper de l’eau pour l’arrosage ou l’assèchement. 

La pompe peut être branchée en permanence sur le courant électrique. Dans ce cas, la pompe démarrera et s’arrêtera seule dès que nécessaire afin qu’elle ne tourne pas à sec. 

Pompe vide-cave : le fonctionnement 

Pour assurer son bon fonctionnement, la pompe vide-cave se compose de divers éléments. 

Dans un premier temps, elle se compose du corps de pompe. Le corps de pompe, c’est le système de pompage intégré dans le boîtier. Il est constitué d’une conduite dans laquelle tourne une turbine entrainée par le moteur. Il existe deux types de corps de pompe. 

  • Le corps de pompe cellulaire ou monocellulaire, qui indique que la turbine tourne dans une seule conduite. 
  • Le corps de pompe multicellulaire, qui signifie que plusieurs turbines tournent dans une conduite plus importante. 

Dans un second temps, la pompe vide-cave se compose d’un moteur électrique. Le moteur électrique présent, est un moteur électrique classique qui fonctionne sur courant secteur. 

La pompe vide-cave se compose aussi d’une crépine. La crépine est un filtre qui empêche les différentes particules présentes dans l’eau de pompage d’être aspirées dans le corps de pompe. 

Elle se compose aussi d’un flotteur, qui a pour rôle de déclencher automatiquement la pompe. Il existe deux types de flotteurs : 

  • Le flotteur à bras où le flotteur est vide et fonctionne comme un interrupteur de chasse d’eau. Quand le niveau d’eau varie, le flotteur monte ou descend. 
  • Le flotteur filaire est un petit boitier relié au moteur de la pompe. Dans le flotteur est installé un interrupteur à gravité ; lorsque l’eau est haute, il flotte en position verticale et lorsqu’il n’y a plus assez d’eau, le flotteur repose dans le fond en position horizontale. 

Pompe vide-cave : la choisir 

Pour choisir votre pompe vide-cave, vous allez devoir prendre en compte sa destination. Car oui, en fonction de l’usage que vous souhaitez en faire, il vous faudra prendre en compte certaines contraintes en matière de capacité, de conception et de puissance. 

En ce qui concerne son emplacement, vous aurez deux possibilités : 

  • Dans un premier temps, vous pouvez la placer dans un réservoir, comme un récupérateur d’eau de pluie. 
  • Dans un second temps, vous pouvez la placer au sol. 

De plus, vous devez choisir votre pompe en fonction de la granulométrie des impuretés qu’il y a dans l’eau. 

Notez que la majorité des eaux claires peuvent contenir du sable ou des particules dont le diamètre ne dépasse pas les 4 mm. 

On appelle eaux chargées, les eaux après une inondation. En effet, ces dernières peuvent contenir des graviers et impuretés dont le diamètre peut dépasser les 35 mm. Pour les eaux chargées, utilisez un vide-cave spécialisé pour ce type d’eau.

Les eaux sales, elles, acceptent le passage de particules pouvant aller jusqu’à 10 mm de diamètre.

Au niveau des prix, sachez qu’il existe des pompe vide-cave d’environ 300 W pour eaux claires , dès 30 euros. 

Pour un vide-cave pour eaux sales et chargées, comptez entre 40 et 50 euros pour les premiers modèles. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *