Le potager en février

Le froid est toujours là mais les jours s’allongent et l’attente jusqu’au printemps n’est plus très longue. Quant au potager en février, on en profite pour faire l’inventaire pour les mois à venir et on garde toujours un œil sur nos protections d’hiver mais c’est l’heure d’enfiler les bottes ! Il est enfin temps d’aller planter et semer les fruits et légumes qui vous raviront une fois le beau temps de retour.

Le potager en février : petits gestes

En février, adoptez de petits gestes et astuces afin de vous préparer au mieux à l’arrivée du printemps.

  • Incorporez fumier et compost à votre terre afin de lui redonner un peu de vigueur à l’approche du printemps.
  • S’il ne gèle pas dans votre région, vous pouvez commencer à gratter la surface de la terre de votre potager afin d’en faciliter l’aération.
  • Continuez à faire germer vos pommes de terre si vous avez déjà entamé le processus.
  • Forcez les endives s’il vous en reste.
  • Protégez les choux d’hiver en rabattant les feuilles sur le cœur.
  • Planifiez vos espaces de plantation si ce n’est pas déjà fait. Si vous avez de la neige au jardin, surveillez où elle fondra en premier afin de savoir quelle partie de votre potager a une terre chaude.
  • Vérifiez vos outils et commandez le matériel qu’il vous manque.
  • N’oubliez pas que le printemps n’arrive qu’à la mi-mars, en conséquent, ne retirez pas les protections hivernales.

Le potager en février : que récolter

Avant toute chose, occupez-vous de récolter les légumes hivernaux offerts par votre potager :

  • les choux de Bruxelles
  • les scaroles
  • les endives
  • les poireaux
  • les panais
  • les topinambours
  • l’oseille

Le potager en février : Que semer

En février, il y a plusieurs semis à réaliser que vous diviserez en deux parties : les semis en intérieur et les semis en pleine terre.

Les semis en intérieur

Les semis en intérieur vous demanderont assez de travail et de rigueur. Il faudra faire attention aux soins à apporter au long de la croissance, aux températures, à l’éclairage mais également aux associations de fruits et légumes car le temps de croissance varie évidemment d’une plante à l’autre et elles n’ont pas les mêmes besoins. Si vous décidez de semer des poivrons, comptez au minimum deux mois entre le semis et la plantation. Ainsi, les semis d’aubergines, poivrons et piments devront nécessairement se faire sous serre chauffée pour les mettre en pleine terre dès avril.

Il y a également des semis réalisables sans système de chauffage :

  • les artichauts
  • les choux fleurs
  • les brocolis
  • les choux raves
  • les choux de Bruxelles
  • l’hysope
  • les oignons blancs
  • les poireaux
  • les salades précoces

Les semis d’extérieur

Les semis en extérieur seront pour la plupart réservés à celles et ceux vivant sous un climat assez doux, méridional par exemple. Prévoyez tunnels ou châssis afin d’encourager la levée des graines. Les autres, attendez un peu, vos semis tardifs rattraperont les précoces sans problème grâce à de meilleures conditions de pluviométrie, de luminosité et de chaleur ambiante. Voici les semis possibles :

les fèves
les carottes primeurs
les céleris raves
les épinards de printemps
les petits pois
les poireaux
les laitues de printemps
les navets de Milan primeurs

Le potager en février : que planter

Ci-dessous une liste des plantations possibles au mois de février :

  • Les artichauts : à planter si vous habitez dans une région au climat doux dans une terre riche en compost.
  • Ail, échalotes, asperges et oignons : à planter dans un sol sableux
  • Les pommes de terre : à planter sous un tunnel pour ceux vivant dans l’ouest de la métropole, pour les autres, faites-les germer à la lumière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *