Comment réussir votre jardin d’intérieur ?

Nos appartement modernes étant conçus de telle sorte qu’il y règne en permanence une température élevée, il est normal que les végétaux qui s’y adaptent le mieux soient ceux qui viennent des régions tropicales présentant naturellement ce caractère. Alors comment réussir votre jardin d’intérieur ?

Comment réussir votre jardin d’intérieur : Le milieu naturel des plantes

A l’exception des zones désertiques arides, patrie des Cactées et des Plantes grasses, ces régions chaudes bénéficient d’une humidité atmosphérique très élevée.

Cette dernière est plus ou moins proche de la saturation selon les régions et les saisons, mais elle est toujours très supérieure à celle qui règne dans nos intérieurs, surtout en hiver alors que le chauffage artificiel dessèche l’air.

Comment réussir votre jardin d’intérieur : Le transfert à la maison

Ce problème d’hygrométrie est la principale difficulté de la culture des plantes en appartement : il explique que des espèces qui prospèrent parfaitement en serre, local ou conditionné pour assurer une humidité atmosphérique élevée, dépérissent très rapidement dans la maison, bien que la température y soit comparable, parce qu’elles ne trouvent pas dans l’air l’humidité qu’elles réclament.

Pour la même raison, la croissance des plantes est souvent meilleure dans les cuisines et les salles d’eau que dans le reste de l’habitation parce que l’humidité ambiante y est plus élevée.

Comment réussir votre jardin d’intérieur : Quelques conseils

Des palliatifs permettent de remédier de façon plus ou moins efficace à cette situation.

La précaution élémentaire est évidemment d’éloigner le plus possible les plantes des appareils de chauffage.

Il est judicieux de “bassiner” régulièrement les plantes, c’est-à-dire de pulvériser de l’eau pure (eau de pluie de préférence) sur leur feuillage, au moyen d’un vaporisateur à jet très fin.

Vous pouvez aussi, avec profit, laver périodiquement sur les deux faces les feuilles lisses et suffisamment larges au moyen d’une éponge douce qui les humidifie et les débarrasse de la poussière.

Bassinages et lavages contribuent en même temps à limiter l’infestation des araignées rouges et des cochenilles, parasites qui sont favorisés par une ambiance sèche.

Un procédé simple et très efficace consiste à poster les pots sur un lit de billes d’argiles ou de graviers maintenus baignés d’eau en permanence.

Le pot ne doit pas être en contact avec l’eau. Cette dernière s’évapore progressivement en maintenant autour du feuillage un microclimat favorable.

Vous savez désormais comment réussir votre jardin d’intérieur ! N’hésitez pas à vous rendre sur notre boutique pour vous équiper pour votre jardin extérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *