Tout savoir sur l’hoya

l’Hoya est une robuste plante d’intérieur très séduisante de par son feuillage souple aux belles feuilles charnues et de par ses fleurs cireuses aux couleurs et aux formes spectaculaires. Les espèces et variétés de l’hoya surprennent et séduisent. Continuez pour tout savoir sur l’hoya.

Tout savoir sur l’hoya : caractéristiques

  • Noms communs : hoya, fleurs de porcelaine, fleurs de cire
  • Nom latin : hoya
  • Famille : Asclépiadacées
  • Type de plante : arbuste à fleurs et au feuillage décoratif
  • Végétation : vivace
  • Feuillage : persistant
  • Hauteur : 15 centimètres à 5 mètres
  • Multiplication : bouturage, marcottage
  • Résistance au froid : faible
  • Type de sol : sableux, humus
  • PH : neutre

Le hoya est originaire d’extrême orient et d’Australie tropicale. On le retrouve également sous le nom de fleurs de porcelaine ou de fleurs de cire. C’est une plante principalement grimpante ou rampante qui peut atteindre les trois mètres de longueur. Les feuilles sont épaisses, vernies, de formes ovales, allongées ou en cœur. Le hoya fleurir en ombrelle de fleurs à l’aspect cireux qui se dressent sur un pédoncule. Chaque fleur est portée par un pédicelle et se compose de 5 pétales. Souvent de forme étoilée et plate, elles peuvent également être courbée ou pliées vers l’arrière. Capricieuse, la floraison a normalement lieu en été mais n’est pas fixe et peut durer pour certaines espèces toute l’année. Certaines fleurs dégagent un parfum soutenu et produisent un nectar sucré et transparent qui attire les insectes. L’hoya est une plante facile à cultiver que l’on retrouvera à l’intérieur.

Tout savoir sur l’hoya : planter

  • Cultivez l’hoya en pot dans une terre légère et drainée
  • Préparez un mélange à parts égales de terreau fibreux stérilisé, de tourbe moyenne et de sable grossier ou de perlite fine
  • Placez votre plante à 1 mètre derrière une fenêtre exposée ouest pour lui garantir un bon ensoleillement
  • Gardez le dans une pièce à la température comprise entre 18 et 22°C
  • Rempotez au printemps ou à la fin de l’hiver
  • Choisissez un pot pas trop grand, le hoyan apprécie être à l’étroit
  • Placez au fond un lit de billes d’argile ou de petits graviers
  • Recouvrez d’une partie du mélange réalisé
  • Enlevez délicatement la motte de son gobelet d’emballage ou de son ancien pot
  • Placez le sujet au centre
  • Comblez avec le reste du mélange
  • Tassez bien et arrosez

Tout savoir sur l’hoya : entretien

  • Arrosez modérément avec une eau non calcaire
  • Laissez sécher la surface de la terre sur un centimètre d’épaisseur entre deux arrosages
  • Diminuez les apports d’eau d’octobre à mars
  • En été, bassinez le feuillage à l’eau douce et tiède en faisant attention de ne pas mouiller les fleurs ou les boutons
  • Nettoyez régulièrement avec un chiffon humide
  • De mars à septembre, apportez un engrais liquide riche en potassium tous les 15 jours
  • Rempotez chaque année l’hoya grimpant et tous les 2 ans pour le rampant
  • Surfacez ensuite chaque année sur environ 4 centimètres une fois la plante adulte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *