Tout savoir sur l’épinard

Il est temps de tout savoir sur l’épinard ! Plante annuelle, cultivée comme bisanuelle pour les récoltes d’hiver et de premier printemps. Touffes vigoureuses de grandes feuilles lisses, en forme de fer de lance, de texture épaisse et d’un vert intense. Fleurs mâles et fleurs femelles portées par des pieds différents, au sommet d’une hampe florale qui atteint un mètre de hauteur. Les secondes produisent les graines.

Tout savoir sur l’épinard : Graines

Ses graines sont de forme triangulaire plus ou moins arrondie. Il vous faudra utiliser environ 3 à 4 g/m2 de graines.

La levée s’effectue en une quinzaine de jours et vous offrira un rendement de 2,5 kg/m2 pour les semis d’automne contre 1 à 1,5 kg/m2 pour ceux de mars. 0,5 à 1 kg/m2 pour les suivants.

Tout savoir sur l’épinard : Particularité de la végétation

La culture des épinards comprend les semis d’automne (15 août – 15 octobre) qui donnent leur produit d’octobre à avril et ceux de printemps (février à juin), dont les récoltes s’échelonnent à partir de mai.

La durée de ces dernières est conditionnée par l’apparition des hampes florales qui interrompt la production.

Cette “montée à graines” survient plus ou moins vite après le semis. Elle est fortement accélérée par la chaleur et la sécheresse.

Les cultures de printemps sont donc aléatoires et peu productives dans le Midi, à chaude exposition et en sol léger se desséchant rapidement.

Bien qu’il soit théoriquement possible de récolter des épinards durent tout l’été en utilisant des variétés adaptées, en les cultivant à mi-ombre et en arrosant énormément, nous déconseillons les semis exécutés après le mois de mai en climat moyen.

Pour consommer en été, remplacez l’épinard par la tétragone ou la ficoïde glaciale qui supportent parfaitement la culture estivale et dont les qualités culinaires sont très voisines.

Tout savoir sur l’épinard : Sol – Fumure

L’épinard préfère les terres fortes (à dominante argileuse) et riches en matières organiques. Apportez ces dernières sous forme de 4 à 5 kg/m2 de fumier ou compost très décomposé ou de 200 g/m2 des mêmes produits déshydratés. Complétez par 100 g/m2 d’engrais de fond et enfouissez le tout au labour.

Tout savoir sur l’épinard : Culture

Semez en rayons profonds de 2 à 3 cm de profondeur et distants de 25 cm.

Au printemps, surtout en sol sec, recouvrez si possible les graines de terreau ou de tourbe (ou d’un mélange des deux) qui entretiendra une humidité propice au pied des plantes.

Cette dernière risquerait par contre d’être nuisible aux semis d’automne qu’il vaut mieux recouvrir simplement de terre.

Dans les deux cas, piétinez ensuite l’emplacement des rayons, l’épinard aimant un sol bien tassé.

Après la levée, éclaircissez les plantes à 10/12 cm d’intervalle, dès qu’elles possèdent 3 ou 4 feuilles.

Tout savoir sur l’épinard : Récolte

En début de production, cueillez une à une les plus développées des feuilles extérieures de chaque touffe, mais ménagez celle du “coeur” des plantes qui assureront les récoltes ultérieures.

Récolte débutant 6 à 8 semaines après le semis et se prolongeant pendant 7 à 8 mois pour les cultures d’hiver, 1 à 2 mois pour celles de printemps.

Lorsque les épinards donnent des signes de montée à graines, cueillez par contre “à blanc” en sectionnant les touffes entières à ras de terre.

Pour récolter d’octobre à décembre

Semez du 15 août au 15 septembre, une variété résistante au froid, apte à pousser en jours courts.

  • Épinards Géant d’hiver : vigoureux, à feuilles larges et épaisses, vert intense. Productif.
  • Épinard Samos hybride F1 : tolérant au virus du concombre et au mildiou, il bénéficie en plus de la vigueur hybride, ce qui lui assure un rendement très important et une repousse rapide après chaque récolte. Très lent à monter à graines au printemps, Samos est recommandé pour la congélation.
  • Épinard Parys hybride F1 : peu sensible au froid et à la montée à graines, Parys assure des récoltes abondantes à l’automne et en hiver.

Pour récolter de mars à fin avril

Semez les mêmes variétés que ci-dessus du 15 septembre au 15 octobre et faites, obligatoirement avant les gelées, une première cueillette qui améliore la résistante des plantes au gel.

Les récoltes principales se situeront après la reprise de la végétation. Vous pouvez toutefois, soit cueillir durant tout l’hiver en abritant cette culture sous un tunnel plastique à partir de la première cueillette, soit couvrir d’une bâche plastique en février pour gagner 10 à 15 jours de précocité.

Pour récolter de mai jusqu’à la montée à graines

Semez de fin février à fin avril (début avril dans le Midi). Pour les premiers semis et spécialement en climat frais (Côtes de la Manche, Nord, etc…), vous pouvez utiliser la variété Samos hybride F1 comme conseillé ci-dessus.

Abritez-le au besoin sous bâche plastique ou voile de forçage du semis, jusqu’au stade 4 à 5 feuilles pour gagner 2 semaines de précocité et obtenir une régularité de croissance qui diminue le risque de montée à graines.

Dans les autres cas, il est toutefois préférable de choisir les variétés adaptées à la culture en jours longs, les plus résistantes à la chaleur :

  • Épinard Lagos hybride F1 : feuilles arrondies, dressées, vert foncé, à pétioles courts. Lent à monter. Rendement supérieur grâce à sa vigueur hybride et à sa résistance au virus du concombre et au mildiou.
  • Épinard Junius hybride F1 : croissance très rapide. Junius est peu sensible à la montée à graines et résistant au mildiou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *