Tout savoir sur le Zamioculcas

Parfaite plante d’intérieur, le Zamioculcas s’est fait une place dans l’univers français des jardineries il y a une vingtaine d’années. Aussi facile à entretenir qu’esthétique, cette plante ne tombe quasiment jamais malade, ce qui en fait un véritable atout pour les jardiniers les moins réguliers. Continuez pour tout savoir sur le Zamioculcas.

Tout savoir sur le zamioculcas : caractéristiques

  • Nom commun : Zamioculcas, Plante ZZ
  • Nom latin : Zamioculcas zamiifolia
  • Famille : Aracées
  • Type de plante : plante ornementale à feuillage décoratif
  • Végétation : vivace
  • Feuillage : persistant
  • Hauteur : 15 centimètres à 1 mètre
  • Multiplication : division, bouturage
  • Résistance au froid : faible
  • Type de sol : sableux, caillouteux, terreau
  • PH : acide

Originaire du Zanzibar, le zamioculcas est pour nous une plante d’intérieur ou de véranda puisqu’il ne tolère pas les températures inférieures à 15°C. Ses longues feuilles sont semblables à des palmes et sont d’un vert étincelant. Surnommée la “plante ZZ”, elle brillera pour son aspect exotique et raffiné. Son feuillage se développe à partir d’un rhizome tubéreux vertical qui contient des réserves d’eau nécessaires à la survie de la plante durant les périodes de sécheresse. La croissance du zamioculcas est lente, seules quelques feuilles sont émises par an et la même plante peut vivre plus d’une dizaine d’années en appartement.

Tout savoir sur le zamioculcas : plantation

  • Placez votre zamioculcas dans une pièce très lumineuse sans exposition direct au soleil, avec une température comprise entre 15 et 18°C
  • Veillez à ce que votre pot soit bien troué dans le fond et qu’il soit deux fois plus large que la motte
  • Améliorez le drainage en plaçant une couche de bille d’argiles ou de graviers dans le fond
  • Utilisez du terreau qui apportera les éléments nutritifs nécessaires à la plante et du sable

Tout savoir sur le zamioculcas : entretien

  • Évitez de placer votre plante à côté d’un radiateur, elle a en effet besoin d’humidité
  • Arrosez à l’aide d’eau non calcaire en maintenant le terreau légèrement humide
  • Vaporisez le feuillage régulièrement
  • Placez votre plante à l’extérieur en été si vous le souhaitez mais de façon progressive pour ne pas brusquement changer son environnement
  • Si les tiges et feuilles jaunissent, espacez plus vos arrosages
  • En cas d’attaque de cochenille, nettoyez les feuilles à l’aide d’une éponge humide
  • Fertilisez une fois par mois entre mars et septembre et stoppez en hiver
  • Rempotez tous les trois ans en avril
  • Retirez les feuilles desséchées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *