Tout savoir sur le taro

Le taro est une plante comestible au caractère ornemental intéressant originaire d’Asie. Utilisée en Occident comme plante tropicale d’intérieure ou pour border les bassins, elle magnifie nos environnements de son magnifique feuillage vert ou pourpre. Dans les régions tropicales, on consomme son tubercule ainsi que son feuillage. Continuez pour tout savoir sur le taro.

Tout savoir sur le taro : caractéristiques

  • Noms communs : Taro, Colocase des anciens, Chou de Chine
  • Nom latin : Colocasia esculenta
  • Famille : Araceae
  • Type de plante : ornementale, comestible
  • Végétation : vivace
  • Feuillage : caduc
  • Hauteur : 60 centimètres à 1,50 mètres
  • Multiplication : bouturage, marcottage
  • Résistance au froid : faible
  • Type de sol : argileux, terre de bruyère, Humus
  • PH : neutre à acide
  • Humidité : terre drainée, humide
  • Exposition : ensoleillée, mi-ombragée

Le taro est une vivace tubéreuse originaire des climats tropicaux. Le taro possède de grandes feuilles en pointe de flèche ou en cœur au bout d’un long pétiole à zébrures, rose, jaune ou noire selon les variétés, le rendant très décoratif. Dans les régions chaudes et humides, le taro est cultivé afin de pouvoir consommer son tubercule écailleux qui est plus nutritif que du riz complet. Sous nos climats, on utilise le taro en plante ornementale, en intérieur, en extérieur dans les régions les plus douces et en bassin.

Tout savoir sur le taro : plantation

Cultivez votre taro en extérieur durant l’été lorsque les températures sont supérieures à 20°C. Plante non rustique, installez-la dans vos intérieurs dans un bac en verre. Si vous vivez dans une région au climat doux, vous pourrez planter votre taro aux bordures d’un bassin. Attention, cette plante ne supporte que de gelées très brèves n’allant pas au-delà des -5°C. Plantez votre taro en février pour une culture en pot et attendez le mois de mai pour le placer en pleine terre.

  • En pleine terre, enterrez le tubercule à environ 30 centimètres de profondeur. Buttez la plante durant son développement.
  • En pot, utilisez une terre riche et enterrez toujours le tubercule assez profondément, puisqu’il remonte lors de la croissance de la plante.
  • Placez votre taro dans un bac à peine immergé dans un bassin de façon à ne pas noyer la motte.

Veillez à porter des gants lorsque vous manipulez votre taro afin de ne pas avoir de démangeaisons.

Tout savoir sur le taro : entretien

  • Veillez à fournir une quantité d’eau suffisante à votre taro. Tout manque d’eau arrêterait sa croissance et lui ferait perdre son feuillage.
  • Fertilisez régulièrement à l’aide d’un engrais riche en azote.
  • Ne fertilisez pas si votre plante est placée dans un bassin contenant des poissons.
  • La croissance cesse en dessous de la barre des 10°C, paillez dans ce cas-là, ou rentrez votre plante à l’intérieur si possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *