Tout savoir sur le sorbier

Petit arbre au feuillage léger, le sorbier porte dès l’automne de jolies grappes décoratives de fruits rouges. En hiver, ces fruits sont consommés par les oiseaux. Continuez pour tout savoir sur le sorbier. 

Tout savoir sur le sorbier : les caractéristiques

  • Noms communs : Sorbier, Sorbier des oiseaux, Sorbier des oiseleurs
  • Nom latin : Sorbus aucuparia
  • Famille : Rosacées
  • Type de plante : Arbre, arbre fruitier, arbre à fleurs, plante comestible, petits fruits, arbre fruitier
  • Feuillage : Caduc
  • Hauteur : 2 à 10 m 
  • Multiplication : Semis, bouturage, greffe
  • Résistance au froid : Résistante
  • Type de sol : Sol argileux, calcaire, caillouteux, terre de bruyère, humus
  • PH : Sol alcalin et neutre

Le sorbier, appelé aussi sorbier des oiseaux, appartient au genre Sorbus qui compte environ une centaine d’espèces dans l’hémisphère Nord. 

Cet arbre est très rustique. En effet, il a la particularité de pouvoir vivre plus de 100 ans. 

À compter du mois de mai, juin, le sorbier se couvre de petites fleurs blanches qui sont groupées en corymbe et qui donnent par la suite, de petites baies rouges bien charnues. Ces fruits sont appelés des sorbes et sont principalement consommés par les oiseaux. Toxiques et très âpres, ils sont cependant utilisé pour confectionner des confitures, des liqueurs ainsi que des gelées. 

Tout savoir sur le sorbier : le planter

Pour la plantation de votre sorbier, privilégiez la mi-ombre dans un sol pauvre ou la pleine lumière mais dans un terrain plutôt riche. 

  • Faites un trou d’environ le double du volume de la motte. 
  • Placez dans ce trou un tuteur sans briser la motte. 
  • À l’aide d’un mélange de terre, rebouchez autour de la motte. 
  • Pour faire votre mélange, utilisez de la terre, du terreau ou compost ainsi que du sable grossier. 
  • Arrosez de manière abondante autour du pied. 
  • Tassez.

Tout savoir sur le sorbier : l’entretenir

Vous avez de la chance car le sorbier ne demande que très peu de soins. Mais attention à la sècheresse, car oui, il reste très sensible. Vous devrez faire en sorte de maintenir votre sol frais grâce à des apports d’eau réguliers. 

De plus, vous pouvez apporter un engrais complet au printemps pendant les 4 ou 5 premières années. Cela permettre de favoriser la croissance de votre jeune plant. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *