Tout savoir sur le savonnier

Vous souhaitez prendre soin de vos cheveux sans utiliser de produits chimiques ? Optez pour la noix du savonnier qui redonnera de l’éclat à vos cheveux. Et oui, le savonnier est un arbre au joli feuillage très élégant qui regorge de pleins de surprises. Continuez pour tout savoir sur le savonnier. 

Tout savoir sur le savonnier : les caractéristiques

  • Noms communs : Savonnier, arbre à lanternes
  • Nom latin : Koelreuteria paniculata 
  • Famille : Sapindacées
  • Type de plante : Arbre, arbre à fleurs
  • Feuillage : Caduc
  • Hauteur : 5 à 10 m 
  • Multiplication : Semis, bouturage, marcottage
  • Résistance au froid : Résistante
  • Type de sol : Argileux, calcaire, sableux, caillouteux, humus
  • PH : Neutre, alcalin

Originaire de Chine et de Corée, cette arbre regorge de culture. Le savonnier est l’une des espèces les plus fréquentes que l’on trouve dans nos jardins. Pouvant aller jusqu’à 8 m de haut, cet arbre élégant est aussi très rustique. 

Ses feuilles, de 20 à 40 cm, ont un aspect très plumeux. Au départ, de couleur rouge-rose, elles verdissent par la suite pour enfin arborer une couleur jaune d’or dès l’automne. 

Ses fruits prennent la forme de petites capsules à trois valves et ressemblent à de petits lampions de 3 à 6 cm de long. Et c’est bel et bien dans le fruit que se trouve la saponine ! Celle-ci est exploitée en Asie comme shampoing et les graines sont la plupart du temps utilisées comme perles en Chine. 

Tout savoir sur le savonnier : le planter

  • De croissance moyenne, le savonnier conviendra parfaitement aux petits jardins. 
  • Plantez-le au printemps. 
  • Placez-le à l’abri du vent et dans un endroit ensoleillé.
  • Pour assurer une bonne reprise, plantez-le en motte. 
  • Creusez une fosse profonde. 
  • Attention à ne pas enterrer le collet. 
  • Veillez à protéger les jeunes plants du froid. 

Tout savoir sur le savonnier : l’entretenir

  • Dès l’arrivée du printemps, paillez et arrosez pour garantir une bonne reprise. 
  • Il n’est pas nécessaire de continuer l’arrosage par la suite. 
  • Taillez-le au début du printemps. 
  • Pour ce faire, supprimez les branches les plus basses ainsi que les bois morts ou malades. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *