Tout savoir sur le nénuphar

Le nénuphar est une plante aquatique facile à installer au bassin. Souvent confondue avec le lotus, elle n’a pourtant rien à lui envier ! Floraison abondante et feuillage flottant emplit de charme, vous ne regretterez pas de l’installer. Continuez pour tout savoir sur le nénuphar !

Tout savoir sur le nénuphar : caractéristiques

  • Nom commun : nénuphar
  • Nom latin : nymphea
  • Famille : nymphéacées
  • Type de plante : plante immergée à feuillage flottant
  • Végétation : vivace
  • Feuillage : caduc
  • Hauteur : jusqu’à 15 centimètres
  • Multiplication : division
  • Résistance au froid : faible
  • Type de sol : argileux
  • PH : neutre

Complètement aquatique, la souche du nénuphar doit être immergée en permanence dans un eau stagnante ou avec un courant très faible. Certaines variétés hybrides naines peuvent se développer dans une profondeur d’eau de 25 centimètres seulement et peuvent donc êtres installées dans les plus petits bassins. Cependant, la plupart des variétés sont adaptées à une profondeur allant de 40 à 80 centimètres. La partie inférieure de la plante est à planter dans la terre argileuse du bassin ou dans un panier. Celle-ci est faite d’un rhizome tubéreux.

Le feuillage, flottant, est en forme de cœur et apparaît au bout de longs pétioles qui disparaissent à la fin de l’automne. Les hampes florales sont généralement émises de juin à octobre selon les variétés. Chacune d’entre elles portent une fleur solitaire au niveau de la surface de l’eau. Les fleurs proposent une large palette de couleurs et ont une durée de vie de quelques jours mais se renouvelle durant toute la saison. A la fin de la floraison, les fleurs coulent pour se transformer en fruits globuleux qui se détachent de la plante après maturation pour hiverner au fond du bassin. Essentiellement décoratif, le nénuphar permet également aux poissons d’avoir de l’ombre, de se cacher et aux grenouilles de se relaxer entre deux bonds.

Tout savoir sur le nénuphar : planter

  • Plantez votre nénuphar de la mi-mars à septembre
  • Installez le nénuphar dans un bassin ensoleillé
  • Évitez de le mettre à proximité d’un jet d’eau
  • Prévoyez une surface de 120 centimètres par nénuphar
  • Plantez vos nénuphars dans des poches de terre ou dans des paniers spécialisés dans ce type de culture
  • Garnissez les paniers et pots aux 2/3 de terre argileuse ou de terreau pour plantes aquatiques
  • Placez un pied par pot ou panier
  • Étalez bien les racines sans les casser, attention, elles sont très fragiles
  • Recouvrez de terre sans enterrer le bourgeon terminal
  • Faites tremper le panier ou pot dans une bassine emplie d’eau
  • Recouvrez de graviers ou de cailloux afin que les poissons ne fouillent pas la terre
  • Installez le tout à la profondeur adéquate à votre variété de nénuphar
  • En terrasse, utilisez un grand contenant comme une barrique en bois doublée de liner en plastique

Tout savoir sur le nénuphar : entretien

  • Les nénuphars rustiques demandent peu d’entretien et il n’est pas nécessaire de sortir le rhizome de l’eau pendant l’hiver, peu importe votre région
  • Enfoncez dans la terre une ou deux pastilles d’engrais pour plantes aquatiques au printemps
  • En été, s’il y a trop de feuillage, supprimez quelques feuilles, la surface couverte ne doit jamais dépasser les 2/3 de la surface totale du bassin
  • En automne, supprimez toutes les feuilles jaunies avant qu’elles ne pourrissent dans l’eau et altèrent la qualité de votre bassin
  • Pour hiverner les nénuphars, attendez le mois d’octobre ou de novembre. Placez les paniers dans de grands conteneurs à la lumière et au chaud (plus de 10°C)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *