Tout savoir sur le myrte

Chargé d’histoires de civilisations antiques et d’un parfum méditerranéen, le myrte est apprécié toute l’année pour sa floraison, son parfum résineux et ses petites baies. Facile d’entretien, il ne contracte aucune maladie et ne demande que très peu de travaux. Il séduit ainsi débutants et experts. Continuez pour tout savoir sur le myrte.

Tout savoir sur le myrte : caractéristiques

  • Nom commun : Myrte
  • Nom latin : Myrtus communis
  • Famille : Myrtacées
  • Type de plante : arbuste à fleurs et à fruits
  • Exposition : ensoleillée et mi-ombragée
  • Végétation : vivace
  • Feuillage : persistant
  • Hauteur : 1 à 5 mètres
  • Résistance au froid : moyenne
  • Type de sol : calcaire, sableux, caillouteux, humus, terreau
  • Humidité : sol drainé
  • Floraison : Juin à octobre
  • Récolte : décembre à février

Originaire de la périphérie méditerranéenne, le myrte ne contient que quatre espèces, dont une seule que l’on utilise en France métropolitaine. Celle-ci se décline ensuite en plusieurs variétés que l’on retrouve dans nos différentes régions. Le myrte est retrouvé dans les mythologies grecques et romaines, associé à Aphrodite (Vénus) en symbole de beauté et jeunesse.

Arbuste à feuillage persistant, il porte de petites feuilles luisantes ovales. Au toucher, elles dégagent un parfum suave.

Tout savoir sur le myrte : plantation

Le myrte, bien que moyennement résistant nécessite un emplacement protégé des vents et des périodes de froid prolongée. Dès -6°C, les fleurs grillent. Préférez planter en automne même si une plantation printanière est possible. Un apport en amendement favorisera la reprise et l’enracinement de l’arbuste.

En pleine terre :

  • Espacez les pieds de 1 mètre en massif et de 80 centimètres en haie
  • Apportez du compost à votre terre de jardin
  • Placez la motte
  • Recouvrez et tassez
  • Arrosez régulièrement la première année

En pot :

La plantation du myrte en pot est idéale dans les régions les plus froides car il pourra facilement être rentré dans une serre, véranda ou garage non chauffé en période hivernale. Installez votre myrte dans un bac garni d’une couche de graviers et d’un mélange de terreau, de terre de bruyère et de tourbe.

Tout savoir sur le myrte : entretien

La taille n’est pas une obligation, elle consistera surtout à équilibrer et aérer la ramure de l’arbuste en début de printemps. Améliorez la floraison avec un engrais organique, surtout en intérieur où la terre s’appauvrit.

Arrosez de manière à ce que la terre soit à peine humide et veillez si le myrte est en pot à ce que la soucoupe soit toujours vide. Attention à ne pas utiliser d’eau calcaire qui laisse des tâches sur le feuillage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *