Tout savoir sur le micocoulier

Symbole parfait de la Provence, le micocoulier est un arbre vigoureux et très feuillu capable de résister à des chaleurs intenses ainsi qu’à la pollution. Il est le symbole de la puissance de la nature. Continuez pour tout savoir sur le micocoulier.

Tout savoir sur le micocoulier : les caractéristiques

  • Noms communs : Micocoulier de Provence 
  • Nom latin : Celtis Australis 
  • Famille : Cannabacées
  • Type de plante : Arbre feuillu
  • Feuillage : Caduc. 
  • Hauteur : Plus de 10m. 
  • Multiplication : Semis, bouturage
  • Résistance au froid : Résistante 
  • Type de sol : humus, sol argileux, sol caillouteux
  • PH : Neutre, acide

Le micocoulier de Provence n’est pas le seul micocoulier qui existe, il existe une soixantaine de variétés à travers le monde mais essentiellement dans des régions où le climat est tempéré ou tropical. 

Cet arbre prend longtemps à devenir grand mais peut vivre plus d’une centaine d’années. Dans son développement, il peut atteindre des dimensions impressionnantes, allant jusqu’à 20 mètres de haut pour plusieurs mètres de large. 

Ses dimensions sont encore plus impressionnantes avec son feuillage massif. Ses petites feuilles vertes se foncent au fur et à mesure des saisons. À la belle saison, le micocoulier développe un fruit, le micocoule. Ce petit fruit brun au petit goût sucré est comestible et très apprécié des oiseaux, mais pendant un long moment les humains s’en servaient, notamment pour faire de la liqueur. 

Tout savoir sur le micocoulier : le semer 

Pour le planter, il faut généralement attendre soit l’automne ou le printemps afin de favoriser une bonne reprise. 

  • Tout d’abord, faites un trou deux fois plus large que le volume de la motte. 
  • Ajoutez un tuteur et rebouchez avec de la terre, du compost ou de la terre sableuse. 
  • Mettez en place une cuvette tout autour du plant pour assurer un arrosage régulier. 
  • Bien tasser la terre. 
  • Sur les 3 premières années, bien arroser lors des fortes chaleurs. `

Tout savoir sur le micocoulier : l’entretenir

Une fois adulte, le micocoulier ne nécessite pas d’attention particulière, il est assez autonome. 

Sur ses 3 premières années, il nécessite de réguliers et importants apports d’eau. Avec, il faudra penser à lui faire plusieurs tailles de formation. 

Au fil de sa croissance, il faudra penser à lui faire des tailles régulières pour dégager le tronc. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *