Tout savoir sur le liquidambar

Utilisé dans les laits de beauté en Orient au XIX ème siècle, le liquidambar appelé aussi « styrax liquide » ne demande que très peu d’entretien.

Ce bel arbre pyramidal aux jolies couleurs d’automne convient à tous types de jardin, qu’il soit grand ou petit ! Continuez pour tout savoir sur le liquidambar.

Tout savoir sur le liquidambar : les caractéristiques

  • Noms communs : Liquidambar, Copalme d’Amérique
  • Nom latin : Liquidambar styraciflua
  • Famille : Hamamélidacées
  • Type de plante : Arbre, arbre feuillu et plante comestible 
  • Feuillage : Caduc
  • Hauteur : 5 à 10 m et plus
  • Multiplication : Semis, division, bouturage et marcottage
  • Résistance au froid : Résistante
  • Type de sol : Argileux, calcaire, sableux et humus
  • PH : Alcalin, neutre et acide

Le liquidambar, ou Copalme d’Amérique peuple les forêts des États-Unis, du Connecticut au Nord de la Floride. Le genre regroupe quatre espèces d’arbres, mais le Copalme d’Amérique reste le plus connu d’eux tous. 

Cet arbre est apprécié pour sa silhouette pyramidale et ses jolies couleurs. Sa croissance est plutôt lente lors des 3 premières années, mais sa résistance au froid et sa longévité font de cet arbre un atout favorable pour votre jardin. 

Son bois brun est utilisé pour la fabrication de tonneaux ou pour celle des instruments de musique. La cellulose peut aussi servir à la fabrication d’un papier de grande qualité. 

Tout savoir sur le liquidambar : le planter

  • Pour de jolies couleurs automnales, favorisez une terre argileuse, riche et fraîche ainsi qu’un endroit lumineux et ensoleillé. 
  • De préférence, plantez-le à l’automne.
  • Creusez une fosse profonde et apportez généreusement du fumier ou du compost. 
  • Plantez-le à distance raisonnable des autres arbres (entre 5 et 8 m).
  • Dans une haie, veillez à respecter une distance de 3 à 5 m. 

Tout savoir sur le liquidambar : l’entretien

  • Installez un paillage pendant au moins 2 ans afin de le protéger des gelées. 
  • Arrosez abondamment lors des périodes sèches. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *