Tout savoir sur le houx

Le houx est un arbuste épineux et robuste qui pousse spontanément dans les sous-bois d’Europe. Traditionnellement utilisé comme élément décoratif lors des fêtes de fin d’année, vous l’apprécierez également au jardin. Continuez pour tout savoir sur le houx.

Tout savoir sur le houx : caractéristiques

  • Nom commun : Houx
  • Nom latin : Ilex
  • Famille : Aquifoliacées
  • Type : arbuste feuillu | arbuste topiaire
  • Hauteur: 2 à 10 mètres et plus
  • Exposition : ensoleillée à mi-ombragée
  • Végétation : vivace
  • Feuillage : persistant
  • Floraison : mai
  • Fructification : novembre à mars
  • Résistance : élevée
  • Sol : calcaire, Humus
  • PH : alcalin, neutre et acide

Le beau feuillage du houx reste d’un vert profond et vernissé tout au long de l’année. Sur ses bords, il prend une forme épineuse, caractéristique de l’arbuste. Lors de la fructification, des petits fruits rouge vif revivifient son esthétisme. Attention, le houx étant dioïque, assurez-vous d’avoir au moins un pied mâle à proximité des femelles pour vous assurer de leur fructification. Sinon, ne plantez que des variétés autofertiles.

Tout savoir sur le houx : plantation

Le houx se retrouve dans toutes les régions à l’état sauvage, démontrant sa capacité à s’adapter à tous climats et types de sols. Préférez une plantation en automne pour assurer un bon enracinement. Une plantation en hiver jusqu’au printemps est également possible si vous évitez les périodes de gel. Pour une exposition ensoleillée, choisissez une variété à feuillage panaché.

  • Creusez de larges trous
  • Émiettez votre terre retirée et vérifiez qu’il n’y ait pas d’encombrants de type cailloux ou morceaux de bois
  • Mélangez à du terreau de plantation et à un amendement organique
  • Ajoutez du sable si votre sol est peu drainant
  • Griffez les racines
  • Espacez les pieds de 1 à 3 mètres de distance
  • Comblez vos trous
  • Tassez légèrement
  • Arrosez abondamment la première année suivant la plantation si vous avez planté au printemps.

Tout savoir sur le houx : entretien

Peu demandeur, le houx ne nécessite pas beaucoup d’attention. Aucune taille ne sera nécessaire, de plus, sa croissance est relativement lente. Vous pourrez tout de même légèrement le tailler afin de lui procurer la forme souhaitée.

  • Ne taillez qu’à la fin de l’hiver au risque de ne pas profiter des baies rouges hivernales
  • Utilisez des gants pour ne pas vous blesser contre les piquants
  • Ne mettez pas le houx au compost
  • Arrosez lorsque le terrain est sec, en période de sécheresse
  • Paillez les pieds durant les deux premières années

Tout savoir sur le houx : maladies et nuisibles

Le houx est normalement résistant aux maladies et parasites. Cependant, il se peut qu’il puisse se faire attaquer par une larme mineuse causée par la mouche du houx ou par des cochenilles. Pulvérisez de l’huile de colza et supprimez puis brûlez les feuilles touchées.

Tout savoir sur le houx : récolte

Pour toutes vos décorations destinées aux fêtes de fin d’année, prélevez au sécateur et de manière dispersée des petits rameaux. Le houx séché se conserve bien. Pour le conserver frais :

  • gardez vos rameaux quelques jours à l’extérieur avant de les rentrer
  • Piquez les rameaux en bouquet dans un vase empli de sable humidifié
  • Recouvrez les pieds de papier aluminium
  • Ou enduisez les pieds de cire à bougie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *