Tout savoir sur le goji

Originaire de la région chinoise du Fleuve jaune, le goji est également appelé Lyciet. Ses fruits, connus pour leurs vertus et bienfaits, entrent dans la préparation de nombreux plats asiatiques et sont de plus en plus consommées du côté de chez nous. Arbuste très rustique, il s’accommodera parfaitement à vos extérieurs. Continuez pour tout savoir sur le goji.

Tout savoir sur le goji : caractéristiques

  • Noms communs : Goji, Lyciet commun, Lyciet de Barbarie
  • Noms latins : Lycium barbarum, Lycium chinense
  • Famille : Solanacées
  • Type : Arbuste fruitier, plante ornementale
  • Végétation : vivace
  • Feuillage : caduc
  • Hauteur : 1 à 3 mètres
  • Exposition : ensoleillée
  • Résistance au froid : élevée
  • Type de sol : argileux, calcaire, sableux, caillouteux, humus
  • PH : neutre, alcalin
  • Humidité : sol drainé

Le goji est arbuste aux qualités ornementales et gustatives précieuses. En chinois, son nom signifie “fruit du bonheur” par les nombreuses vertus qui lui sont associées. Ses petites baies rouges ont une saveur légèrement sucré où s’ajoute une pointe d’acidité. Sa floraison violette s’effectue de juin à septembre. Doté d’une très grande rusticité, le goji supporte des températures allant jusqu’aux -20°C.

Tout savoir sur le goji : plantation

Choisissez un emplacement ensoleillée pour placer votre goji. Plantez-le au début de l’automne ou au printemps lorsque les risques de gelées auront disparus. Si le goji supporte aisément les températures négatives, il a tout de même besoin de 180 jours sans gel afin de produire des baies.

En pleine terre

  • Trempez la motte dans un récipient d’eau Vous pouvez commencer par faire tremper la motte avec le conteneur pour une meilleure reprise.
  • Creusez un trou au diamètre trois fois supérieur à celui de la motte et d’une profondeur de 50 centimètres.
  • Ajoutez du terreau à votre terre de jardin
  • Placez la motte au centre
  • Recouvrez et tassez
  • Arrosez généreusement

En pot

Le goji peut parfaitement être cultivé en pot. Cependant, il n’atteindra pas la même hauteur qu’un arbuste cultivé en pleine terre. Ainsi, certains goji peuvent s’adapter à une culture en intérieur.

  • Munissez-vous d’un contenant percé assez grand
  • Déposez une couche de sable ou de graviers dans le fond du pot pour assurer le drainage
  • Remplissez votre pot d’un mélange de terre de jardin et de terreau pour arbustes fruitiers
  • Rempotez tous les 2 à 3 ans

Tout savoir sur le goji : entretien

Durant la première année, veillez à correctement arroser votre arbuste durant l’été. Ensuite, vous pourrez diminuer la fréquence d’apports. Formez une cuvette autour du pied. Attention à ne pas noyer les racines. Apportez un peu de compost durant l’automne.

Pincez les extrémités des branches pour amplifier la production de rameaux de votre arbuste. Taillez à la fin de l’hiver en retirant les branches les plus anciennes et le bois mort. En été, coupez les tiges principales afin de d’encourager de nouvelles ramifications La taille du goji est nécessaire pour assurer une production suffisante de fruits. En effet, c’est un arbuste capable de se développer sur une seule branche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *