Tout savoir sur le gaura

Pour éviter les mauvaises herbes, installez un paillage à base de coque de cacao qui se mariera parfaitement avec les couleurs de cette plante. En effet, le gaura est incontournable pour n’importe quel massif et notamment pour apporter une touche sauvage à votre extérieur. Continuez pour tout savoir sur le gaura.

Tout savoir sur le gaura: les caractéristiques 

  • Noms communs: Gaura
  • Nom latin : Gaura
  • Famille : Onagracées
  • Type de plante : Fleur, plante à fleur
  • Feuillage : Caduc 
  • Hauteur : 0,45 à 1,50 m 
  • Multiplication : Division
  • Résistance au froid : Résistante
  • Type de sol : Sol drainé
  • PH : Neutre  

Plante typique des bords de mer, le gaura aux apparences de buisson sauvage est composé de plusieurs rameaux souples pouvant mesurer jusqu’à 1 mètre 50. Résistante, elle peut résister au froid et notamment à des baisses de températures pouvant aller jusqu’à -20°C. 

Les fleurs du gaura se composent de 4 pétales blancs ou roses, assez plats, s’ouvrant généralement en fin de journée. 

À noter que le gaura vivace est aussi souvent répertorié dans la famille des sous-arbustes à cause de ses rameaux verts assez durs et ligneux. 

Tout savoir sur le gaura : le semer

Pour le semis, il est important de choisir la période. Pour cette plante, il faut attendre le printemps. 

  • Comme n’importe quelle vivace, elle est vendue en godet. 
  • Avant de la planter, humidifiez le godet en le trempant dans une bassine d’eau.  
  • Pendant le bain ; dans la terre, faire un trou à la même hauteur que celle du godet mais de 3 à 4 fois plus large que ce dernier. 
  • Faire un mélange de terre et de gravier à raison d’un volume de terre pour un volume de gravier. 
  • Sortez-le de son bain, retirez le godet et plantez-le directement en rebouchant avec le mélange terre/gravier.
  • Arrosez abondamment après avoir bien tassé. 

Tout savoir sur le gaura : l’entretenir 

Avec cette fleur, pas de grande prise de tête ! 

  • Ne surtout pas laisser les fleurs fanées, coupez-les de préférence au sécateur.
  • En été, pensez à bien arroser surtout pendant les grandes chaleurs. 
  • À la fin de l’hiver, pour faciliter son développement, rasez toute la végétation autour de la souche. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *